"Culture de l'échec" et "power of 0" : des valeurs fortes

En plus des valeurs types d'une start-up, l'entreprise prône la politique du "power of zero" (0 argent, 0 expérience,  mais de l'audace et de la volonté) directement tirée du storytelling de l'entreprise : parties sans connaissance dans le domaine et sans financement, les fondatrices se seraient démarquées par la fraîcheur de leur approche. Autre trait de culture distinctif : la valorisation de l'échec. Il s'agit de l'identifier vite pour corriger le tir et au final le revendiquer comme un facteur de performance, le nombre d'échecs figurant le nombre d'initiatives prises.
©  Cécile Debise / JDN

Suggestions de contenus