Tiers-Lieux et innovation participative : un rapprochement évident !

Ils offrent l’opportunité au plus grand nombre et à tous de fonctionner en intelligence collective. Ils favorisent le nomadisme du salarié et concrétise le développement de l’entreprise étendue.

Dans les organisations, la dimension stratégique de l’innovation participative est de plus en plus reconnue. 30% des projets sont rattachés à la DG, puis à la direction de l’Innovation et enfin, aux RH, qui qui les soutiennent massivement pour 70% d’entre elles, selon le benchmark du 5ème campus d’Innov’Acteurs.

L’entreprise n’est pas une structure figée et doit se mettre en mouvement pour activer tous ses chantiers prioritaires en matière d’innovation : créer ou améliorer les offres, renforcer la marque employeur pour attirer et fidéliser les nouveaux talents, digitaliser ses processus, se transformer et s’adapter aux nouvelles façons de travailler.

Les besoins et attentes des consomm’acteurs évoluant vers plus d’exigence en matière de responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, les organisations sont maintenant et de plus en plus tenues de jouer un rôle actif dans l’émergence des nouveaux usages et dans l’affirmation de leur raison d’être et leurs missions au service de l’intérêt général. 

La lame de fond des tiers-lieux, révélatrice d’un changement sociétal radical

La lame de fond des tiers-lieux traduit un important changement de paradigme. Dans ce nouveau contexte plus transversal où tout ne vient pas haut, les tiers-lieux émergent dans les villes et les territoires afin de proposer de nouvelles formes de collaboration et d’entre-aide. L’État a ainsi lancé un appel à manifestation d’intérêt pour accompagner financièrement et labelliser d’ici 2022, 300 "Fabriques de territoires"

Lieux ouverts, multidisciplinaires et multiformes, ils offrent l’opportunité au plus grand nombre et à tous de fonctionner en intelligence collective. Ils favorisent le nomadisme du salarié et concrétise le développement de l’entreprise étendue.

Création de communautés et de "microcultures"  

Ces nouveaux espaces dédiés au travail, individuel ou collaboratif, proposent des pistes de réponses sur les questions de mobilité des salariés, de co-working, d’échange ou encore de facilitation de l’innovation technologique et du prototypage. Coworking, hackspace, fablab, living-lab, makerspace, ...ces lieux hybrides créent des communautés engagées en dehors des murs de l’entreprise qui représentent autant de "microcultures". Ils correspondent à un mouvement global porté par les citoyens et les salariés qui veulent se structurer et travailler autrement en fonction de leur besoin.

Ces nouvelles organisations créent des émulations propices à l’innovation participative qui devient collaborative. Une idée peut être discutée, testée et prototypée rapidement. A chaque étape du processus chacun peut intervenir pour partager ses suggestions dans un cadre moins formel. Le caractère innovant tient à la manière dont ces tiers-lieux sont animés pour mettre en relation des personnes aux profils éloignés et organiser des projets communs 

Ces nouveaux tiers-lieux représentent une transformation radicale de la manière dont on travaille ensemble. Les entreprises en quête d’innovation doivent donc investir dans ces espaces et imaginer de nouveaux services aux consommateurs.

Tiers-Lieux et innovation participative : un rapprochement évident !
Tiers-Lieux et innovation participative : un rapprochement évident !

Dans les organisations, la dimension stratégique de l’innovation participative est de plus en plus reconnue. 30% des projets sont rattachés à la DG, puis à la direction de l’Innovation et enfin, aux RH, qui qui les soutiennent massivement pour 70%...