Circle vs Coinbase : bras de fer entre deux géants des crypto-monnaies

Circle vs Coinbase : bras de fer entre deux géants des crypto-monnaies Les deux acteurs américains cherchent à s'imposer sur les marchés des particuliers et professionnels. Mais avec une stratégie différente.

1 billion, 5 billions ou 10 billions de dollars. Les prédictions sur la valorisation du marché des crypto-monnaies d'ici fin 2018 vont bon train. Peu importe le chiffre, ce marché fera dans tous les cas les beaux jours des plateformes d'échange de crypto-monnaies, passées de 70 à 190 en trois ans dans le monde. Mais au final, seuls quelques acteurs finiront par rester. Sur les marchés européen et américain, deux exchanges se tirent dans les pattes dans l'espoir de devenir le numéro 1 : Coinbase et Circle. Le premier, créé en 2012, propose depuis ses débuts une plateforme de crypto-monnaies exclusivement aux particuliers. Le deuxième, né en 2013, développait à l'origine une application de paiement entre particuliers basée sur la blockchain (Circle Pay) avant de se lancer dans une activité de trading de crypto-monnaies pour les institutionnels. Aujourd'hui, les deux acteurs visent à la fois les clients particuliers et professionnels. "Ils sont clairement en train de faire la course pour être la banque d'affaires du monde des crypto-monnaies", affirme Karim Sabba, cofondateur de l'association française de gestion des cybermonnaies (AFGC) et de Woorton, fournisseur de liquidités crypto.   

  Circle (dont Poloniex)  Coinbase 
Date desous ges création 2013 2012
Utilisateurs particuliers   7 millions (tous produits confondus) 20 millions 
Nombre de pays  Partout dans le monde 33 
Nombre de crypto-monnaies  60+ 5
Valorisation 3 milliards de dollars 1,6 milliard de dollars 
Effectif 150 300

Côté particuliers, Coinbase a une longueur d'avance. En mars 2018, elle revendiquait 20 millions d'utilisateurs dans le monde, contre 7 millions pour Circle "tous produits confondus", précise un porte-parole de la société au JDN. L'année dernière, Coinbase a enregistré 50 000 nouveaux clients par jour et a battu un record en onboardant 100 000 nouveaux utilisateurs en une journée, au moment de l'envolée du cours du bitcoin fin 2017.

Ce succès est dû à la facilité d'utilisation de la plateforme. Pas besoin d'être un trader confirmé pour acheter ou vendre des crypto-monnaies. De plus, l'offre de Coinbase est disponible dans 32 pays et en plusieurs langues dont le Français. Seul inconvénient : les commissions sont élevées. A chaque transaction, Coinbase prélève entre 1,49 et 3,99%, en fonction de votre moyen de paiement. A titre de comparaison, les utilisateurs de Kraken doivent payer une commission comprise entre 0,16 et 0,26% et ceux de l'Asiatique Binance 0,1%.

Circle a contre-attaqué en début d'année en lançant une application mobile pour les investisseurs débutants, Circle Invest. Les utilisateurs peuvent trader sept crypto-monnaies (il n'y en a que 5 sur Coinbase) et il n'y a pas de commission. Pour l'instant, Circle Invest n'est disponible qu'aux Etats-Unis mais l'équipe prévoit de la lancer en Europe. "Nous ne nous engageons pas sur une date précise. Concernant les pays visés, le déploiement sera similaire à ce que nous avons fait avec Circle Pay", a récemment précisé Jeremy Allaire, CEO de Circle, au JDN. L'application de paiement entre particuliers a été déployée progressivement en Europe et est désormais disponible dans 28 pays européens. "Circle Invest va pourvoir s'appuyer sur la base d'utilisateurs de Circle Pay, c'est un avantage", note Karim Sabba.

"Avec Poloniex, Circle veut fournir une marketplace destinée aux développeurs d'applications blockchain"

 

Circle a fait un autre grand pas pour s'imposer sur le terrain des particuliers en rachetant en début d'année Poloniex, une plateforme d'échange de crypto-monnaies US pour 400 millions de dollars. "C'était un exchange indépendant très populaire l'année dernière, avec une énorme base de clients. Ce rachat est un très bon choix", estime Karim Sabba. "Circle est en train de stabiliser l'exchange, en particulier sur la partie infrastructure, avant de le relancer de plus belle", ajoute-t-il. En 2017, Poloniex se situait dans le top 20 des plateformes de crypto-monnaies en termes de volumes avec environ 70 millions de dollars échangés par jour (35 millions de dollars aujourd'hui). Surtout, elle propose 100 crypto-monnaies dans plus de 100 pays. De quoi augmenter la force de frappe de Circle. Et bien plus. "Avec Poloniex, nous ne voulons pas seulement fournir une plateforme d'échange de crypto-monnaies mais une marketplace destinée aux développeurs d'applications blockchain. Nous voulons les aider à lancer des tokens car cela leur permet à la fois de lever du capital et de créer des nouveaux projets technologiques", nous confiait Jeremy Allaire.

Poloniex est la deuxième acquisition de Circle. La société avait racheté en octobre 2017 Trigger Finance (pour un montant non communiqué), une plateforme d'investissement mobile qui lui a servi à lancer Circle Invest. Deux autres sociétés sont tombées sous son giron mais leurs noms et leurs dates d'acquisition n'ont pas été dévoilées. De son côté, Coinbase a racheté dix entreprises dont huit depuis le début de l'année.

Liste des entreprises rachetées par Coinbase
Nom de l'entreprise Activité Date de rachat Montant du rachat
Distributed Systems Inc. Solutions de gestion d'identité décentralisée Août 2018 NC
Keystone Capital Corp Broker Juin 2018 NC
Digital Wealth Conseil en investissement Juin 2018 NC
Venovate Broker Juin 2018 NC
Paradex Plateforme d'échange de crypto-monnaies décentralisée Mai 2018 NC
Earn.com Messagerie payante en crypto-monnaies Avril 2018 120 millions de dollars
Cipher Browser Wallet décentralisé Avril 2018 NC
Memo.AI Un bot Slack destiné aux équipes techniques Janvier 2018 NC
Blockr.io Explorateur de blocs pour suivre les transactions de bitcoin Août 2014 NC
Kippt Réseau social  professionnel Mai 2014 NC

Ces acquisitions permettront à Coinbase d'exercer en tant que courtier et conseiller en investissement. Et donc de proposer une plus large gamme de tokens (ou jetons) à ses utilisateurs notamment ceux considérés comme des titres financiers et des valeurs mobilières (ou securities) par le gendarme financier américain.

Les particuliers ne sont pas la seule cible des deux exchanges. Et cette fois, c'est Circle qui fait la course en tête. Sa plateforme dédiée aux institutionnels, Circle Trade, gère l'équivalent de 2 milliards de dollars par mois, avec un ticket d'entrée minimum de 250 000 dollars. Elle propose 15 crypto-monnaies différentes à sa clientèle professionnelle. Coinbase a lancé en 2015 une plateforme pour les investisseurs institutionnels, Gdax, renommée Coinbase pro en mai dernier. Les montants échangés ne sont pas communiqués. "Pour l'instant, Circle Trade a plus de volumes mais Coinbase pourrait le rattraper grâce à son service de custody (stockage sécurisé, ndlr), ce qui lui permettrait de capter de nouveaux clients et de convaincre ses clients actuels de rester", indique Karim Sabba, qui est en relation avec Coinbase et Circle dans le cadre de son activité de fournisseur de liquidités crypto.

"Circle Trade a plus de volumes mais Coinbase pourrait le rattraper grâce à son service de custody"

L'exchange américain a lancé début juillet Coinbase Custody, une offre taillée sur mesure pour les institutionnels. Pour accéder à ce service, un client doit conserver au minimum 10 millions de dollars sur la plateforme et verser dès le départ des frais qui s'élèvent à 100 000 dollars. Sans compter la commission mensuelle de 0,1% sur les actifs détenus. Depuis le lancement, dix fonds d'investissement ont signé chez Coinbase dont 1confirmation (dirigé par Peter Thiel) et Polychain Capital, un hedge fund spécialisé en crypto-monnaies. D'après Business Insider, un hedge fund souhaitant garder l'anonymat aurait confié la gestion de 20 milliards de dollars d'actifs à Coinbase. Avec cette offre, la société américaine espère conquérir 100 clients d'ici fin 2018. De son côté, Circle n'a mentionné encore aucun projet de custody.

Les sociétés de gestion ont aussi directement investi dans les plateformes. Coinbase est soutenu par 29 fonds d'investissements dont Andreessen Horowitz, Union Square Ventures ou encore Draper Associates, qui a participé à la dernière levée de fonds de Coinbase qui s'élevait à 108,1 millions de dollars. Au total, la société californienne a levé 225,3 millions de dollars. Circle la dépasse avec 246 millions de dollars levés en cinq ans.

Circle compte aussi des grands fonds parmi ses investisseurs comme Accel et quatre fonds spécialisés dans le secteur de la blockchain comme Pantera et Blockchain Capital. Les institutions financières traditionnelles ont aussi misé sur les deux géants des crypto. Coinbase a convaincu The Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ (41 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2017), The New York Stock Exchange et USAA, un groupe financier qui offre des services aux forces armées des Etats-Unis. Goldman Sachs et son équivalent en Chine CICC ont quant à eux misé sur Circle.

Liste des investisseurs de Circle et Coinbase
  Circle Coinbase
Etablissements financiers CICC
Goldman Sachs
The Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ  
NYSE
USAA
Business angels Michele Burns
Glenn Hutchins
Sam Palmisano
Leonard Schrank
 
Shanti Bergel
Jonathan Golden  
Bobby Goodlatte
Daniel Gross
Greg Kidd
Alexis Ohanian
Harjeet Taggar
Garry Tan
Fonds d'investissements spécialisés
dans la blockchain et les crypto-monnaies
Blockchain Capital
Digital Currency Group
Fenbushi Capital
Pantera
Digital Currency Group
Fonds d'investissements Accel
Breyer Capital
China Everbright Investment Management
CreditEase Fintech Investment Fund
Fenway Summer Ventures
General Catalyst  
IDG Capital 
Oak Investment Partners
Tusk Ventures 
#Angels
Andreessen Horowitz
Battery Ventures
Bracket Capital
Draper Associates
DFJ
Emagen Investment Group, Inc.
Expanding Capital
FundersClub
Greylock Partners 
Kindred Ventures 
Hard Yaka
Interplay Ventures 
IVP
Mitsubishi UFJ Capital
Propel Venture Partners
Red Swan Ventures
Sozo Ventures
Spark Capital
SV Angel
Tusk Ventures
QueensBridge 
Venture Partners
Reinventure Group
Section 32
Union Square Ventures
Valor Capital Group
Vayner/RSE
Autres Baidu
Bitmain
BoomStartup
Balyasny Asset Management
Boost VC
Fueled
Y Combinator

Depuis leurs dernières levées de fonds respectives, Circle est valorisé à 3 milliards de dollars et Coinbase à 1,6 milliard de dollars. Concernant leurs chiffres d'affaires, aucune donnée n'est communiquée. D'après Recode, Coinbase aurait enregistré 1 milliard de revenus en 2017. Et selon le cabinet Superfly Insights, spécialisé dans les revenus générés sur mobile, 43% de son chiffre d'affaires a été réalisé en décembre. Ces informations n'ont cependant pas été confirmées ni infirmées par la société américaine. Même opacité du côté de Circle. Le seul chiffre à se mettre sous la dent est l'effectif. Circle dénombre aujourd'hui 150 salariés et compte atteindre les 400 d'ici la fin de l'année, notamment suite au rachat de Poloniex. Coinbase (300 salariés). Il prévoit d'embaucher environ 150 personnes d'ici fin 2019. Bien loin des effectifs des banques d'affaires américaines (37 300 pour Goldman Sachs par exemple). Mais la banque d'affaires du monde des crypto-monnaies n'aura peut-être pas besoin d'autant de collaborateurs.

Et aussi : 


Annonces Google