Le client mutique

L'impossibilité de savoir ce que pense un client mutique est souvent très éprouvante. On a toujours peur ne pas le satisfaire vraiment, voire de le perdre.

Le problème est que tout lui semble égal. Vous lui faites une remise de 5 %, il vous répondra "oui c'est bien" d'un ton désabusé. Vous vous pliez en quatre pour tenir ses délais serrés ? Il vous répondra laconiquement. "Dans ces cas là il ne faut pas hésiter à lui donner l'initiative de la discussion et lui demander ce qui lui plairait", explique Georges Chetochine.

Cette attitude l'obligera à se livrer un peu plus et améliorera la communication entre lui et vous.

Suggestions de contenus