Villes les plus endettées de France : le classement 2018

Villes les plus endettées de France : le classement 2018 Dette totale, par tête, évolutions... Découvrez tous les détails des emprunts des communes de plus de 20 000 habitants.

L'endettement des villes françaises continue de grimper. A 65,2 milliards d'euros au 31 décembre 2017, l'encours de la dette cumulée des communes de l'Hexagone, départements d'outre-mer compris, progresse pour la 14e année consécutive. Le rythme de la hausse, circonscrite à 1% en 2017, a toutefois ralenti par rapport aux poussées de +2,5% et +2,3% enregistrées en 2012 et 2013. Sur dix ans, en revanche, le chiffre reste vertigineux : l'augmentation atteint 18%. Mais là encore, nous sommes loin de certains niveaux précédemment atteints (+25% entre 2004 et 2014). L'endettement moyen par habitant des 36 000 communes françaises connaît lui aussi une progression sur un an, la troisième d'affilée, à un rythme qui s'accélère : +1,1% en 2017, à 962 euros par tête, après +0,5% en 2016. Zoomez sur la carte et cliquez sur une ville pour connaître le détail de son endettement.

Comme toute moyenne, celle de la dette par habitant cache des disparités. Et pas des moindres : en 2017, la dette par tête dans les villes de plus de 20 000 habitants va de 0 euro à Mons-en-Barœul (Nord), seule agglomération à ne pas recourir à l'endettement, à 5 836 euros à Levallois-Perret. La ville des Hauts-de-Seine, emmenée par le maire LR Patrick Balkany, s'arroge une nouvelle fois la première place du classement des villes les plus endettées de France, à découvrir ci-dessous.

Les villes à la plus forte dette par habitant en 2017 (villes +20 000 habitants)
Rang Ville Département Dette par habitant en 2017 (€) Evolution sur 1 an (%) Capacité de désendettement (années)
1 Levallois-Perret Hauts-de-Seine            5 836   -12 13
2 Agde Hérault            3 819   +35,8 10
3 Bagnolet Seine-Saint-Denis            3 710   -1,1 NP
4 Saint-Maur-des-Fossés Val-de-Marne            3 463   -1,8 31
5 Aubagne Bouches-du-Rhône            3 447   -2,7 37
6 Saint-Ouen Seine-Saint-Denis            3 294   -1,5 21
7 Châtenay-Malabry Hauts-de-Seine            2 994   +4,1 4
8 Argenteuil Val-d'Oise            2 909   +0,3 9
9 Maubeuge Nord            2 874   +2 21
10 Antibes Alpes-Maritimes            2 858   +9,1 9
11 Paris Paris            2 855   +14,9 13
12 Cannes Alpes-Maritimes            2 806   -1,1 5
13 Châtillon Hauts-de-Seine            2 785   -4,6 17
14 Les Mureaux Yvelines            2 760   -1,9 NP
15 Fort-de-France Martinique            2 687   +0,7 45
16 Plaisir Yvelines            2 526   -2,5 14
17 Le Plessis-Robinson Hauts-de-Seine            2 517   -7,7 9
18 Melun Seine-et-Marne            2 493   -2 13
19 Villiers-sur-Marne Val-de-Marne            2 490   +6,2 27
20 Bois-Colombes Hauts-de-Seine            2 444   +17,8 17

L'endettement par habitant de Levallois-Perret recule cependant pour la 5e année consécutive (-12% par rapport à 2016), à 5 836 euros par tête en 2017. Un montant plus de quatre fois supérieur à la moyenne des villes de la même strate (50 000 à 100 000 habitants), qui s'élève à 1 405 euros.

A l'inverse, le poursuivant de Levallois-Perret, Agde (Hérault), enregistre un véritable bond de sa dette par tête entre 2016 et 2017 : +36%, soit la plus forte progression du top 20. Bagnolet, qui affiche un endettement par habitant de 3 710 euros, en baisse de 1,1% sur un an, complète le trio de tête. Comme 13 autres villes du classement, celle qui occupe la 3e marche du podium se situe en Ile-de-France, région la plus représentée.

Parmi les mouvements notables à signaler cette année, l'entrée in extremis de Bois-Colombes dans le classement. La commune des Hauts-de-Seine voit son endettement par habitant augmenter de 18% par rapport à 2016. Autre apparition, celle de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), qui s'arroge le 19e rang. A l'inverse, Dax (Landes) et Romans-sur-Isère (Drôme) sortent du palmarès. Cette année, il faut également compter avec la présence de Paris, qui se classe 11e. Pour rappel, la capitale ne faisait pas partie de notre classement lors de la dernière édition de celui-ci, établi à partir des budgets 2015 des communes.

A noter que ces 20 villes enregistrent une dette par habitant supérieure de 154 à 507% à la moyenne des 36 000 communes de France. Parmi les 474 villes de plus de 20 000 habitants, 252 présentent un endettement par tête plus élevé que la moyenne nationale, c'est-à-dire 53%.

Les villes à la plus forte dette totale en 2017 (villes +20 000 habitants)
Rang Ville Département Encours de la dette (€) Annuité de la dette (€) Capacité de désendettement (années)
1 Paris Paris        6 361 773 000             313 991 000   13
2 Marseille Bouches-du-Rhône        1 753 532 000             294 374 000   12
3 Nice Alpes-Maritimes           510 077 000               56 405 000   14
4 Lyon Rhône           420 824 000               61 444 000   5
5 Lille Nord           397 288 000               43 711 000   8
6 Levallois-Perret Hauts-de-Seine           378 127 000               63 916 000   13
7 Saint-Étienne Loire           333 144 000               55 939 000   14
8 Argenteuil Val-d'Oise           325 768 000               36 672 000   9
9 Reims Marne           295 648 000               39 441 000   7
10 Grenoble Isère           280 980 000               28 284 000   11
11 Le Havre Seine-Maritime           268 588 000               32 949 000   12
12 Saint-Maur-des-Fossés Val-de-Marne           263 466 000               22 681 000   31
13 Bordeaux Gironde           260 159 000               30 007 000   6
14 Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme           243 695 000               18 190 000   14
15 Perpignan Pyrénées-Orientales           235 020 000               30 823 000   7
16 Mulhouse Haut-Rhin           232 813 000               26 611 000   11
17 Fort-de-France Martinique           224 478 000               21 895 000   45
18 Tours Indre-et-Loire           219 297 000               22 909 000   12
19 Strasbourg Bas-Rhin           218 700 000               26 948 000   6
20 Antibes Alpes-Maritimes           217 544 000               20 671 000   9

Le classement des villes de plus de 20 000 habitants à la plus forte dette totale accueille lui aussi deux nouveaux entrants par rapport à 2016 : Antibes (20e) et Clermont-Ferrand (14e), la dette de cette dernière a bondi de 38% entre 2016 et 2017, à près de 244 millions d'euros. Présentes au classement des grandes villes à la plus forte dette totale en 2016, Montreuil (Seine-Saint-Denis) et Nantes (Loire-Atlantique) ont quant à elles déserté les lieux.

Attention face à cette avalanche de chiffres à ne pas confondre dette et mauvaise gestion. L'endettement sert-il à financer des investissements ou à payer les charges de fonctionnement, comme la rémunération des personnels, les dépenses d'entretien et de fourniture ? Il faut également tenir compte de la capacité de désendettement d'une commune, exprimée en nombre d'années qu'elle mettrait à rembourser l'intégralité de sa dette si elle devait y allouer la totalité de son épargne.

Les villes où la dette par habitant a le plus augmenté entre 2016 et 2017 (+20 000 habitants)
Rang Ville Département Hausse de la dette par habitant entre 2016 et 2017 (%) Dette par habitant en 2017 (€) Capacité de désendettement (années)
1 Annecy Haute-Savoie +1312,6               538   2
2 Oyonnax Ain +553,6               120   1
3 Issy-les-Moulineaux Hauts-de-Seine +518,7                 62   0
4 La Madeleine Nord +169,7               354   2
5 Pessac Gironde +109               306   3
6 Tremblay-en-France Seine-Saint-Denis +93,4               164   1
7 Blagnac Haute-Garonne +54               533   1
8 Villeurbanne Rhône +53,1               158   1
9 Malakoff Hauts-de-Seine +52,3            1 641   7
10 Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme +38,3            1 683   14
11 Saint-Nazaire Loire-Atlantique +36,1               751   3
12 Agde Hérault +35,8            3 819   10
13 Brunoy Essonne +33,3            1 011   16
14 Les Pavillons-sous-Bois Seine-Saint-Denis +32,3               530   3
15 Montfermeil Seine-Saint-Denis +30,5            1 374   4
16 Mamoudzou Mayotte +30,2               246   65
17 Alençon Orne +30               357   1
18 Orvault Loire-Atlantique +29,6               584   4
19 Libourne Gironde +28,7            1 299   8
20 Villeneuve-le-Roi Val-de-Marne +28,6               764   2

Annecy (Haute-Savoie), Oyonnax (Ain) et Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) arrivent en tête des grandes villes où l'endettement par habitant progresse le plus entre 2016 et 2017, avec respectivement +1 313%, +554% et +519%. A noter que la ville d'Annecy a été absorbée au 1er janvier 2017 dans la commune nouvelle du même nom qui regroupe également les municipalités d'Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod. Quant à ses deux poursuivantes, bien qu'elles aient vu leur dette par tête multipliée par six en un an, le montant de celle-ci reste très inférieur à la moyenne nationale. Parmi les 20 villes présentes dans ce tableau, seules 6 affichent un endettement par habitant supérieur à la moyenne des communes tricolores : Malakoff (Hauts-de-Seine), Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Agde (Hérault), Brunoy (Essonne), Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et Libourne (Gironde).

Entre 2016 et 2017, l'endettement par tête a progressé dans 34% des villes de plus de 20 000 habitants et reculé dans 65,2%. Le ratio observe une parfaite stabilité dans deux villes, soit 0,4% de l'échantillon. (Les données ne sont pas disponibles pour les 0,6% restants).

Les villes où la dette par habitant a le plus augmenté entre 2007 et 2017 (+20 000 habitants)
Rang Ville Département Hausse de la dette par habitant entre 2007 et 2017 (%) Dette par habitant en 2017 (€) Capacité de désendettement (années)
1 Istres Bouches-du-Rhône +375011               945   7
2 Angers Maine-et-Loire +15088               812   9
3 Miramas Bouches-du-Rhône +9097               395   2
4 Pessac Gironde +2810               306   3
5 Guyancourt Yvelines +1113               250   3
6 Colomiers Haute-Garonne +522               243   2
7 Villeurbanne Rhône +338               158   1
8 Metz Moselle +329               552   4
9 Le Plessis-Robinson Hauts-de-Seine +266            2 517   9
10 Cayenne Guyane +214               710   NP
11 Saint-Brieuc Côtes-d'Armor +197               826   7
12 Paris Paris +196            2 855   13
13 Courbevoie Hauts-de-Seine +191            1 598   8
14 Oullins Rhône +190            1 703   31
15 Aulnay-sous-Bois Seine-Saint-Denis +186            1 533   18
16 Lambersart Nord +185               505   12
17 Clamart Hauts-de-Seine +160            1 670   16
18 Illkirch-Graffenstaden Bas-Rhin +158               568   3
19 Les Mureaux Yvelines +153            2 760   NP
20 Lille Nord +144            1 676   8

Istres arrive largement en tête des villes où la dette par habitant a le plus augmenté depuis 2007. En 10 ans, l'endettement par tête de cette commune des Bouches-du-Rhône a augmenté de… +375 011%. Un chiffre astronomique à relativiser, là encore, avec le montant de la dette par Istréen en 2017, qui reste inférieur à la moyenne nationale de 962 euros.

Accédez au détail de la dette et du budget de votre commune


Méthodologie

Les chiffres cités ci-dessus sont ceux des budgets principaux exécutés des communes dont les données comptables ont été centralisées par la direction générale des Finances publiques du ministère de l'Economie et des Finances. Les évolutions et les données par habitant ont été calculées à partir des données de population fournies par l'Insee. La capacité de désendettement a été obtenue en divisant l'encours de la dette totale par la capacité d'autofinancement. La mention "Non pertinent" est attribuée à la capacité de désendettement de Bagnolet, Cayenne et Les Mureaux car, d'après Bercy, ces communes présentent une capacité d'autofinancement négative.

Seules les villes de plus de 20 000 habitants ont été retenues, pour éviter le biais des communes touristiques situées en montagne ou sur le littoral à la population administrative très faible. Les données pour Mayotte ne sont pas disponibles.

Annonces Google