Konbini.com lève 3 millions d'euros et vise l'international


La plate-forme de divertissement boucle sa seconde levée de fonds pour se développer et exporter ses productions au Rouyaume-Uni.

Konbini.com vient de boucler sa seconde levée de fonds. Après avoir levé 700 000 euros lors de son lancement en avril 2008, la plate-forme de divertissement à destination des 15-35 ans vient de lever 3 millions d'euros auprès du fonds Nextstage. Son objectif : s'imposer comme un acteur des contenus vidéo sur Internet, à mi-chemin entre Hulu et Youtube et la chaîne américaine premium HBO.

Le concept : offrir un portail de contenus vidéo exclusifs et de qualité aux internautes, et se rémunérer en proposant aux marques de s'y associer. Konbini n'est pas seulement un média, la société produit également les émissions qu'elle diffuse. Ce positionnement permet à la société de dix personnes de construire une ligne éditoriale indépendante faite de programmes événementiels, de magazines d'actualité et de musique.

Jusqu'à présent, la start-up s'est concentrée sur la validation de son business model : l'accès aux émissions proposées est gratuit, la plupart des contenus étant sponsorisés par des marques. "Nous ne concevons pas d'émissions pour plaire aux marques, mais pour notre audience. Nous proposons ensuite aux marques de sponsoriser ces émissions", insiste le co-fondateur de Konbini, David Creuzot. Orange, Casio, Fox Interactive ou Carhartt font partie des marques parrainant les programmes de Konbini.

La start-up veut désormais entrer dans une seconde phase. "Nous avons démontré la validité de notre business model avant de faire de l'audience, indique David Creuzot. Nous voulons maintenant conforter notre audience et la fidéliser." Konbini revendique aujourd'hui 300 000 visiteurs uniques par mois, dont la durée moyenne passée sur le site avoisine les 15 minutes. La plate-forme vise une audience d'un million de visiteurs uniques d'ici la fin de l'année.

Pour cela, Konbini prévoit de développer de nouveaux programmes. D'ici la rentrée, le site proposera huit émissions, et compte en produire jusqu'à une trentaine d'ici la fin 2009. La start-up espère parvenir à faire sponsoriser 80 % de sa grille. D'ici la fin de l'année, Konbini prévoit également d'amorcer son développement à l'international. Un projet que nourrissait déjà le site l'an passé, mais que la crise économique a repoussé. La start-up prévoit d'ouvrir d'ici la fin de l'année un bureau à Londres. Les émissions françaises y seront déclinées. A terme, Konbini espère également s'installer aux Etats-Unis.

Business model

Annonces Google