Cédric Siré : "Avec le rachat d'Allociné, nous devenons le leader du divertissement"

Cédric Siré : "Avec le rachat d'Allociné, nous devenons le leader du divertissement" Après avoir acquis Webedia, Fimalac met la main sur Allociné et devient le leader du divertissement en France.

Tiger Global a finalement trouvé preneur. Le fonds d'investissement vient de rentrer en négociation exclusive avec Fimalac, le holding d'investissement de Marc de Lacharrière. Selon Lopinion.fr, le montant de l'opération pourrait se situer entre 50 et 70 millions d'euros. Fimalac était, selon nos informations, en bataille avec Lagardère et FL Capital Partners, le fonds d'investissement de Fabrice Larue. En moins de deux mois, Fimalac a créé le 13e groupe Web en France, grâce notamment au rachat de Webedia (Purepeople.fr...) en mai dernier. L'audience des deux groupes, dédupliquée, atteint pour le moi de mai 14,6 millions de visiteurs uniques.

"Nous devenons le premier groupe de contenus de divertissement en France, explique Cédric Siré, le patron de Webedia. Le savoir-faire de Webedia réside dans les opérations spéciales et le contenu. Celui d'Allociné dans le mobile et la vidéo, nous sommes très complémentaires".

Avec Allociné, Fimalac met en outre la main sur un groupe dont l'audience est internationale, et de plus en plus. En avril, Allociné a attiré 39,7 millions de visiteurs uniques dans le monde, selon des chiffres ComScore pour le JDN, dont 10 millions en France. Surtout, son audience globale a gagné plus de 13 millions de visiteurs uniques en un an. Il est notamment bien implanté au Brésil, avec 5 millions de visiteurs uniques, où Webedia est aussi présent. "Au Brésil, notre audience cumulée est déjà de 10 millions de VU", commente Cédric Siré.

 

Allociné, recherche un second souffle

Tiger Global avait racheté 90% d'Allociné en 2007 pour 120 millions d'euros.  Pressé de vendre, il a consenti un prix qui illustre les difficultés actuelles du portail. Son chiffre d'affaires aurait en effet été, selon nos informations, en baisse en 2012 à 19 millions d'euros. "Allociné est en très bonne progression cette année", ajoute toutefois Cédric Siré. En pratique, Allociné n'arrive pas à monétiser son audience internationale, et voit le mobile cannibaliser ses revenus sur le fixe. Son site est en effet le 20e plus visité en France avec 1,7 millions de VU et son application la 17e du classement Médiamétrie avec 1,5 million de VU. "Il y a effectivement une transition à effectuer dans la monétisation concède Cédric Siré, mais pour la faire, il faut être présent sur ce média. Et Webedia n'y était pas présent".

Grégoire Lassalle, directeur général d'Allociné, devrait conserver ses fonctions, tout comme Cédric Siré, à la tête de Webedia. Une réorganisation de la gouvernance du groupe devrait intervenir en début d'année prochaine.

D'ici là, Webedia compte continuer à se développer en lançant un site dans l'univers de la musique, sur lequel il n'est pas encore positionné.

Annonces Google