Qui sont les prestataires de paiement des grands e-commerçants français ?

Qui sont les prestataires de paiement des grands e-commerçants français ? Les historiques Monext et Worldline partagent désormais le top 15 de l'e-commerce tricolore avec les nouveaux entrants comme Adyen et Stripe.

On ne change pas de prestataire de paiement comme on change de chemise. Mais face à l'évolution rapide du secteur, les marchands n'hésitent pas à réévaluer leurs critères pour bien choisir leur solution de paiement en ligne. Le JDN a repris la liste du top 15 de l'e-commerce en audience au deuxième trimestre 2019 publié par Médiamétrie et la Fevad et a demandé à chaque acteur qui est son ou ses prestataires de paiement. Car les plus gros marchands travaillent souvent avec plusieurs PSP. Soit pour avoir un back up en cas de problème technique, soit parce que le PSP ne gère pas toute la chaîne de valeur du paiement (il fait le rôle de passerelle mais ne collecte pas les fonds), soit pour adresser des pays étrangers. C'est le cas par exemple de Veepee (ex-Vente-privée) dont le PSP principal est Monext (via la solution Payline) mais qui passe par le britannique Checkout.com pour ses flux au Royaume-Uni. Tous les e-commerçants de cette liste n'ont pas souhaité répondre à notre demande. La majorité des PSP opérant en France ont quant à eux indiqué qui faisait partie de leur portefeuille. Pour le reste, le JDN s'est rendu dans les conditions générales de vente des sites pour trouver des noms. 

Sans grande surprise, les acteurs historiques que sont Worldline (au moins quatre clients plus deux en partenariat) et Monext (au moins cinq clients) sont fortement représentés dans ce top 15. Le premier travaille notamment avec Cdiscount et Oui SNCF tandis que le deuxième peut se targuer d'avoir le numéro un du classement : Amazon. Le géant américain travaille également avec Stripe mais ne précise pas pour quelles transactions exactement ou quelle géographie. L'autre acteur historique, Ingenico ePayments (anciennement Ogone) n’apparaît qu'une fois aux côtés de la Fnac. Les nouveaux entrants comme le néerlandais Adyen (au moins trois clients) et l'américain Stripe (au moins quatre clients) se sont immiscés dans ce top 15. Ils collaborent majoritairement avec des pure players : Adyen avec Groupon et Stripe avec Airbnb par exemple. L'importance de la fintech US dans ce tableau peut paraître plus surprenante puisque Stripe est considéré comme le prestataire de paiement des start-up, mais la jeune pousse US séduit de plus en plus de clients grands comptes et plus traditionnels à l'image de Leroy Merlin.  A noter enfin la présence de MangoPay (groupe Leetchi) qui processe les paiements de la plateforme de prêt-à-porter d'occasion Vinted.  

NB : Ce tableau sera mis à jour si les marchands qui n'ont pas répondu à nos sollicitations souhaitent transmettre de nouvelles informations.

Qui sont les prestataires de paiement des grands e-commerçants français ?
Qui sont les prestataires de paiement des grands e-commerçants français ?

On ne change pas de prestataire de paiement comme on change de chemise. Mais face à l'évolution rapide du secteur, les marchands n'hésitent pas à réévaluer leurs critères pour bien choisir leur solution de paiement en ligne . Le JDN a repris...