Conciergerie d’entreprise 2.0 : et si la transformation digitale des entreprises passait par le facility management

Vie professionnelle et vie privée sont difficiles à concilier. Dans ce contexte, la conciergerie en entreprise prend tout son sens car elle vise à faire bénéficier les salariés de services entrant dans leur vie quotidienne.

Depuis le début des années 2000, les conciergeries d’entreprise se développent en France dans les grandes entreprises et prend de plus en plus d’ampleur au sein des TPE et des PME. Le développement des politiques RSE en faveur de la qualité de vie des salariés, préoccupation prioritaire de ces derniers, a grandement contribué à cet essor. Aujourd’hui, ce sont principalement les cadres qui profitent de ces nouveaux services facilitant la combinaison vie professionnelle/vie privée. Pour répondre à cette demande grandissante, de nombreux acteurs se partagent le marché : start-up, indépendants, enseignes dédiées, grands groupes, entreprises de facility management, tous s’évertuent à proposer aux entreprises de nouveaux services pour faire la différence.

 

La concurrence s’annonce donc rude. Les leaders, qui continuent de grignoter des parts de marché, permettent de moins en moins à de nouveaux acteurs de s’y insérer. Selon certaines études, les perspectives de croissance sont moins fortes pour la période 2015-2018 : seulement + 4% par an selon une étude Xerfi sur la conciergerie d'entreprise. Ce marché, estimé à 50 millions d’euros arrive à maturité mais les mutations des comportements socio-professionnels sont perpétuelles. L’uberisation salariale, le télétravail, le coworking sont, entre autres, des usages qui obligent les opérateurs de la branche à adapter leur offre et à se renouveler régulièrement.

  

Le défi de la digitalisation de l’offre pour être en phase avec les nouvelles tendances de consommation

 

Le monde ultra-connecté dans lequel nous vivons, nous permet d’accéder à pléthore d’informations et de produits, et ce de manière quasi immédiate grâce à Internet. C’est dans ce contexte digital prépondérant que les salariés de jour (et personne lambda du soir) évoluent et surtout consomment. Le renouvellement de l’offre de la conciergerie doit donc s’effectuer en prenant en compte ce paramètre. Le supermarché qu’est devenue la toile n’est plus une option mais une partie intégrante du quotidien de chacun. Le succès du e-commerce a ouvert aux commerçants des perspectives mercantiles incontournables.

 

Ces nouvelles pratiques, devenues usuelles, sont génératrices de nouvelles solutions autonomes connectées, de portail de services Internet spéciaux et d’applications mobiles.  Pour les retailers, comme pour les consommateurs, le numérique est un véritable pont. La livraison de commande sur son lieu de travail par exemple est une solution qui permet d’optimiser le temps du salarié. Quoi de mieux que l’enceinte de son entreprise pour se faire livrer puisque nous y passons l’immense majorité de notre temps ? 


La livraison à domicile a ses limites, tout comme les points relais qui sont contraignants en matière d’horaires. Pour aller encore plus loin dans le pragmatisme, des solutions telles que les consignes de retrait et dépôt de colis connectées ont été développées pour entre autres, le commerce de détail, le retrait des produits alimentaires surgelés et pharmaceutiques. Ici l’offre ne s’adapte non pas seulement à la demande mais également au contenu livré. Pour ce type de prestation, l’acheminement bénéficie d’un suivi minutieux et sécurisé et ce, tout au long de la chaîne de livraison. De plus, ce type de service soulage les salariés qui peuvent aisément se concentrer sur leur travail car la disponibilité de leur commande est permanente. Pour ce qui est des services d’accueil surchargés de certaines entreprises, ce type d’offre peut être une solution de désengorgement des espaces monopolisés par les colis professionnels et personnels. S’offre donc également aux hôtesses et hôtes d’accueil, la possibilité de ne plus gérer ces tâches chronophages.

 

Avec une croissance qui se ralentit, des prix en tension et le développement des appels d’offres qui met en concurrence les entreprises du secteur, l’innovation de l’offre sera sans aucun doute la variable d’ajustement du marché. Entre 2014 et 2015, il est important de noter que 10 à 15 % des conciergeries ont fait faillite(1). Seuls les acteurs à l’écoute attentive des us et coutumes actuelles, digitalement créatifs et réactifs sortiront leur épingle du jeu. Que la course à l’innovation et à la digitalisation du facility management commence.



Annonces Google