International et prestigieux : l'Interalliée

Les jardins de l'Interallié côtoient  ceux de l'ambassade de Grande-Bretagne et de l'Élysée. © Journal du Net / Eric de Legge

Créé pour prolonger les liens établis entre les puissances de l'Entente au sortir de la première guerre mondiale, l'Interallié s'est rapidement ouvert aux avocats et hommes d'affaires. Tous se mélangent à l'envie dans un hôtel particulier du faubourg Saint-Honoré. L'hôtel donne sur un parc de 4 500 m2, voisin de celui de l'Élysée. L'ambiance y est propice aux business, autour d'un verre ou d'un repas, dans le salon de lecture ou au centre sportif. Les dirigeants de banques sont nombreux, à l'instar de Dominique Bazy, le patron d'UBS France et de Peter Boyles (HSBC). Les membres du Cac 40 le sont moins, mis à part Yves-Thibault de Silguy (Vinci) et Serge Weimberg (Accor). On croise en revanche des ténors du capitalisme français comme Laurent Burelle (Plastic Omnium), Philippe Germond (Atos Origin) et Philippe Houzé (Galeries Lafayette) Quelques grands patrons d'entreprises publiques y ont également leurs habitudes, à l'instar de Pierre Mongin (RATP) et d'Augustin de Romanet (Caisse des Dépôts).

Suggestions de contenus