Des coûts de gestion de la PAC moins onéreux

La majeure partie du soutien public à l'agriculture provient du budget de l'Union Européenne. Dans les faits, le paiement de ces aides est assuré par l'intervention du ministère de l'Ariculture et d'organisme payeurs actuellement en train de fusionner. En 2009, 2,65% du montant des primes versées aux agriculteurs aura été englouti en frais de mise en œuvre. C'est mieux qu'auparavant. En 2007, ces frais représentaient 2,79% du montant total.

En revanche l'aide au développement rural coûte encore très cher (5% des montants), même si cette proportion baisse également.

Suggestions de contenus