Le SD-WAN est-il la super glue qui permettra de réunir la 5G et le edge ?

La 5G change la donne dans un monde à très haut débit et hyperconnecté. Les opérateurs télécoms font la course pour déployer la cinquième génération de technologie mobile sans fil afin de répondre à l'explosion des besoins en bande passante et en connectivité réseau.

La 5G est sur le point de transformer plusieurs industries en apportant des connexions nettement plus rapides, des latences plus réduites et une connectivité accrue pour les utilisateurs. Elle contribuera à l’expansion de l’Internet des objets (IoT), en créant un réseau virtuel de connexions à très haut débit entre plusieurs appareils.

Selon une étude Markets & Markets d’avril 2021, le marché de la 5G pour les entreprises devrait passer de 2,1 milliards de dollars en 2021 à 10,9 milliards de dollars en 2027, avec un TCAC de 31,8%. Le cabinet d’études prévoit une croissance rapide du réseau 5G et des petites cellules par les entreprises privées pour soutenir les applications critiques, notamment l’industrie 4.0. Les réseaux hybrides devraient se poursuivre, car un déploiement complet de bout en bout prendra encore de nombreuses années.

À court terme, les opérateurs doivent fournir les moyens de mettre en œuvre des utilisations comme les communications IoT, le haut débit mobile amélioré, l’accès sans fil fixe ainsi que l’analyse haute performance de l'edge, sans bénéficier d’un réseau 5G de bout en bout. Tout en faisant face à des attentes très élevées de la part des utilisateurs.

Le SD-WAN est l’une de ces technologies qui aidera les fournisseurs de services à offrir une expérience réseau de meilleure qualité, adaptée aux besoins des clients, tout en gérant la transition vers une infrastructure 5G complète de bout en bout.

La 5G est à la périphérie

Une étude IDC de septembre 2020 estime qu’il y aura 51 milliards d’appareils IoT d’ici 2024. Cet afflux d’appareils connectés va entraîner le traitement de gros volumes de données à grande vitesse (l’une des promesses centrales de la 5G). Ce torrent de données devra être ingéré et traité en temps réel, aussi près de la source que possible, d’où le besoin de technologies edge.

Si la 5G offre une bande passante plus élevée, sa portée est plus limitée. Il est prévu que les réseaux 5G soient alimentés par des centaines de milliers de petites cellules. Mais, ces réseaux de cellules plus denses rendront l’exploitation, la gestion et la maintenance plus difficiles pour les opérateurs. L’optimisation de ces réseaux sera donc essentielle pour offrir les meilleures performances de réseau possibles et la meilleure qualité d’expérience.

L’émergence de la 5G va non seulement modifier les attentes des utilisateurs finaux en matière de connectivité permanente et de faible latence, mais aussi transformer la façon dont les entreprises gèrent leurs réseaux. La forte demande de surveillance du réseau en temps réel pour tous les types de transmission (y compris la 5G) et l’optimisation de la gestion du trafic entraîneront un besoin d’automatisation.

Le SD-WAN est la pièce manquante du puzzle de la 5G

Une plateforme SD-WAN qui permet l’automatisation aidera les opérateurs à se connecter et à s’intégrer facilement à tous les différents points de contact nécessaires pour optimiser le trafic et la gestion des cellules 5G. Cela permettra une transition transparente vers une infrastructure 5G complète en gérant toute transmission disponible à travers la périphérie, en tirant parti de la 5G pour les applications critiques qui nécessitent une latence zéro et des vitesses plus élevées.

Pour garantir la meilleure qualité d’expérience aux utilisateurs, les opérateurs doivent évaluer les fournisseurs de SD-WAN capables d’offrir :

  • Routage granulaire et intelligent axé sur les applications – Priorité automatique au trafic à large bande passante (comme le streaming vidéo) vers une cellule 5G et gestion des basculements pendant que le trafic à faible bande passante est acheminé vers un autre canal disponible (LTE, Internet haut débit).
  • Gestion centralisée – Exploitation, gestion et maintenance plus facile des points de contact et des cellules 5G (notamment dans les zones denses) en réacheminant intelligemment le trafic pendant le provisionnement ou la mise à niveau des cellules. Permet également un provisionnement plus rapide des services WAN, basé sur des politiques, pour prendre en charge la connectivité de n’importe quel appareil (une nécessité pour l’IoT).
  • Apprentissage automatique – Adaptation automatique en temps réel aux variations du réseau et routage optimal vers la périphérie et les petites cellules 5G.
  • Intégration de la sécurité avec le réseau – Application centralisée de politiques de sécurité granulaires et axées sur les applications métier en orientant automatiquement le trafic vers les bons services de sécurité sans compromettre les performances ou le coût.
  • Superposition de WAN virtuels – Allocation plus efficace et plus souple des ressources réseau afin de maintenir la qualité de service exigée par les applications. De même, les réseaux 5G s’appuient sur le découpage du réseau, où chaque tranche reçoit un ensemble unique de ressources optimisées et une topologie de réseau. En utilisant les deux technologies ensemble, les opérateurs peuvent diriger le trafic critique vers le réseau 5G, où il peut être isolé dans une tranche particulière en fonction des exigences spécifiques de l’application.

L’adoption de la 5G et des technologies edge va susciter des attentes plus fortes de la part des utilisateurs finaux et des entreprises pour un réseau et des applications toujours opérationnels et très performants. Le succès initial du déploiement de la 5G exigera une fondation de réseau étendu automatisée et autopilotée avec une intelligence sous-jacente qui offre la meilleure qualité d’expérience aux utilisateurs, comme celle offerte par le SD-WAN.

En outre, une plateforme SD-WAN avancée permettra aux fournisseurs de services d’accélérer les nouvelles sources de revenus provenant des services gérés liés à la 5G, au lieu de considérer la 5G comme une simple connexion de transport.