Metaboli fait entrer Time Warner dans son capital

Le distributeur de jeux vidéo en téléchargement s'implante aux Etats-Unis en rachetant GameTap à une filiale de Time Warner. Celle-ci devient le nouvel actionnaire principal, pour 10 millions de dollars.

Le français Metaboli compte un nouvel actionnaire de marque. Le géant américain Time Warner, qui possède notamment AOL et CNN, lui a vendu en toute discrétion fin septembre GameTap, le concurrent américain du fournisseur de services de téléchargement de jeux vidéos. Au passage, Turner Broadcasting, filiale de Time Warner, entre au capital de la société française et en devient même l'actionnaire principal, mais minoritaire. A combien se monte l'investissement de Turner Broadcasting ? Metaboli refuse de donner le chiffre. Toutefois le montant peut être estimé autour de 10 millions de dollars, selon nos informations.

Cette levée de fonds intervient moins de six mois après un tour de table de 5 millions d'euros (lire Metaboli : 5 millions d'euros pour développer le modèle de vente, du 01/04/08). La société expliquait à l'époque vouloir s'attaquer au marché américain, d'une taille équivalente à celle de l'Europe. Le rachat lui permet de s'y implanter rapidement. "En utilisant une marque déjà connue comme GameTap, nous avons gagné 3 trois ans", assure le PDG Pierre Gaudet. Toutefois, Turner Broadcasting conservera le contrôle de GameTap jusqu'au début 2009.

L'opération financière réalisée par Metaboli est l'une des rares levée de fonds supérieures à 5 millions d'euros du secteur Internet français en 2008, alors que la crise financière rend très prudents les investisseurs (lire l'enquête Crise financière : quel impact pour l'Internet français ? du 13/10/2008).

Le jeu vidéo, une activité de loisir, pourrait-il échapper à une crise économique et une baisse de la consommation ? Pierre Gaudet met en avant l'activité particulière de sa société, celle du téléchargement et non de la vente physique. "Les prévisions de croissance du marché digital tablent sur une part de marché de 40 à 50 % dans trois ou quatre ans, contre 3 à 4 % aujourd'hui. Donc même si nous sommes touchés, la croissance sera toujours forte".

Metaboli s'attaque désormais à Steam, le leader du marché aux Etats-Unis. La société mise sur certaines différences de positionnement pour s'imposer. D'abord, l'activité de Steam se concentre surtout aux Etats-Unis, contrairement à Metaboli. Or les jeux dématérialisés sont un métier à faibles marges, ce qui nécessite une "course au volumes", selon Pierre Gaudet. Metaboli, avec sa forte implantation européenne, semble donc bien placé. Par ailleurs, le Français espère convaincre des distributeurs, quand Stream se limite à la vente directe au consommateur. Metaboli vend des jeux directement sur son site, mais a surtout développé un modèle BtoB, en direction des distributeurs et des FAI principalement. 

Annonces Google