Se servir du méthane issu de la fermentation des déchets

Lorsqu'elles fermentent, les ordures ménagères dégagent du méthane, un gaz à effet de serre qui participe au réchauffement climatique. A Payatas, aux Philippines, on l'utilise pour produire de l'électricité. Comment ? Le gaz passe par des tuyaux enfouis sous la décharge qui l'acheminent jusqu'à la centrale la plus proche, ce qui permet de diminuer la consommation d'énergies fossiles. Une initiative similaire a vu le jour en France : située en Moselle, une unité de production de biogaz injecte du biométhane dans le réseau de gaz naturel. Capable de traiter 40 000 tonnes de déchets par an, ce site devrait produire l'électricité nécessaire à la consommation de 3 000 foyers. Il se pourrait que la technique se généralise. Fin mars, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a présenté un plan national de soutien à la méthanisation des déchets agricoles.

Suggestions de contenus