Les moyennes et grandes entreprises françaises se tournent en masse vers l'IA

Les moyennes et grandes entreprises françaises se tournent en masse vers l'IA 50% déploient ou prévoient de déployer l'intelligence artificielle et 15% ont déjà mis en œuvre un chatbot, selon le dernier sondage JDN / Club Décision DSI.

© Club Décision DSI

L'intelligence artificielle ne cesse de défrayer la chronique depuis presque deux ans.  Mais qu'en est-il de la réalité de ce nouveau paradigme technologique au sein des entreprises françaises ? Le JDN a interrogé les membres du Club Décision DSI sur le sujet. Au total, près de 400 décideurs informatiques issus de structures de taille moyenne et grande ont ainsi répondu à nos questions. Résultat : la majorité d'entre eux affirme que leur organisation utilise ou prévoit de recourir à des outils de machine learning et d'IA.

La tendance n'est pas surprenante. Les applications d'IA s'immiscent désormais dans un grand nombre de systèmes informatiques. Elles sont présentes au sein d'outils d'analytics et de data science, mais aussi dans les logiciels de planification et d'optimisation ou encore dans les suites de productivité telles que Office 365 ou G Suite (notamment pour faciliter la rédaction et la création de contenus)... Sans oublier au cœur des chatbots, du moins ceux basés sur le Natural Language Processing.

En matière de bots justement, les entreprises interrogées sont 15% à avoir déjà déployé une telle application. Et 46% prévoient de mettre en œuvre ce type de brique conversationnelle à court ou moyen terme. Rappelons que les chatbots sont principalement utilisés pour répondre à deux problématiques : la gestion de la relation client (aussi bien sur le terrain de la vente que du service après-vente) d'une part, le support aux salariés (en facilitant l'accès aux bases de connaissances) d'autre part.  

Les DSI consultés considèrent Microsoft Azure comme le cloud le plus adapté pour propulser un chatbot, devant ceux de Google et d'Amazon.  Force est de constater que l'indice de confiance de l'éditeur de Redmond a beaucoup progressé depuis un an.  A l'occasion d'un sondage réalisé par le JDN il y a un an (également en lien avec le Club Décision DSI), les responsables IT interrogés, en réponse à la même question, avaient alors placé les clouds de Google et Amazon devant Azure. Ce nouvel engouement pour Microsoft pourrait tendre à valider la pertinence de la trajectoire prise par la société depuis un an.

Microsoft fait désormais de l'IA l'un de ses principaux axes de développement stratégique. Preuve en est la réorganisation annoncée par le groupe en mars dernier. Une réorganisation qui s'est traduite notamment par la création de deux nouvelles entités, l'une regroupant les activités cloud/SaaS et plateforme d'IA de l'éditeur (baptisée Cloud + AI Platform), l'autre associant la R&D de Microsoft centrée sur l'intelligence artificielle à ses équipes juridiques chargées de répondre aux défis éthiques et réglementaires associés à cette dernière (AI + Research).

Méthodologie : ce sondage JDN / Club Décision DSI / IT Research a été réalisé en mars, avril et mai 2018 auprès de 394 directeurs des systèmes d'information, tous membres du Club Décision DSI. Ils travaillent pour des organisations (privées ou publiques) de taille moyenne ou grande, de 300 à 50 000 salariés, dans 20 secteurs d'activité. 

A lire aussi 

Annonces Google