Le dernier grand dentelier de Calais criblé de dettes

le tribunal de commerce de calais croit en son redressement.
Le tribunal de commerce de Calais croit en son redressement. © Photomontage JDN / Ruslan Kudrin / zimmytws - Fotolia.com

Desseilles est l'un des derniers dentelliers encore en activité à Calais. Confronté à une forte baisse de ses commandes en 2009 (-25%) et à la défaillance de plusieurs de ses clients, il a rencontré de sérieux problèmes de trésorerie. A tel point que l'entreprise de 107 salariés s'est placée de sa propre initiative sous la protection du tribunal de commerce de Calais, le 4 mars 2010. L'entreprise est alors surendettée ou presque (125% de son chiffre d'affaires). Desseilles doit 3,8 millions d'euros à ses créanciers, 2,1 millions à l'administration et 2,6 millions à ses fournisseurs. L'entreprise ne s'en sort plus.

Mais le choix de Desseilles pourrait bien porter ses fruits. En décembre 2010, le tribunal de commerce lui a accordé un prolongement de son redressement jusqu'en... septembre 2011. Une bonne nouvelle pour le dentellier qui jure avoir un carnet de commandes plein et ne plus envisager de plan social.

Suggestions de contenus