Social Media 2018 - « Content is King » : plus vrai que jamais !

Quelles seront les grandes tendances qui feront les stratégies Social Media de demain. Sprinklr a identifié trois sujets qui seront au cœur des stratégies des marques sur les médias sociaux en 2018. Après l'identification des ambassadeurs de marque et le service client comme nouveau moteur du marketing, focus sur la troisième tendance : les strategies marketing autour des Contenus Générés par les Utilisateurs (UGC) avec la contribution de Fabrice Brianson, Président-Fondateur de Just Amazing

Saisonnalité, nouveaux produits, événements partenaires, campagnes marketing permanentes, formats différents et fragmentation des canaux… le contenu créé par les marques est aujourd’hui multiple. On parle d’ailleurs de contenu liquide, c’est-à dire qu’il doit épouser la forme de ces supports, s’adapter aux attentes et aux contraintes du consommateur, tout en conservant ses qualités propres.

« Multiple et adaptable afin qu’il se décline sur tous les canaux de diffusion, le contenu doit être pensé en amont de la production. Par exemple, la vidéo, incontournable aujourd'hui, est adaptée en carré (Facebook/Twitter), en vertical (Stories Instagram) voire horizontal pour Youtube.. avec de multiples montages de 5 à 20 secondes ! » selon Fabrice  Brianson, CEO fondateur de l’agence Just Amazing. Mais le constat est sans appel : ce contenu est pléthorique, souvent consommé immédiatement et à usage unique, pour un coût trop élevé… 

Alors certes, « Content is King », mais pas à n’importe quel prix. La prudence et la rationalisation seront donc de rigueur en 2018, car les marques veulent dépenser moins et mieux, produire moins de contenu mais de plus grande qualité, et surtout mesurer l’efficacité de ces contenus. La question de leur utilisation va donc devenir primordiale au regard des coûts, de leur distribution, des usages…

Les UGC, la nouvelle data à conquérir

A l’heure où le consommateur est informé, influent et puissant, c’est le contexte qui gouverne. Dorénavant, le consommateur est un vecteur de communication à part entière, il se met en scène avec ses marques préférées, produit lui-même ses contenus, les publie puis les partage avec sa communauté. « Les User Generated Content (UGC), ces contenus gratuits, générés spontanément par les utilisateurs et disponibles sur des plateformes publiques sont une aubaine pour les marques qui souhaitent rendre leur stratégie de contenu plus « sincère » et moins coûteuse, à condition de respecter le cadre légal de l’utilisation de ces contenus. » selon Fabrice  Brianson.


 

Mais encore faut-il être en mesure de détecter ces UGC. Alors avant de mettre en place une stratégie UGC, il faut identifier son objectif.

Ma marque est-elle dans…
  • une logique de réduction des coûts ? Les UGC représentent dans ce cas une masse de contenus disponibles à moindre frais.
  • une recherche d’authenticité ? Pour une marque, l’utilisation des UGC permet de renforcer son authenticité, authenticité que 63% des consommateurs disent rechercher (Source Etude Authentic Brands 2014 de Cohn & Wolfe).
  • une démarche de vente ? 48% des consommateurs disent être influencés par des UGC dans leur acte d’achat contre 4% seulement qui font confiance à la publicité. Alors forcément, se servir des contenus UGC, les sourcer et les diffuser sur tous les supports digitaux peut avoir un impact important sur les ventes. Certaines marques l’ont d’ailleurs déjà compris et utilisent les UGC sur leur site web pour raccourcir le processus d’achat : les internautes peuvent alors accéder en un clic à l’achat du produit mis en avant dans l’UGC ; c’est ce qu’on appelle les Shoppable Galleries.
  • une approche Customer Care ? Quand les consommateurs ont un problème avec une marque, fini le téléphone pour contacter le service client, en particulier chez les jeunes générations. D’après une étude de Dimension Data, près de 40% des moins de 25 ans privilégient les réseaux sociaux avant tout autre canal. Par ailleurs, l’usage de la photo s’est démocratisé chez les utilisateurs des réseaux sociaux pour adresser des plaintes aux marques notamment dans le cadre de produits défectueux. La détection des UGC peut donc permettre de prévenir les crises, réduire les temps d’intervention…

Une fois ses objectifs clairement définis, il faut choisir la bonne stratégie et voir comment la mettre en place, avec quels outils, via quelles plateformes...

Parmi les outils, l’écoute visuelle ou Visual Listening va devenir incontournable en 2018 car il permet d’identifier le contenu visuel posté par les utilisateurs, les photos, les vidéos… Ainsi, grâce au Visual Listening, des logos, des produits, des individus et même des sentiments peuvent être automatiquement détectés et identifiés dans des images… Autant d’informations qui ont une influence forte sur les actions marketing.

Comment parler du contenu et de ses évolutions sans évoquer le contenu audible que nous voyons apparaître avec les assistants vocaux, Alexa, Google Home, ou Siri. De nombreuses marques se penchent actuellement sur le contenu qu’elles vont devoir créer pour répondre aux enjeux de l’IoT : quels produits mettre en avant ? Comment émerger ? Comment favoriser la prise de décision ?... Elles réfléchissent également aux technologies dont elles vont devoir s’équiper pour capter, décrypter et comprendre la « nouvelle voix du client ».

Nous ne sommes qu’au début des assistants vocaux mais il est évident que ces technologies vont s’installer progressivement dans notre quotidien ; c’est donc un sujet dont on va parler de plus en plus souvent. 

Réseaux sociaux / Media social

Annonces Google