La guerre entre le e-commerce et les magasins n’aura pas lieu

Transformation numérique, digitalisation des boutiques et ship-from-store... Voilà le tiercé gagnant de la prochaine course qui se déroulera sur l’hippodrome du commerce mondial. Les consommateurs en ont décidé ainsi.

"N’en déplaise à tout le monde", la guerre entre le e-commerce et les magasins n’aura pas lieu. Les consommateurs en ont décidé ainsi ! Alors, fausse joie pour les détracteurs assis sur leur immobilisme traditionnel, destructeurs de projets, qui auraient voulu faire porter le chapeau à la communauté du commerce en ligne, la situation d’impasse dans laquelle se retrouve parfois le retail aujourd’hui.

Si le retail connait des difficultés alors que le e-commerce croît encore chaque année, ce n’est en rien à cause de la vente en ligne… encore mois d’Amazon. Il suffira à chacun d’entre nous de traverser l’Atlantique pour comprendre que les retailers en France ont des progrès à réaliser : qualité de l’accueil, merchandising, variété des collections, formations des vendeurs ou encore ouverture le dimanche. Mais qu’est ce qui a changé finalement depuis ces 20 dernières années ?

Depuis 20 ans le commerce en ligne a débarqué en France. Ces 20 années ont suffi à propulser Amazon au premier rang du commerce mondial à la barbe des géants de la distribution. 

C’était aussi sans compter sur un des événements les plus importants de ce siècle : l’avènement de la mobilité qui couplé au e-commerce a transformé le consommateur moyen en "une bête" infidèle frappé d’omnicanalité compulsive. Any time, anywhere, any moment grâce à mon smartphone ultra-connecté. C’est où je veux, quand je veux, et si possible tout de suite.

Acheter en ligne et se faire livrer chez soi, se faire rembourser sa commandes en magasin, recevoir une commande en boutique en une heure, l’essayer et ne payer qu’après 15 jours… Impressionnant, certes, mais c’est ce que souhaitent les clients aujourd’hui.

Qu’est ce que cela signifie au final ? Et bien, le web sans le magasin ne répondrait plus aux besoins des clients actuels qui ont pris le pouvoir de choisir et de faire exécuter comme bon leur semble et selon leurs envies du moment.

Alors dorénavant, comprenons que dans la course au développement non seulement du web mais aussi de ce nouveau commerce, cela pourrait paraître surprenant mais, c’est bien le magasin qui tirera son épingle du jeu et vivra enfin sa plus folle transformation.

Un tiercé gagnant

Transformation numérique, digitalisation des magasins et ship-from-store... Voilà  le tiercé gagnant de la prochaine course qui se déroulera sur l’hippodrome du commerce mondial ! C’est donc bien le web qui sauvera nos magasins "en péril", à renfort de nouvelles technologies très souvent éprouvées sur la toile, encore une fois.

Alors, "aux armes magasins, formez vos bataillons (de vendeurs)" !  Car ils en auront besoin tellement le programme qui les attends sera conséquent. N’en déplaise à tout le monde !

Annonces Google