Comment se réinventer et rester compétitif grâce au cloud

La migration vers le cloud représente une formidable opportunité. Mais il ne s'agit pas là d'une simple adoption de nouvelles technologies, mais bien un réel enjeu de transformation, tant commerciale que culturelle.

Les grandes entreprises qui réinventent leurs activités grâce au Cloud respectent le plus souvent un schéma en quatre étapes pour l’adoption d’une stratégie cloud-first, de la définition de leur projet à leur migration. L’optimisation, la dernière de ces étapes, désigne la phase d’amélioration permanente des applications. En effet, il devient plus facile d’optimiser régulièrement chaque application une fois que le portefeuille informatique de l’entreprise est migré dans le cloud. Si cela se vérifie régulièrement, le terme « optimisation » minimise pourtant les possibilités offertes aux entreprises quand celles-ci atteignent cette étape de leur adoption d’une stratégie cloud-first.  

En effet, avant de migrer vers le cloud, il est essentiel que les entreprises identifient l’objectif recherché.

Définir l’objectif de la migration dans le cloud

La plupart des grands projets de migration sont définis sur la base d’une étude de cas qui permet d’identifier l’objectif recherché. Nombreux sont les dirigeants aujourd’hui qui souhaitent migrer 75 à 90% de leur portefeuille informatique vers le cloud au cours des trois prochaines années.

Définir ce type d’objectif à partir d’une étude de cas n’est qu’un début. Les entreprises qui se lancent dans un projet de migration ont ainsi l’opportunité de réinventer en permanence leurs process, leur technologie ou encore leur culture, mais également d’inciter leurs employés à se réinventer.

Cette migration vers le cloud peut être comparée à une quête de jeunesse éternelle permettant à n’importe quelle entreprise de rester concurrentielle sur un marché en plein essor. D’ailleurs, 20 à 50 entreprises sont évincées du classement Fortune 500 chaque année depuis sa création en 1955. Les progrès technologiques expliquent en grande partie ce taux de rotation constant et le cloud fait partie des progrès à grande échelle les plus récents.

Une fois l’objectif recherché défini, l’entreprise peut tirer parti du cloud pour repenser son organisation toute entière et la transformer.

Saisir l’opportunité de la migration vers le cloud pour repenser son entreprise

En tenant compte de l’impact de la migration vers le cloud sur les entreprises, il serait donc logique de renommer "Réinvention" la quatrième étape du schéma d’adoption. Les entreprises qui migrent une grande partie de leur portefeuille informatique vers le cloud en profitent ainsi pour moderniser leur culture. En effet, l’impact du cloud sur la culture organisationnelle est incontestable puisque les entreprises se réinventent grâce au cloud, la migration informatique ne constituant que le début de cette réinvention.

Chez Netflix, par exemple, la migration vers le cloud a commencé en août 2008, quand leur base de données a été corrompue au point de les empêcher de livrer des DVD à leurs abonnés. Les équipes Netflix ont alors compris qu’il fallait réduire au maximum les défaillances pouvant affecter les bases de données relationnelles de leur centre de données, pour privilégier des systèmes distribués fiables, à évolutivité horizontale, dans le cloud.

La majorité de leurs systèmes, y compris ceux destinés à leurs clients, ont été transférés vers le cloud avant 2015. Depuis, Netflix a pris le temps de concevoir dans le cloud une version sécurisée et durable de son infrastructure de facturation ainsi que de son processus de gestion des abonnés et des salariés. En janvier 2016 et après sept ans d’efforts, Netflix a enfin achevé sa migration vers le cloud et fermé les derniers centres de données utilisés pour son service de streaming. "Cela nous a permis de développer de nombreux systèmes innovants et d’acquérir de nouvelles compétences. Il a fallu du temps et des efforts pour nous transformer en entreprise émergente du cloud, mais cela nous a permis d’être mieux placé pour poursuivre notre développement et devenir un réseau de télévision mondial", résume Yury Izrailevsky, vice-président cloud and platform engineering chez Netflix. 

Ce témoignage sur ces sept ans de migration est aussi instructif qu’inspirant. Cette restructuration explique d’ailleurs en partie comment l’entreprise a su rester leader de son secteur tandis que le marché du streaming vidéo évoluait.

Pour autant, toutes les entreprises ne sont pas comparables. Un grand nombre d’entre elles préfèrent adopter une démarche de ré-hébergement (ou “lift-and-shift”) pour migrer leurs applications plus rapidement et les optimiser plus facilement sur le long terme.

Annonces Google