Comment enregistrer la carte SIM M2M de votre alarme ?

Vous souhaitez enregistrer la puce M2M de votre alarme ? Voici comment faire.

Alors q'une startup française vient de lever 1.8 millions d'euros dans l'IoT, la communication machine to machine est la technologie permettant aux objets connectés d’échanger des informations entre eux. Elle s’appuie entre autres sur la carte SIM M2M, une innovation qui a littéralement révolutionné l’Internet of Things (IoT), et qui connait des applications dans nombre de domaines. C’est le cas de la domotique plus précisément, où cette SIM permet de connecter un système d’alarme. Focus !






Déjà, c’est quoi une puce M2M ?

D’entrée de jeu, il est important de savoir précisément ce dont il est question. La SIM destinée à la communication machine to machine s’utilise dans un but précis : faire communiquer les objets électroniques (les composantes d’un système d’alarme en l’occurrence) entre eux, ou avec des serveurs informatiques afin d’obtenir des services nécessaires à leur bon fonctionnement.

Cette puce est donc dédiée de manière exclusive aux communications émises d’une machine à une autre, et c’est d’ailleurs ce qui justifie l’appellation anglaise Machine-To-Machine (machine à machine en français, ou plus simplement M2M).

Ainsi, une carte SIM pour alarme permet de transmettre en temps réel les signaux détectés vers des téléphones fixes ou mobiles, ou encore vers un centre de télésurveillance. L’utilisation de cette puce spéciale constitue une avancée de taille pour les systèmes d’alarme en particulier, et de façon plus globale pour l’Internet Of Things. Et si elle très prisée aujourd’hui, c’est en raison des nombreux avantages qu’elle offre; cet enjeu a bien été compris par des sociétés comme Matooma.

On y gagne quoi concrètement ?

La SIM pour alarme se démarque effectivement des autres grâce à ses nombreuses spécificités, qui lui permettent de répondre aux besoins M2M. Entre autres, elle possède un haut niveau d’écriture, ainsi qu’une résistance à des conditions extrêmes de vibrations et de température, et par ricochet, une durée de vie assez longue. De plus, elle est adaptée à divers types d’usage et permet une optimisation des coûts.

La carte SIM M2M propose par ailleurs une flexibilité : contrat sans engagement de durée. C’est une puce fiable qui garantit un abonnement sécurisé (communications sans risque de suspension) et permet la maitrise et la transparence des coûts. Elle est également dotée d’une grande réactivité, ce qui rend l’utilisation des alarmes de maison plus pratique, et beaucoup plus fluide.

Comment et dans quel cas, enregistrer sa puce M2M ?

Bien que les avantages énumérés le rendent assez spécial, il ne faut pas oublier que cet outil est avant tout une carte SIM. Et avec les mesures prises par les autorités dirigeantes, toutes les cartes prépayées doivent être enregistrées dans les jours suivant leur achat. Une question pertinente se pose donc : faut-il ou pas enregistrer les cartes dédiées aux machines, et si oui, comment s’y prendre ?

En règle générale, ces SIM sont déjà intégrées dans le système d’alarme au moment de l’achat. De plus, elles ne permettent pas de téléphoner. En conséquence, elles ne doivent pas être enregistrées. Ceci dit, la possibilité d’utiliser des cartes SIM ordinaires pour des applications M2M n’est pas exclue. On ne parle donc plus de , puisque les puces ordinaires peuvent être utilisées dans un téléphone pour passer des appels ; et dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un enregistrement.

Pour ce faire, plusieurs cas sont possibles. On peut par exemple s’adresser à son opérateur en magasin, pour une identification directe. On peut aussi se faire enregistrer en rechargeant la carte de téléphone avec une carte bancaire, ou en ligne, avec sa carte d’identité électronique et son code PIN. Très facile, ce processus ne prend que quelques minutes, et permet de profiter du M2M, et des avantages liés à l’Internet of things, en toute tranquillité.

Annonces Google