Ces solutions qui sécurisent les achats via mobiles

Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Ces solutions qui sécurisent les achats via mobiles Avec 6,4 milliards d'euros dépensés via un smartphone en France en 2015, les achats sur mobile sont exposés aux risques de fraude. Et les paiements de proximité, réalisés sans contact, ouvrent une nouvelle brèche aux pirates.

Aujourd'hui, l'e-commerce a majoritairement été adopté : 35,5 millions de Français qui ont acheté au moins un produit services sur internet en 2015, d'après la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Pourtant, il n'est pas encore évident d'utiliser en toute confiance les nouvelles tendances de consommation, où les achats sur mobile gagnent du terrain. Toujours selon la Fevad, ce type d'achat a représenté 6,4 milliards d'euros en 2015, en progression de 14% sur un an. Chez certains sites leaders, une commande sur quatre est réalisée depuis une tablette ou un smartphone. Or, comme depuis un ordinateur, les fraudes aux moyens de paiement existent aussi sur les interfaces mobiles. Des précautions doivent donc être prises.

Protéger ses coordonnées bancaires

Avec les technologies nomades – tablettes, smartphones – difficile de résister à la tentation de naviguer sur internet partout, y compris dans la rue ou les transports. Il est en revanche plus compliqué de sortir sa carte bancaire et taper ses chiffres confidentiels en public. Une solution simple existe : le paiement sécurisé sans saisie de code, comme le propose l'outil Paylib. Le mobinaute enclenche au préalable ce service via l'application ou le site internet de sa banque et renseigne les informations nécessaires qui seront ensuite préenregistrées. Lors de ses futurs achats, plus besoin de sortir sa carte bancaire, qui reste ainsi à l'abri des regards et de toute tentative de vol.

Sécuriser les paiements sans contact

Depuis quelques années, le smartphone permet également de régler ses achats directement depuis un terminal équipé dédié, sans carte bancaire, dans un commerce de proximité. Et cette pratique tend à se développer : d'après l'Association française du sans contact mobile, 41,4 millions de cartes de paiement sont dotées de cette technologie en 2016 et 408 700 commerçants sont équipés, soit 40% de plus qu'en 2015. Sur le seul mois de mai 2016, 46,5 millions de transactions sans contact ont été enregistrées. De quoi intéresser les pirates. Mais là aussi, des solutions existent afin d'éviter tout risque de fraude. Le même outil Paylib a par exemple lancé un nouveau service destiné à sécuriser les paiements sans contact. Grâce à la technologie Near Field Communication (NFC) présente dans la plupart des smartphones et au procédé du Host Card Emulation (HCE), qui permet d'effectuer des paiements via une simple application, le client peut désormais régler toute transaction, y compris celles supérieures à 20 €, en toute sécurité via son mobile. Cette solution est possible chez tous les commerçants équipés de terminaux de paiement compatibles sans contact – ils sont plus de 360 000 aujourd'hui – et bientôt dans la totalité des commerces de proximité..

 

ARTICLE SUIVANT

Annonces Google