L’obsolescence des compétences : attention informaticiens pour votre carrière

C’est une donnée encore peu connue. Les études à son sujet sont rares. Et pourtant, l’obsolescence des compétences est un phénomène qui s’impose dans la vie professionnelle d’un actif, particulièrement chez les informaticiens.

Négligées, elle peut avoir des conséquences fatales sur sa carrière.
Appréhendée, elle offre des perspectives d’épanouissement et d’évolutions.

Durant le travail, le fait d’estimer que ses compétences sont hors d’usage n’est pas réellement une nouveauté. Seulement hier, cela pouvait se manifester à quelques heures de la retraite. Aujourd’hui, tout va vite, très vite. L’émergence de nouvelles technologies n’a de cesse d’accélérer le jeu.

Dorénavant, l’obsolescence des compétences se rapproche après quelques années passées en entreprise. Elle peut survenir suite à une évolution technologique, suite à une évolution professionnelle ou simplement à cause d’un changement de mode.

Course contre la montre dans le numérique ?

Dans notre secteur, en informatique, l’obsolescence est d’autant plus caractérisée que l’évolution technologique est exacerbée. Certaines approches évoluent presque tous les six mois. La façon de créer un site web, aujourd’hui, est complètement différente, comparée à il y a seulement quelques années. Et que dire des méthodes de communication. Il y a un an, on parlait à peine d’Angular, c’est l’un des sujets les plus demandés chez Openska à l’heure actuelle. Ce sont autant de compétences disparues aux profits d’autres.

Focus évolution des langages

Parlons d’informatique. Si l’on pense en termes de programmation, une limite à l’obsolescence des compétences est qu’il existe deux paradigmes dont découlent la majorité des langages : la programmation procédurale et la programmation objet. Connaître l’un ou l’autre, voire les deux, permettra une prise en main rapide d’un nouveau langage basé sur le même paradigme.

Sortir de sa zone de confort

Plus on développe son expertise, plus on se spécialise et plus c’est difficile de passer à une autre technologie. Pourquoi ? D’une part par confort, on est très compétent sur un sujet, on est très sollicité dessus et repartir sur une zone ou votre expertise peut être remise en cause demande beaucoup de courage. D’autre part de façon totalement pragmatique une entreprise préfèrera positionner cher un expert sur une technologie plutôt que de le positionner moins cher sur une autre technologie.

Pour autant il est vital pour l’informaticien d’évoluer et de ne pas se risquer trop longtemps sur une technologie/approche unique. Les risque sont multiples mais le pire est peut-être d’être amené à ne plus évoluer, de faire toujours la même chose…

La formation pour évoluer

Un levier et non des moindres pour se tenir à jour, la formation professionnelle qui enrichit de façon pragmatique et ciblée son panel de compétences. Elle remet très vite les pendules à l’heure et permet de rester dans la course avec de nouvelles qualifications. C’est un must que tout professionnel doit considérer tout au long de sa vie. Pour Houily DU, manager chez l’organisme de formation Openska « les demandes en terme de formations sont un bon observatoire des tendances. »

Les tendances : top 10 des demandes de formation chez Openska en 2016-2017

  1. Angular
  2. PHP 7
  3. JavaScript
  4. Docker
  5. Symfony 3
  6. Drupal
  7. Talend
  8. PHP Expert
  9. QlikView
  10. SCRUM

La confirmation de l’arrivée massive de JavaScript dans le jeu se confirme, le framework Angular est à l’honneur suivi de loin par son alter égo ReactJS (11ème position). Coté back-office la sortie de PHP 7 avec son boost de performances et ses nouvelles fonctionnalités montrent que PHP n’est pas mort, loin de là. La mouvance DevOps se matérialise avec des demandes sur Docker et sur les méthodes agiles, notamment Scrum.

Consciente et maîtrisée cette obsolescence offre des perspectives, à savoir d’une part, l’enrichissement de son bagage professionnel. Et d’autre part, elle facilite une pluralité de l’activité tout au long d’une carrière. Encore faut-il prendre le temps de lever la tête du guidon pour observer et comprendre les changements. Une caractéristique fondamentale : la curiosité.

Orange / Drupal

Annonces Google