Négocier et étudier les contre-propositions

Vous avez exprimé une requête précise et chiffrée. Ce n'est pour autant pas gagné et votre interlocuteur va certainement chercher à négocier. Contrairement à ce que l'on pense souvent, c'est plutôt bon signe. Entrer en négociations, cela signifie que votre demande n'est pas rejetée. Et plus la discussion dure, plus il y a de chance que vous aboutissiez à quelque chose.

Encore faut-il que ce que l'on vous propose vous convienne. "Voyez les concessions que vous êtes prêt à faire en fonction de l'importance de votre demande, estime Isabelle Harlé. Est-ce que ce que l'on me propose répond à mon besoin ? Suis-je prêt à m'en contenter ?" En tous cas, ne restez pas campé dans vos retranchements par principe.

Evaluez le degré de franchise de votre interlocuteur : l'entreprise essaie-t-elle de mégoter ou ne peut-elle simplement pas vous offrir plus que ce qui est sur la table ?

Suggestions de contenus