Transformation digitale : commencer par les fondations !

Les maîtres-mots d’une transformation digitale sont agilité et flexibilité, ce qui est également valable pour le parc informatique.

Dans l’art de la guerre économique, la capacité des entreprises à faire face à la concurrence et à occuper une position forte sur un marché, dépend de sa capacité à répondre au plus près aux besoins des clients. L’expérience client est l’un des grands défis des entreprises en cours de transformation digitale. En partant de ce postulat, elles se doivent de réaliser leur mue numérique pour mieux s’adapter et anticiper les nouveaux usages.

Business : d’une approche produit à une approche usages
L’approche expérience client a déjà supplanté les méthodes business traditionnelles. Il faut dire que les entreprises n’ont pas vraiment le choix à l’heure où un client insatisfait n’hésite pas à le faire savoir au service client au vu et au su de tous, sur les réseaux sociaux ou encore sur les forums. Et l’on sait à quel point la réputation en ligne d’une entreprise est impactante sur le business. D’autant plus que la digitalisation a notamment permis de réduire (voire supprimer) les barrières à l’entrée d’un marché, et donc exacerber la concurrence.

Il suffit pour s’en convaincre d’observer ce qu’il se passe depuis quelques années : inconnus ou inexistants il y a encore quelques années, les Uber, Airbnb, Netflix et autres Amazon sont devenus des mastodontes internationaux. Comment s’y sont-ils pris ? Tout simplement en partant de l’usage pour construire leurs services, le tout sur fond de technologie. Et pour maintenir leur croissance, ces entreprises font de l’expérience utilisateur une priorité, en renouvelant sans cesse leurs plateformes respectives. Plus largement, le système d’information doit donc nécessairement s’adapter aux nouvelles formes de business orientées utilisateur.

 La nécessaire modernisation des systèmes d’information
Pour faire simple, dans cette nouvelle forme d’économie digitalisée, les performances technologiques des entreprises augurent de leurs succès ou de leurs échecs sur le marché. Quel que soit leur secteur, toutes les entreprises ne fonctionnent pas sans un système d’information performant. La majorité en est consciente et investit massivement une transformation digitale, poussée par des utilisateurs (internes ou externes) exigeants qui veulent tout gérer via des applications, partout et à tout moment.

Paradoxalement, la priorité de beaucoup d’entreprises est en même temps une réduction des coûts liés à l’informatique. Et les mêmes causes entraînant les mêmes effets, certaines entreprises conservent plus que de raison leur parc IT, rendant leur SI particulièrement vulnérable. D’autant qu’on le sait, une seule faille peut créer l’effondrement total de la chaîne de valeur, et avoir des conséquences immédiates et désastreuses sur l’expérience utilisateur.

 Une situation dommageable et surtout coûteuse : une étude Forrester a récemment mis en lumière que de nombreuses entreprises dépensent près de 70 % de leur budget IT dans la gestion et la maintenance du parc informatique, ne gardant qu’une part minime pour l’innovation.

Alors oui, il est toujours possible de développer, sur fonds d’anciens systèmes, de belles applications toutes neuves à l’interface ergonomique et orientée vers l’expérience utilisateur. Mais les millions d’euros dépensés en maintenance de ces vieilles infrastructures et en interfaçage avec les plateformes les plus modernes, ne seraient-ils pas plus rentables pour réellement prendre en marche le train de la transformation digitale ?

Modernisation et migration du mainframe : la solution à terme
Assurément, nombreuses sont les organisations qui possèdent une infrastructure informatique vieillissante, fragmentée et difficile à gérer. Le plus souvent, elles sont constituées de mainframes anciens, de bases de données vieillissantes et de serveurs peu agiles qui rendent complexe et coûteux leur maintenance.

Dans ce contexte, difficile pour la DSI de répondre à un besoin métier, de mettre en œuvre une solution optimisée en adéquation avec les objectifs de l'entreprise et de faire évoluer le SI de façon globale. Mais comment se focaliser sur l’expérience utilisateur lorsque la majorité des ressources est mobilisée sur le maintien « en vie » de l’infrastructure IT existante ?

Les maîtres-mots d’une transformation digitale sont agilité et flexibilité, ce qui est également valable pour le parc informatique. En effet, faire de l’infrastructure informatique une source de valeur ajoutée doit être une priorité pour les organisations du futur. Dans l’optique d’une transformation digitale réussie, la DSI doit prendre conscience que la modernisation du parc informatique ou le changement complet du datacenter, sont les seuls moyens d’initier un déploiement d’applications agile et d’éliminer les problèmes liés à l’IT.

L’infrastructure IT, socle du SI, doit garantir la continuité de l’activité de l’entreprise, fournir un service de qualité aux utilisateurs et surtout s’appuyer sur des indicateurs de retour sur investissement mesurables et fiables.

Annonces Google