Cooptation, le recrutement du futur ?

Si le chômage est un problème majeur, le recrutement l'est tout autant. Dans un contexte où les métiers se transforment à vue d’œil, les recruteurs se heurtent à différentes problématiques. Pour répondre à cela, les entreprises misent aujourd'hui sur la cooptation.

Camarades de classe, collègues, anciens collègues, partenaires ou prestataires, votre réseau professionnel s’agrandit et s’entretient tout au long de votre carrière. Il est constitué de vos fréquentations professionnelles et vous permet de vous appuyer sur les compétences et les champs d’actions de chacun pour évoluer. Des réseaux sociaux spécifiques comme LinkedIn ou Viadeo par exemple, permettent de suivre son réseau sans forcément entrer en contact direct. Pour pallier aux problématiques de recrutement des entreprises, les recruteurs s’appuient aujourd’hui sur votre réseau, c’est ce que l’on appelle la cooptation.

Qu’est-ce que la cooptation ?

La cooptation, ou recrutement participatif, est une méthode utilisée par les services RH pour embaucher de nouveaux collaborateurs par un processus de recommandation. Vous pouvez donc, pour un poste donné, suggérer l’un des membres de votre réseau qui vous semble qualifié pour le poste. Si la frontière peut paraître floue, la cooptation est à ne pas confondre avec le pistonnage, dans le sens où le candidat non-coopté dispose des mêmes chances face au candidat coopté d’être retenu.

Monétisez votre réseau !

Certaines entreprises comme Capgemini, PwC ou encore Xerox France offrent une prime à leurs employés qui cooptent leurs relations. Cette méthode leur permet de trouver rapidement des profils adaptés, mais aussi de mettre en valeur le réseau de leurs collaborateurs. D’autres entreprises en ont fait leur fonds de commerce. C’est le cas par exemple de Keycoopt ou Moneyforjob qui mettent à disposition de leurs membres les offres en cours de leurs clients, pour leur permettre de recommander l’une de leurs relations contre une rémunération.

Une méthode à double tranchant

Si la cooptation permet de trouver en un temps record et à moindres frais le candidat idéal, disposant des compétences et des valeurs que recherchent les recruteurs, il peut aussi être un frein à la diversité de l’entreprise. Il ne faut donc pas abuser des bonnes choses et laisser une place aux candidats non-cooptés, pour apporter une autre vision à l’entreprise.

Annonces Google