La croissance des revenus publicitaires sur mobile de Facebook ne fait que commencer

La croissance des revenus publicitaires sur mobile de Facebook ne fait que commencer Selon une étude, les revenus issus de la publicité sur mobile de l'entreprise de Mark Zuckerberg vont très largement dépasser ses revenus issus de la publicité sur PC dès l'année prochaine.

Les revenus publicitaires de Facebook sur mobile connaissent une croissance incroyable et ne ne présentent aucun signe de ralentissement. Pour une entreprise qui, lors de son introduction en Bourse en 2012, a admis qu'elle n'avait "pas généré de revenus significatifs" à partir de ses produits sur mobile, Facebook a vraiment changé.

Nous savons déjà que 45% des 6,99 milliards de dollars de CA de Facebook en 2013 provenaient de la publicité mobile. Mais en 2016, le revenu issu du mobile représentera 75% de ses revenus publicitaires, d'après une étude menée par eMarketer.

C'est un chiffre conséquent et, si les estimations d'eMarketer sont justes, cela signifie que Facebook atteindra un chiffre d'affaires de 18 milliards de dollars en 2016, du moins en partant du principe que Facebook augmentera le tarif de ses publicités sur mobile. Des publicités pourtant moins chères que sur PC, car les gens sont moins susceptibles d'acheter des produits depuis leur mobile et qu'il y a moins de place pour les créations sur un mobile.

Pourquoi l'offre mobile de Facebook marche-t-elle si bien ? L'analyste en chef d'eMarketer, Debra Aho Williamson, l'explique dans un communiqué de presse : "Du fait que l'expérience Facebook reste la même d'un appareil à l'autre, les annonceurs n'ont pas trop à se creuser pour faire du placement publicitaire efficace. Au fur et à mesure que les utilisateurs de Facebook utilisent de plus en plus la version mobile, les revenus publicitaires issus de cette plateforme sont donc forcément amenés à croître".

eMarketer prédit que Facebook se rapprochera du milliard d'utilisateurs sur mobile d'ici à la fin de l'année, dépassera ce chiffre symbolique en 2016 et devrait disposer de 1,34 milliard d'utilisateurs mobile d'ici 2018. 75% de la base d'utilisateurs de Facebook se servira alors de son site mobile et de ses applications.

La part la plus importante de ces utilisateurs proviennent actuellement des Etats-Unis où 123,1 millions d'utilisateurs se sont connectés au cours de l'année écoulée. D'ici 2017, l'Inde aura rattrapé les Etats-Unis dans ce domaine –passant de 80,6 millions d'utilisateurs en 2014 à 167,7 millions en 2017 (contre 143,8 millions aux les Etats-Unis cette année-là).

Le tableau ci-contre montre à quel point des marchés comme l'Indonésie, le Brésil et le Mexique devraient représenter une part énorme de la base d'utilisateurs de Facebook sur mobile.

En 2014, Facebook a effectué plusieurs acquisitions et a mis en place des stratégies pour faire grandir sa base d'utilisateurs et son chiffre d'affaires dans les marchés émergents. L'entreprise  a lancé l'initiative Internet.org qui vise à connecter les "5 milliards d'autres personnes" à internet; elle a racheté Little Eye Labs, la startup basée à Bangalore, qui construit des outils d'analyse d'applications sur mobile; et elle possède Whatsapp qui compte en moyenne 70 millions d'utilisateurs actifs par mois en Inde selon des chiffres de Statistic Data datant de novembre 2014.
De son côté, Twitter a annoncé, plus tôt cette semaine, qu'elle avait racheté la startup de marketing basée à en Inde, Zipdial, dans le but de renforcer sa position dans les marchés émergents.

Article de Lara O'Reilly. Traduction par Shane Knudson, JDN.

Voir l'article original: Facebook's Mobile Ad Revenue Will Completely Dwarf Its Desktop Revenue Next Year

A lire aussi :

Annonces Google