Manadge lance la première plateforme de gestion de deals programmatiques

Manadge lance la première plateforme de gestion de deals programmatiques La start-up veut accompagner les éditeurs et acheteurs dans la gestion d'un mode d'achat qui pèse désormais près de 40% des revenus programmatiques.

Le programmatique est de moins en moins automatique. Aujourd'hui, 40% des dépenses du secteur se font dans le cadre de deals privés opérés manuellement, via des places de marché privées ou du programmatique garanti. Une pratique appelée à prendre de plus en plus de place dans le quotidien des agences et régies médias. C'est pour optimiser le pilotage de cette activité très chronophage, que Nathan Venezia, ancien programmatic sales manager chez Altice Media, a lancé Manadge début janvier. "Notre plateforme de gestion des deals programmatiques se substitue aux échanges de mails et de fichiers Excel par lesquels acheteurs et vendeurs sont aujourd'hui contraints de passer pour s'entendre", explique-t-il.

Pas un luxe pour un trader media qui reçoit en moyenne, selon les estimations de Manadge, près de 3 000 demandes de deals par an, soit 12 par jour ouvré. Un volume tel qu'il n'en active même pas la moitié. Par manque de temps, parfois, et le plus souvent à cause d'erreurs dans les informations qui lui sont envoyées. Car chaque demande de deal doit s'accompagner de cinq informations indispensables à la mise en place de l'opération : l'ID du deal, l'ID du DSP, l'exchange choisi, le prix du deal et le type d'enchères. "Ce sont autant de sources d'erreur humaine potentielles", constate Nathan Venezia.

"Manadge se substitue aux échanges de mails et de fichiers Excel par lesquels acheteurs et vendeurs sont aujourd'hui contraints de passer pour s'entendre"

La solution proposée par Manadge doit remédier à tout cela. Durant plusieurs mois, la plateforme s'est attachée à développer des connecteurs aux API des principaux SSP du marché. Ils sont aujourd'hui quatre : Google Ad Manager, Appnexus, Freewheel et Smart RTB+. D'autres SSP devraient prochainement s'ajouter à cette liste.

"Nous permettons aux deux parties de suivre l'ensemble des deals passés en programmatique, quel que soit le SSP concerné, depuis une même interface", explique Nathan Venezia. Acheteurs et vendeurs y retrouvent l'ensemble des deals créés, qu'ils soient actifs ou non, au sein d'une plateforme mise à jour en temps réel.

Manadge répond à un autre besoin. Rendre la donnée relative à chaque deal la plus intelligible possible. "Nous voulons permettre au commercial de voir, en un coup d'œil, quels sont les deals qui performent le mieux selon les emplacements", explique Nathan Venezia. Un argument de poids pour les régies qui ont du mal à convertir leurs équipes au programmatique. "Beaucoup d'investissements gérés en gré à gré vont basculer vers ce mode d'achat. Et notre plateforme, facile à prendre à main, peut permettre d'adoucir la transition pour les commerciaux habitués aux ordres d'insertion à l'ancienne", estime Nathan Venezia. Le fondateur de Manadge rappelle que deux médias majeurs, la télévision et l'audio, devraient se convertir pleinement au programmatique en 2019.

Manadge, qui est en phase de test auprès de certains groupes médias et agences, se rémunère via des frais SaaS qui varient selon le nombre de deals actifs. La jeune adtech envisage par ailleurs de réaliser un premier tour de financement pour accélérer son développement. "Cette plateforme de deal exchange n'est que le premier jalon de notre offre, précise Nathan Venezia. Nous proposerons à terme des outils consacrés au header bidding et à l'open-exchange."

Et toujours :

Autour du même sujet

Manadge lance la première plateforme de gestion de deals programmatiques
Manadge lance la première plateforme de gestion de deals programmatiques

Le programmatique est de moins en moins automatique. Aujourd'hui, 40% des dépenses du secteur se font dans le cadre de deals privés opérés manuellement, via des places de marché privées ou du programmatique garanti . Une pratique appelée à prendre...