Le chiffre d'affaires de Viadeo continue de chuter

Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 13,5 millions d'euros au premier semestre, en recul de 5,6% par rapport à l'année précédente.

Voilà des résultats qui ne devraient pas aider l'action Viadeo, introduite le 2 juillet dernier en bourse à 17,10 euros, dans le bas de la fourchette qui avait été fixée, avant de chuter lourdement dans la journée, à retrouver des couleurs. Elle vaut aujourd'hui 10,91 euros, en baisse depuis l'annonce de l'activité semestrielle du réseau social professionnel. Le groupe affiche un chiffre d'affaires en baisse de 5,6% par rapport à l'année précédente : 13,5 millions d'euros contre 14,4 millions en 2013. Le produit des activités ordinaires s'élève à 13,7 millions d'euros (15,5 millions en 2013). En cause, principalement : une baisse des revenus provenant des abonnements en ligne. Ils n'atteignent que 7,2 millions d'euros, en baisse de 11,5% par rapport à 2013 (8,1 millions). Viadeo met en cause "les effets du changement de plateforme effectué en 2013 et de la faible monétisation des usages mobiles".

Pertes en hausse de 32%

Le réseau social affiche une perte de 8,65 millions d'euros, en hausse de 32% (6,5 millions en 2013). "Afin de renforcer sa structure financière avant l'opération d'introduction en Bourse, le groupe a émis des obligations convertibles en action qui ont généré une charge financière exceptionnelle (non cash) de 3,1 millions d'euros sur le semestre", précise Viadeo.

Viadeo revendique cependant une croissance de la base de ses membres. "Sur le premier semestre, plus de 3,8 millions de membres ont rejoint Viadeo, dont plus de 2,8 millions en Chine et plus de 440 000 en France", selon le communiqué. Mais toujours pas d'abonnés payants en Chine : la France contribue aux revenus du groupe à plus de 95% au premier semestre 2014. Si le réseau social français est aujourd'hui leader du secteur en Chine, avec plus de 20 millions de membres, il fait le choix de laisser l'ensemble des fonctionnalités gratuites jusqu'à atteindre une taille critique (Lire l'article : "Viadeo :ces chiffres qui peuvent inquiéter les investisseurs", du 28/05/2014). "En Chine, conformément à la stratégie de Viadeo, nous poursuivons nos investissements dans la plateforme technologique et dans le développement des usages", déclare Dan Serfaty, PDG. Il se félicite cependant de l'amélioration de l'excédent brut des opérations (passé de 1,4 million d'euros à 1,9 million d'euros), qui souligne selon lui "l'efficacité opérationnelle en France".

 

Viadeo / Introduction en Bourse