Hervé Coureil (Schneider Electric) "Créer une communauté a été notre point de départ pour lancer Exchange"

Dans le cadre de la Nuit du Directeur Digital, le CDO de Schneider Electric, spécialiste français de la gestion de l'énergie, revient sur le lancement d'Exchange, un projet majeur destiné à créer un écosystème entre ses partenaires pour résoudre leurs problématiques.

Le JDN propose pour la cinquième année consécutive un événement destiné à récompenser les meilleurs chief digital officers de France. Pour en savoir plus : la Nuit du Directeur Digital.

Hervé Coureil, CDO chez Schneider Electric. © Schneider Electric

JDN. En quoi consiste Exchange, votre principal projet cette année ?

Hervé Coureil. Exchange est une plateforme visant à renforcer l'efficacité de nos partenaires. Nous avons trois objectifs avec ce projet : créer une communauté qui puisse échanger sur de bonnes pratiques, donner accès à des ressources technologiques via des API ou des jeux de données, et permettre à nos partenaires de monétiser leurs solutions à travers une marketplace. C'est en combinant ces trois éléments que nous pourrons susciter un engagement digital avec nos clients et améliorer nos performances.

Qu'est-ce qui vous a poussé à mener cette initiative ?

Nous nous sommes développés jusqu'à présent autour d'EcoStruxure, notre plateforme qui réunit nos systèmes, nos produits et nos services IoT. Nous nous sommes rendus compte que les objets connectés permettaient d'adresser énormément de cas d'usage car chaque machine, processus ou bâtiment peut avoir ses spécificités. Mais nous ne pouvons répondre à leurs particularités qu'avec l'aide de nos partenaires. Les industriels nous ont par ailleurs fait part de leurs problématiques autour de la collaboration. Créer une communauté a été notre point de départ.

Comment vous êtes-vous organisé pour mener à bien la mise en place de la plateforme ?

Nous avons commencé à travailler sur ce projet il y a 18 mois. Nous avons constitué une équipe dédiée de plusieurs dizaines de personnes, qui s'appuient sur nos lignes business pour bénéficier d'une expertise métier. Nous nous sommes focalisés dans un premier temps sur le marché industriel et sur celui du bâtiment. Une version bêta a été lancée en avril 2018. Pendant un an, nous avons pris le temps de construire la plateforme, non pas autour de produits comme auparavant, mais autour de profils utilisateurs (intégrateurs de système, développeurs, patron d'usine, datascientist…). C'est cette approche qui a été la plus difficile. Nous avons voulu trouver l'interface qui leur corresponde et apporte au mieux des réponses à leurs problématiques. Nous avons ainsi beaucoup échangé sur les difficultés qu'ils rencontrent. Pour simplifier le parcours utilisateur, la plateforme est présentée comme un espace de travail moderne, avec un moteur de recommandations. Nous avons aussi réfléchi à la manière de leur permettre d'échanger des informations de manière privée ou publique. La plateforme a été officiellement lancée le 1er avril dernier, à l'occasion de la Foire d'Hanovre.

Comment Exchange s'articule-t-il avec EcoStruxure ?

EcoStruxure est une architecture destinée à faire converger l'énergie et l'automation, elle est centrée autour de nos produits pour assurer l'efficacité énergétique et la soutenabilité. Exchange se veut une extension d'EcoStruxure consacrée à nos partenaires. Mais il ne s'agit pas que d'une simple plateforme de partage. Exchange a été conçu pour répondre aux problématiques des membres sur les thèmes qui constituent notre cœur de métier, à savoir l'efficacité énergétique, la performance des processus industriels et la durabilité. Plus de 150 membres ont déjà rejoint l'écosystème. La prochaine étape sera de développer de nouvelles fonctionnalités autour des services, que nous présenterons en novembre prochain.

Résumé du projet :

Pourquoi ce projet est-il innovant ?

Cette plateforme est innovante car elle a une approche centrée sur le client qui facilite les échanges. Elle est publique, ouverte et vise à la résolution de problèmes.

Pourquoi ce projet est-il stratégique ?

Notre stratégie est orientée vers le développement d'un réseau de partenaires. En mettant en avant leurs besoins, Exchange va dans ce sens.

Pourquoi ce projet est-il transformateur ?

Exchange est le premier "open ecosystem" dédié à la résolution de challenges autour de l'efficacité et de la sustainabilite. De fait, Exchange est ouvert a de multiples types de partenaires (développeurs, intégrateurs de système, data scientist, etc…) qui contribuent de façon complémentaire à la résolution de ces challenges complexes et multidimensionnels.

Pourquoi ce projet est-il accélérateur ?

Exchange permet à notre écosystème d'être connecté 24x7 et de travailler en communauté, d'accéder à nos ressources techniques et de monétiser leurs solutions, tous cela depuis le même environnement de travail.

Et aussi : 

"Créer une communauté a été notre point de départ pour lancer Exchange"
"Créer une communauté a été notre point de départ pour lancer Exchange"

Le JDN propose pour la cinquième année consécutive un événement destiné à récompenser les meilleurs chief digital officers de France. Pour en savoir plus : la Nuit du Directeur Digital . Hervé Coureil, CDO chez Schneider Electric. © Schneider...