Eric Courteille (La Redoute) "Nous allons lancer un service de réalité augmentée sur notre appli"

Lors du salon E-commerce One-to-One 2018, le JDN a demandé aux marchands quelles innovations ils prévoient de déployer. Dernière interview avec Eric Courteille, co-président de La Redoute.

JDN. IA, réalité virtuelle, omnicanalité… Quelle est la stratégie en matière d'innovation chez La Redoute ?

Eric Courteille est co-président de La Redoute. © La Redoute

Eric Courteille. La difficulté d'Internet par rapport aux points de vente physiques demeure de créer de l'émotion et de l'interactivité avec les cyberacheteurs. Auparavant, le catalogue papier de La Redoute se voulait fédérateur dans les familles en France. Il suscitait des discussions autour de lui. Nous avons arrêté sa publication en 2015. Au regard de cette histoire propre à notre groupe, nous croyons aujourd'hui en l'image et en la réalité augmentée. Grâce à ces outils, nous pourrons revenir à cette logique initiale : créer à nouveau de la discussion autour de nos produits dans les foyers.

Par quoi cela se traduit-il concrètement ?

Nous lancerons au deuxième trimestre 2018 une nouvelle fonctionnalité de réalité augmentée sur l'application La Redoute. Concrètement, un client qui veut acheter un canapé, un tapis, une table basse ou encore un luminaire sur Redoute Intérieurs, notre marque propre, pourra le visualiser dans son salon au travers de son mobile (façon Pokemon Go ou Ikea, ndlr). Autrement dit, nous permettrons à nos clients de contextualiser un produit chez eux au travers de leur smartphone. Cette réalité augmentée permet de recréer un dialogue à domicile autour de l'application comme dans le temps autour de notre catalogue.

"Nous travaillons sur d'autres sujets, notamment sur les retours de colis en points relais"

L'image permet aussi de créer du lien avec le cyberacheteur. Voilà pourquoi nous avons lancé un outil de recherche visuel sur notre application fin 2017. Avec son smartphone, le client peut prendre la photo d'un vêtement qui lui plaît, comme une paire de chaussures. Puis notre appli trouve pour lui des articles similaires et disponibles dans le catalogue. Je ne peux pas vous communiquer combien ces investissements représentent, mais ce sont des sommes importantes. La start-up Visenze a développé pour nous cette fonctionnalité de recherche visuelle.

Quelles autres innovations seront porteuses en 2018 ?

Chez nous, il y a un vrai enjeu autour des assistants personnels dans cette logique de recréer du lien. Voilà pourquoi nous travaillons sur la recherche par la voix via Google Home. Concrètement, le client peut demander à son assistant personnel de montrer sur la télévision une robe ou n'importe lequel de nos produits depuis fin 2017. Cet outil permettra de booster la vente en ligne de manière considérable.

Nous travaillons sur d'autres sujets, notamment sur les retours de colis en points relais. L'objectif est d'offrir à nos clients des retours simplifiés, rapides et à proximité. Il suffit de venir avec un code barre généré sur smartphone et de déposer le colis non emballé sans imprimer de document. Ce service est gratuit et déjà en activité dans près de 6 000 points relais.

Quoi de neuf depuis la prise de participation à 51% des Galeries Lafayette dans le capital de La Redoute ?

"Le nouvel ensemble Galeries Lafayette - La Redoute deviendra le leader de la mode en France dans le prêt-à-porter"

L'opération n'est pas encore close. L'autorité de la concurrence a autorisé le rachat mais il manque une dernière validation qui devrait arriver fin mars. Nous avons pleins de projets. Ce que je peux vous dire, c'est que ce nouvel ensemble Galeries Lafayette - La Redoute deviendra le leader de la mode en France dans le prêt-à-porter. L'avenir sera phygital et il y a une vraie cohérence dans ce type de rapprochement. Notre vente offline représente près de 10% de notre chiffre d'affaires aujourd'hui. Nous comptons une dizaine de showrooms, notamment à Lyon, Nantes, Nice, Carré Sénart, Lille depuis février 2018 et bientôt Montpellier. Nous disposons aussi de corners, par exemple au sein du BHV-Marais à Paris depuis 2015. Le rapprochement avec les Galeries Lafayette nous permettra d'accélérer ce développement offline.

Eric Courteille est co-président de La Redoute depuis 2014. Auparavant, il a été président-directeur général de Redcats, filiale du groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute). Il a commencé sa carrière chez Arthur Andersen France en qualité d'auditeur de 1995 à 2000. Il a cofondé ensuite le groupe de production et d'édition pluri-médias Sporever et a rejoint en 2002 le groupe Kering. Il est diplômé de l'école supérieure de management ESCP-EAP à Paris.

Et aussi :

Annonces Google