Noam Bardin (CEO de Waze) "Vous pourrez acheter une voiture équipée du service de navigation Waze d'ici la fin de l'année"

L'application mobile de GPS communautaire Waze compte désormais 37 millions d'utilisateurs dans le monde. Son CEO nous décrypte son succès et évoque son avenir.

noam bardin 275
Noam Bardin est CEO de Waze © S. de P. Waze

JDN. Pouvez-vous nous présenter Waze et son concept ?

Noam Bardin. Waze est une solution mobile de navigation GPS avec une dimension communautaire dont l'objectif est de faciliter et d'optimiser l'expérience de conduite. Fondée en 2008, la société emploie aujourd'hui une centaine d'employés et compte des bureaux en Israël, à Palo Alto, New-York et Hong-Kong. Notre but est d'améliorer l'expérience de conduite de tous les jours. Par exemple, beaucoup utilisent notre service lorsqu'ils se rendent au travail alors qu'ils connaissent le trajet par cœur. L'aspect communautaire de Waze a permis de créer un attachement émotionnel fort avec nos utilisateurs, rendant ainsi la conduite moins ennuyeuse au quotidien grâce à cette nouvelle dimension sociale de la navigation.

Waze se base sur un modèle participatif et utilise les données des utilisateurs pour améliorer son service et sa cartographie. Comment faîtes-vous pour récolter ces données, et auprès de quel type d'utilisateur ?

Nous récoltons des données de tous les utilisateurs à différents niveaux. A partir du moment où un utilisateur utilise le service, nous pouvons utiliser ses données de navigation pour déterminer l'état du trafic ou encore pour enrichir nos données cartographiques. Cette contribution passive représente environ 90% de nos données. D'autres utilisateurs vont contribuer de manière plus active en prévenant eux-mêmes les autres utilisateurs de la présence d'accidents ou d'autres évènements sur la route. Il existe enfin une troisième catégorie d'utilisateurs, les plus actifs de tous, qui ont la responsabilité d'un secteur géographique dédié. A l'instar des modérateurs de Wikipedia, ils s'assurent de la bonne validité d'une carte et peuvent, si besoin, y apporter des modifications.

Vos données cartographiques proviennent donc à 100% des utilisateurs ?

Dans certains pays comme la Malaisie ou le Costa-Rica les données cartographiques ont été collectées exclusivement grâce aux utilisateurs. Il arrive également que nous utilisions des données fournies par les pouvoirs publics lorsque ces données sont disponibles, mais cela varie selon les pays. Dans ce cas, nous allons utiliser ces données mais ce sont encore les utilisateurs qui vont prendre le relais en nous aidant à compléter les données manquantes à partir de cette base.

Combien de membres comptez-vous et quels sont vos marchés les plus importants ?

Nous comptons près de 37 millions d'utilisateurs dans le monde dont 2 millions en France. La France est notre deuxième plus gros marché en Europe, juste derrière l'Italie. D'un point de vue global, les Etats-Unis arrivent en tête, suivi du Canada. Nous sommes également très présents en Amérique Latine et nous bénéficions d'une forte croissance en Asie, notamment en Malaisie.

Parmi les nombreuses fonctionnalités que propose Waze, quelles sont les plus utilisées ?

Le principal intérêt de Waze est bien entendu de trouver quel chemin emprunter pour se rendre le plus rapidement possible d'un endroit à un autre, grâce à notre connaissance du trafic en temps réel. Il s'agit de loin de la fonctionnalité la plus utilisée du service. La possibilité d'accéder aux rapports des autres utilisateurs, comme par exemple la présence de contrôles de police ou d'accidents sur les routes, est également très appréciée. Enfin, l'aspect social compte aussi beaucoup. Aujourd'hui, près de 30% de nos nouveaux utilisateurs se connectent via Facebook.

L'application étant disponible gratuitement, comment faites-vous pour gagner de l'argent ?

En novembre dernier, nous avons lancé aux Etats-Unis notre plateforme publicitaire à destination des commerçants. Les propriétaires de commerces peuvent ainsi se rendre sur notre plateforme afin de s'y  s'enregistrer. Ce modèle publicitaire permet aux commerçants d'apparaitre sur la carte et d'interagir avec les utilisateurs, notamment en leur proposant des deals et autres réductions. Cette plateforme  est déjà accessible en Italie et devrait être ouverte en France dans les prochaines semaines.

Des rumeurs vous disent en négociation avec Apple pour une éventuelle acquisition...

Il y a en effet beaucoup de rumeurs à notre sujet et à les entendre, toutes les semaines une entreprise différente serait sur le point de nous racheter... Je ne peux pas faire de commentaire à ce sujet mais je note que cette rumeur est apparue suite aux problèmes liés au lancement du service map d'Apple. Il est vrai aussi qu'il n'existe pas beaucoup de services disposant de données cartographiques globales. Outre Waze, on trouve NapTech (Nokia), TomTom ou encore Google.

Comment voyez-vous le futur de Waze?

Nous regardons attentivement les dernières innovations en matière de voitures connectées et nous sommes aujourd'hui en discussion avec une grande partie des constructeurs automobiles. Je pense que d'ici fin 2013, il sera possible d'acheter un véhicule équipé du système de navigation Waze.

Nous pensons qu'à l'avenir n'importe quel appareil sera, par défaut, équipé d'un système de navigation GPS. La question pour l'utilisateur sera plutôt de choisir lequel utiliser. Le service qui l'emportera sera celui qui aura le plus de valeur à proposer, au-delà de la simple fonction de navigation, et qui saura offrir la meilleure expérience à l'utilisateur.

Noam Bardin a créé en 1996 Deltathree, une société spécialisée en solutions VoiP.  Après avoir été CEO de la plateforme spécialiste en contenu Rich-Media, Intercast Network, il prend la direction de Waze en 2009. Noam Bardin est diplômé d'un B.A en Economie, et d'un Master en Administration Publique de l'Université de Harvard.

Annonces Google