Favor'i 2020 : qui remportera le prix Eco-Responsable ?

Favor'i 2020 : qui remportera le prix Eco-Responsable ? Découvrez les finalistes de la nouvelle catégorie du Grand Prix Favor'i e-commerce.

Qui sera le premier lauréat du nouveau rendez-vous des Favor'i, le prix commerce éco-responsable, le 12 décembre prochain ? Pour la première fois, alors que la consommation vertueuse s'impose comme une valeur fondamentale au même titre que la RSE, la Fevad met à l'honneur les démarches éco-responsables menées par les e-commerçants. A cette occasion, le Grand Jury désignera l'heureux élu parmi les nominés retenus.

Pour découvrir plus en détails les finalistes qui s'inscrivent dans une démarche respectueuse de l'environnement, le JDN dévoile les cinq projets sélectionnés.

Fnac Darty

L'entreprise spécialiste de la distribution de produits et des services électro-domestiques, technologiques, culturels et de loisirs, a eu un temps d'avance sur la réglementation en instaurant dès juillet 2018, son propre indice de réparabilité pour lutter contre l'obsolescence programmée (le gouvernement a prévu l'entrée en vigueur de cette mesure en 2021). Concrètement, l'indice de réparabilité imaginé par Fnac Darty prend la forme d'une note sur 10, selon quatre critères factuels parmi lesquels l'accessibilité de la notice, le démontage facile du produit, la disponibilité et le prix des pièces détachées et la possibilité pour le consommateur de reconfigurer seul le produit à l'aide de logiciels libres. Au total, plus de 170 appareils font l'objet d'un indice de réparabilité disponible sur les sites Fnac.com et Darty.com.

Maboutiqueloop.fr

En tant que plateforme d'e-commerce circulaire, Maboutiqueloop.fr commercialise une centaine de référence de produits (alimentaire, hygiène, beauté, entretien) au moyen de contenants consignés et réutilisables pour réduire l'accumulation de déchets. Dans le cadre de cette activité, les industriels conçoivent les emballages éco-responsables. Ainsi, le client s'acquitte du prix de la consigne, de 0,25 centimes d'euros à 3 euros en moyenne, et du prix du produit. Lorsqu'un client passe commande sur le site Maboutiqueloop.fr, il reçoit à son domicile ses produits dans un sac durable Loop (lui-même consigné). Une fois les produits consommés, le client remet les emballages vides dans le sac Loop, sans avoir besoin de les nettoyer. Pour obtenir le remboursement des consignes, le client programme une collecte du sac, et Loop se charge de venir chercher les emballages à son domicile.

Too Good To Go

Depuis 2016, la start-up s'efforce de construire son activité autour de la lutte contre le gaspillage grâce à son application mobile. Une fois lancée, l'utilisateur découvre les commerces qui proposent des paniers contenant les invendus du jour, à récupérer en fin de journée (généralement entre 16h jusqu'à 20h). Le client ignore la composition des paniers en amont. Le prix moyen du panier varie en moyenne entre 2 euros et 5 euros. Pour le commerçant, l'objectif est de vendre les produits au maximum au tiers du prix de vente habituel, tout en les revalorisant. De son côté, Too Good To Go perçoit une commission de 1,09 euro sur chaque panier vendu. L'application totalise actuellement près de 5 millions de téléchargements. Too Good To Go est aujourd'hui présent dans 14 pays, et emploie plus de 400 personnes. A ce jour, l'application compte 16 millions d'utilisateurs, 30 000 commerçants partenaires et revendique avoir sauvé plus de 22 millions de repas.

Cdiscount

La première marketplace française accélère pour améliorer son impact écologique. En s'appuyant sur ses partenaires, Neopost et Envie, Cdiscount est vigilant au choix des matériaux pour les colis, réduit le nombre de camions sur les routes avec des modes de transport alternatifs et améliore la gestion des produits invendus et des produits usagé repris chez les clients. En particulier, Cdiscount revoit ses emballages d'expédition : 90% des cartons utilisés sont issus de matières premières recyclées bénéficiant de la certification FSC. Par ailleurs, le site e-commerce revoit l'optimisation des emballages pour limiter le vide.

La Fourche

Créé en septembre 2018, Lafourche.fr vend des produits biologiques de tous types. Grâce à un abonnement à hauteur de 59 euros par an, l'entreprise revendique des prix entre 25% et 50% moins chers qu'en magasin. Le but ? Rendre le bio plus accessible à la population. Chaque fiche produit comporte une présentation du producteur, un texte expliquant les raisons qui ont motivé le site à le référencer, le score de l'application Yuka, et depuis le 1er septembre, une empreinte carbone doublée d'une note carbone pour 1500 produits commercialisés par La Fourche. De la part d'un distributeur, le calcul de l'empreinte carbone des produits vendus, est une première en France.

Favor'i 2020 : qui remportera le prix Eco-Responsable ?
Favor'i 2020 : qui remportera le prix Eco-Responsable ?

Qui sera le premier lauréat du nouveau rendez-vous des Favor'i, le prix commerce éco-responsable , le 12 décembre prochain ? Pour la première fois, alors que la consommation vertueuse s'impose comme une valeur fondamentale au même titre que la...