Aide coronavirus : les aides financières aux familles, étudiants...

Chargement de votre vidéo
"Aide coronavirus : les aides financières aux familles, étudiants..."

Aide coronavirus : les aides financières aux familles, étudiants... [AIDE CORONAVIRUS PARTICULIER] Après l'aide aux familles modestes, un nouveau dispositif à destination des particuliers a été annoncé par le gouvernement : une aide de 200 euros à 800 000 jeunes "précaires ou modestes".

[Mise à jour du jeudi 7 mai 2020 à 16h39] Lors de la conférence de presse du gouvernement ce jeudi 7 mai sur le déconfinement, le ministre de la Santé Olivier Véran confirme une prime défiscalisée dans les Ehpad, de 1 500 euros dans les 33 départements les plus touchés par l'épidémie et de 1 000 euros dans les autres. "Idem pour les établissements qui accueillent des personnes en situation de handicap lorsque l'assurance maladie contribue à leur financement", a-t-il précisé. A noter que, au-delà des aides recensées ici, valables sur tout le territoire, des aides financières peuvent être accessibles localement. La mairie de Paris, par exemple, a annoncé le 10 avril dernier le versement d'une aide financière pour les familles bénéficiant des tarifs de cantine préférentiels via la Caf. Autre exemple, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé le 27 avril dernier sur LCI l'émission d'un chèque de 60 euros à destination des familles de lycéens boursiers, soit près de 110 000 familles concernées. Généralement, ces mesures font l'objet de communications spécifiques, mais n'hésitez pas à vous rapprocher de votre conseil départemental ou de votre Caf pour leur demander les aides disponibles.

De nombreuses aides ont été mises en place afin d'aider les entreprises à faire face aux conséquences de la crise du coronavirus. Les particuliers aussi se voient adresser des dispositifs spécifiques. C'est le cas de l'aide exceptionnelle aux familles, des primes aux personnels soignants, ou encore de l'aide aux étudiants, annoncée ce lundi 4 mai par Edouard Philippe lors de la présentation de la stratégie de déconfinement devant les sénateurs. Le point sur ces dispositifs et sur les conditions d'éligibilité pour en bénéficier.

Aide coronavirus pour un étudiant

Une aide exceptionnelle d'un montant de 200 euros sera versée début juin 2020 à environ 800 000 jeunes de moins de 25 ans "précaires ou modestes", qui n'entraient pas dans le champs d'application des dispositifs déployés depuis le début de la crise du coronavirus, a annoncé l'exécutif ce lundi 5 mai 2020. Sont concernés :

  • les étudiants "ayant perdu leur travail ou leur stage"
  • les "étudiants ultramarins isolés qui n'ont pas pu rentrer chez eux"
  • ainsi que les "jeunes de moins de 25 ans, précaires ou modestes, qui touchent les aides pour les logements".

Comment demander l'aide coronavirus pour les jeunes ?

Tout dépend de la situation du jeune qui aspire à en bénéficier, comme l'a précisé Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse :

  • Les étudiants devront faire parvenir en mai 2020 à une demande d'aide auprès du Crous dont ils dépendent
  • Les jeunes qui ne sont pas étudiants mais bénéficient d'aides au logement, eux, n'ont rien à faire : ils percevront automatiquement l'aide exceptionnelle du gouvernement, via les Caisses d'allocations familiales (Caf).

Aide coronavirus pour une famille

Le président de la République l'a annoncé dans son allocution télévisée le 13 avril dernier : une nouvelle aide exceptionnelle, baptisée  "aide exceptionnelle de solidarité" sera mise en place à destination des "familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels". Une mesure qui représente un effort financier de près de 1 milliard d'euros pour l'Etat. Cette "aide exceptionnelle de solidarité" concernera principalement les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et des aides au logement, a précisé le 15 avril dernier le Premier ministre Edouard Philippe à l'issue du conseil des ministres. Soit un total de plus de 4 millions de familles.

Quel est le montant de l'aide exceptionnelle pour les familles modestes ?

Le montant de cette aide d'urgence destinée aux familles modestes dépend de la composition des familles. Il sera de : 

  • Par famille bénéficiaire du RSA, de l'ASS, de la prime forfaitaire pour reprise d'activité, de l'allocation équivalent retraite (AER) ou du revenu de solidarité (RSO) : 150 euros auxquels s'ajoutent 100 euros par enfant. Soit 150 euros pour une personne seule ou en couple sans enfant, 250 euros pour une personne seule ou en couple avec un enfant, 350 euros pour une personne seule ou en couple avec 2 enfants, 450 euros pour une personne seule ou en couple avec 3 enfants, etc.
  • Pour les familles qui perçoivent des aides au logement (APL, ALF et ALS) : 100 euros par enfant. Soit 100 euros pour une personne seule ou en couple avec un enfant, 200 euros pour une personne seule ou en couple avec 2 enfants, 300 euros pour une personne seule ou en couple avec 3 enfants, etc.

Quelle est la date de versement de l'aide exceptionnelle pour les familles modestes ?

L'aide serait versée en une seule fois, le 15 mai 2020, par les Caf, les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) et Pôle emploi. Son versement "sera automatique, sans qu'aucune démarche ne soit nécessaire", a précisé le chef du gouvernement. L'objectif de cette aide est d'aider les familles à faire face, notamment, aux dépenses supplémentaires engendrées par la fermeture des cantines pour celles qui bénéficient de la tarification sociale.

Aide coronavirus pour un soignant

Outre l'aide d'urgence aux familles modestes qu'il a détaillée, Edouard Philippe a également annoncé le versement d'une prime de 1 500 euros pour tous les personnels des services de santé qui gèrent la crise du coronavirus dans les départements les plus touchés. Celle-ci doit également bénéficier aux services ayant accueilli des patients atteints par le Covid-19 dans les territoires les moins touchés. Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros, a ajouté le Premier ministre, précisant que ces primes seraient "nettes de tout", c'est-à-dire exonérées d'impôts et de charges. Tous bénéficieront d'une majoration de 50% de leurs heures supplémentaires, soit en moyenne plus de 600 euros par agent hospitalier, là encore sans impôts ni charges, a ajouté le ministre de la Santé. Soit un total de 1 000 à 2 000 euros en moyenne, chiffre Olivier Véran, et un coût pour l'Etat de 1,3 milliard d'euros. Et d'ajouter qu'une prime serait "très rapidement discutée puis attribuée dans tout le secteur du médico-social et notamment les Ehpad".

Aide coronavirus fonctionnaire

Une prime, également défiscalisée, allant jusqu'à 1 000 euros sera versée à certains fonctionnaires ayant poursuivi leur activité malgré le confinement mis en place depuis le 17 mars, a également annoncé Edouard Philippe.