L'ambitieuse blockchain française Dune lance un incubateur

L'ambitieuse blockchain française Dune lance un incubateur Ce protocole, issu d'un fork de Tezos, s'associe à The Family et Starchain Capital pour créer un incubateur européen dédié à la blockchain.

Bruno Le Maire veut un champion français de la blockchain. Dune Network sera-t-il l'heureux élu ? Ce protocole blockchain lancé en septembre dernier a en tout cas de grandes ambitions. Aux côtés de Starchain Capital (fonds d'investissement franco-américain spécialisé dans la crypto) et The Family, l'équipe de Dune Network lance ce 12 novembre 2019 The Garage, un incubateur blockchain européen dans le centre de Paris. Trois offres sont proposées dans ce lieu de 450 m² inspiré des locaux de The Family. La première est une école de développement (en ligne et physique) qui permet d'apprendre à coder sur le langage Dune. La deuxième est une offre de conseil destinée aux grands groupes pour les former à la blockchain et les aider à réaliser des proof of concept (POC). Les grands clients de The Family pourront aussi profiter des formations blockchain dispensées par l'incubateur. "The Garage devient le bras armé blockchain de The Family", résume Cyril Paglino, cofondateur de Starchain Capital qui annoncera des contrats avec des grands comptes d'ici la fin de l'année. 

La troisième est une offre d'accompagnement pour les start-up similaire au modèle de The Family. Les sociétés n'auront pas de bureau sur le lieu et The Garage prendra des participations à hauteur de 5%. Au total, l'incubateur investira dans une vingtaine de jeunes pousses par an. Quinze sociétés dont Ipocamp (protection des créations), Elite Chain (wallet) et Ticket 721 (billetterie décentralisée) font partie de la première promotion. Elles ne sont pas obligées de développer sur Dune Network. "The Garage est agnostique mais nous allons évidemment pousser Dune. Je pense qu'environ 80% des projets seront sur Dune ou prêts à switcher sur Dune mais si on voit un super projet sur Ethereum nous l'accompagnerons. Nous avons envie d'aider la communauté blockchain à  grossir ", souligne Cyril Paglino, qui compte aussi sur la dimension internationale de The Family pour accueillir des start-up européennes.

Une gouvernance off chain

The Garage n'est pas le premier accélérateur blockchain français. Station F a lancé le sien, baptisé Chain Accelerator, en juin 2018. "Nous nous comparons plutôt à Consensys", indique Cyril Paglino, en référence au start-up studio spécialiste de la création d'applications décentralisées (Dapps) sur Ethereum, qui a un bureau en France. Dune Network veut se démarquer de son homologue américain en jouant notamment la carte française, censée rassurer les grands groupes. "L'équipe de Dune est majoritairement française. La société qui a développé le code est française. La fondation est française", énumère Cyril Paglino.

"The Garage est agnostique  mais nous allons évidemment pousser Dune"

Surtout, Dune Network peut se targuer d'avoir une équipe technique solide composée d'une quinzaine de PhD dont des anciens de l'Inria et Polytechnique. Ces derniers ont cofondé avec Arthur Breitman la blockchain Tezos, concurrente d'Ethereum, mise en lumière dans les médias pour sa méga ICO. En raison de problèmes financiers et de politique interne, ils ont quitté le projet et ont forké Tezos. Comprendre : ils ont développé un nouveau protocole à partir du code source de Tezos. Cette blockchain est basée sur la preuve d'enjeu déléguée, un modèle de gouvernance interne dans lequel les détenteurs de jetons Tezos participent aux décisions liées au protocole. "Tous les détenteurs de jetons ne sont pas des experts techniques. Quand ils doivent prendre une décision sur un bug, 95% des gens vont aller sur des forums pour demander ce qu'ils doivent voter. Et quand il y a un bug sur Tezos, il faut faire un amendement et faire voter, ce qui prend trois mois. Cela n'a pas de sens d'attendre trois mois pour enlever un bug", estime le fondateur de Starchain Capital. Dune Network a opté pour une gouvernance qui s'apparente au board d'une entreprise. Douze personnes composeront ce comité de direction (les noms seront donnés avant la fin de l'année), qui changera tous les ans. Il y a aura des techniciens, des académiciens, des financiers, des profils marketing... Et ce board sera élu sur la blockchain par les détenteurs des jetons Dune. Ce conseil pourra ainsi prendre des décisions en quelques heures.

15 mineurs corporate

Autre avantage de cette blockchain made in France : la sécurité. Dune Network est codé à 100% en Ocalm, un langage de programmation français réputé comme ultra sécurisé et notamment utilisé par Facebook.  "C'est extrêmement compliqué de hacker et faire des erreurs quand on code en Ocaml", assure Cyril Paglino. Enfin, Dune Network a mis en place un écosystème de mineurs, comme Facebook l'a fait avec ses 20 partenaires pour le projet Libra. Quinze entreprises françaises valident des blocs Dune. "Nous donnons à chaque entreprise 1 million en délégation, elle le stacke et au bout d'un an elle nous rend le million et garde les commissions", explique Cyril Paglino, qui révélera les noms des mineurs dans les mois à venir. 

Depuis son lancement, Dune a mis à disposition des briques qui permettent aux développeurs de coder plus facilement. Quelques exemples : Dune ID pour faire du KYC simple sur la blockchain, DuneLand pour cadastrer les zones du monde qui n'ont pas de cadastre et bientôt DuneDex (encore en bêta privée) un exchange 100% décentralisé. Avec tous ces outils, Dune ambitionne d'être le protocole standard en Europe sur les 24 prochains mois. "Nous n'avons pas vocation à remplacer Ethereum. C'est incroyable ce qu'ils font mais on n'a pas les équipes pour le faire. Si on prend 5 à 8 points du marché européen sur les deux prochaines années ce sera déjà énorme", lâche le fondateur de Starchain Capital, qui espère que cinq développeurs rejoindront l'équipe dans les six prochains mois. 

L'ambitieuse blockchain française Dune lance un incubateur
L'ambitieuse blockchain française Dune lance un incubateur

Bruno Le Maire veut un champion français de la blockchain. Dune Network sera-t-il l'heureux élu ? Ce protocole blockchain lancé en septembre dernier a en tout cas de grandes ambitions. Aux côtés de Starchain Capital (fonds d'investissement...