Les dessous techniques du site d'e-commerce L'Oréal Paris

Les dessous techniques du site d'e-commerce L'Oréal Paris Mis en ligne le 15 avril, le site du géant français des cosmétiques repose sur la plate-forme .Net de Microsoft. Un site en responsive web design est dans les tuyaux.

Initié au début de l'année 2012, le projet de site d'e-commerce L'Oréal Paris constitue une étape clé dans la stratégie digitale du géant des cosmétiques. Pour mettre en œuvre son nouveau site, L'Oréal s'est notamment adossé au Club des Créateurs de Beauté, propriété du groupe depuis 2008. Un bon moyen pour la société de s'appuyer sur son expertise acquise en matière de commerce en ligne.

Pour l'accompagner dans ce projet d'envergure, L'Oréal a également fait appel à l'agence digitale Nurun. Une société qu'elle connaît bien pour travailler avec elle depuis une dizaine d'années dans le cadre de ses autres projets digitaux (sites web, applications mobiles...). En tout, plus d'une quarantaine de personnes ont été impliquées dans le projet chez L'Oréal Paris, Nurun et Le Club des Créateurs de Beauté. Un chantier par ailleurs considéré par le groupe de cosmétiques comme un projet d'affaires et non une "simple" initiative digitale. Une classification qui en dit long sur le caractère stratégique de ce site d'e-commerce.

"D'un point de vue technique, nous avons choisi .Net de Microsoft, qui était par ailleurs déjà utilisé en tant que socle technique pour de nombreux autres sites de L'Oréal, dont Kiehl's, Biotherm et Lancôme", explique Elise Ducret, directrice digitale de L'Oréal Paris.  Parmi les facteurs ayant incité la société a opté pour ce framework, deux sortent du lot : "sa stabilité technique ainsi que sa flexibilité en termes d'ergonomie pour réaliser à la fois un univers de marque et un site d'e-commerce efficace ont été décisifs".

1
Le site e-commerce de L'Oréal Paris. © Capture JDN

Si la plate-forme .Net constitue l'ossature du site d'e-commerce de L'Oréal Paris, le framework de Microsoft n'en reste pas moins complété par de nombreuses autres briques. Parmi lesquelles SAP pour le module logistique, Bazaarvoice pour la partie sociale (notes et critiques), QAS pour la vérification des adresses de livraison, et Sogen Actif pour les aspects liés à la livraison et au paiement en ligne. Sachant que les fonctions de gestion de contenu et de catalogues ou encore la rubrique "Mon compte" ont quant à elles été développées à façon (lire également le dossier complet : 12 solutions de e-commerce au crible).

En termes de phasage, le cadrage projet a eu lieu en avril 2012, suivi par une phase de conception qui s'est étalée sur 3 mois pour définir les parcours de navigation, le story board et le design. Avant la mise de production, développement et intégration (réalisés en septembre 2012) ont abouti à une étape de test et de recettage. "Nous avions comme objectif de réduire au maximum les temps de chargement des pages afin de proposer la meilleure expérience utilisateur possible. Pour y parvenir, nous avons mis en place une stratégie de cache, compressé et concatenné les fichiers, et optimisé le poids et le chargement des visuels pour garantir un affichage inférieur à moins de 3 secondes pour toutes les pages et à n'importe quelle période de l'année", précise Ludovic Besset, directeur des opérations chez Nurun.

Prochaine étape pour L'Oréal Paris : mettre en ligne un site taillé pour un affichage sur smartphones, entièrement en responsive web design. "Après avoir développé une app dédiée pour iPhone capitalisant sur le travail accompli sur Instant Beauty, nous allons lancer le développement d'un site optimisé pour les smartphones Android, iOS, Windows Phone 8 et Blackberry 10", confie Elise Ducret.

Autour du même sujet

Les dessous techniques du site d'e-commerce L'Oréal Paris
Les dessous techniques du site d'e-commerce L'Oréal Paris

Initié au début de l'année 2012, le projet de site d'e-commerce L'Oréal Paris constitue une étape clé dans la stratégie digitale du géant des cosmétiques. Pour mettre en œuvre son nouveau site, L'Oréal s'est notamment adossé au...

Annonces Google