Comment Airbnb, Tesla et Uber utilisent l’innovation logicielle pour transformer leurs industries ?

Le logiciel est en train de changer radicalement les règles du jeu en matière de business models. Et certains acteurs ont bien compris comment en tirer profit.

Depuis des décennies, les marchés sont révolutionnés par les acteurs qui parviennent à fournir des produits de façon plus efficace, plus rapide ou moins coûteuse. Pour cela, les moyens sont légion : recours aux ressources naturelles, amélioration des processus de fabrication, perfectionnement du savoir-faire, déploiement de lignes d’assemblage, optimisation des chaînes d’approvisionnement ou recours à des matières premières plus légères, plus résistantes et de meilleure qualité… La liste est longue.

Aujourd’hui, les marchés sont bouleversés par une nouvelle force : les logiciels. Pas un jour ne s’écoule sans que l’on nous assène que les logiciels envahissent le monde. De nouveaux produits et services logiciels transforment aujourd’hui la quasi-totalité des secteurs, du retail (Amazon) à la télévision et aux films à la demande (Netflix), en passant par la musique (Apple et Spotify) et les voitures (Tesla).

Le logiciel est au cœur de l’innovation et crée une véritable rupture sur des secteurs entiers. Ces bouleversements sont également le résultat de méthodes innovantes touchant à la conception des logiciels eux-mêmes.

Les entreprises peuvent ainsi créer de nouveaux modèles commerciaux grâce aux fonctionnalités que les développeurs intègrent à leurs systèmes, mais aussi et surtout grâce à leur capacité à les rendre opérationnelles de façon rapide, fiable et régulière. Les clients en bénéficient plus rapidement et les développeurs peuvent s’appuyer sur leurs commentaires pour améliorer ce qui doit l’être. En outre, les formats de distribution sont nombreux : mises à jour OTA (over the air), SaaS (Software as a Service), des plateformes multiples, mises à jour continues, tests de versions bêtas, etc. La clé de ces transformations ? L’intégration continue, le déploiement continu et le DevOps. Sans ces processus, les entreprises novatrices que sont Airbnb, Tesla et Uber ne seraient pas les forces disruptives que nous connaissons.

Le rôle des logiciels

Comment expliquer la véritable rupture créée par le logiciel ? L’un des principaux éléments de réponse est le fait qu’il démocratise l’innovation et l’affranchit des règles de la physique. Car c’est ce que font les novateurs : repousser les limites des ressources physiques. Désormais, toute personne dotée des connaissances et des compétences nécessaires peut rêver de créer une application qui changera le monde.

Le potentiel transformateur du logiciel s’est accru au fil du temps, à mesure que les programmeurs perfectionnaient leur capacité à coder des tâches qui devaient autrefois être réalisées par des êtres humains. Toutefois, cette révolution n’a atteint son plein potentiel qu’après s’être affranchie de contraintes physiques telles que la puissance de traitement, les connexions réseau et le stockage. Au cours de ces dix ou vingt dernières années, les avancées liées aux réseaux, au stockage, à la mobilité et au cloud ont changé la donne, ouvrant la porte à un plus grand nombre d’innovations et permettant à presque tout le monde d’accéder à cette innovation, à la demande.

Mais, comme nous l’avons dit, créer un logiciel n’est que le premier pas. Vous avez eu une idée brillante et avez créé une application permettant de réserver une chambre ou d’obtenir un taxi plus facilement : c’est très bien. Mais pour véritablement bouleverser un marché, vous avez au moins encore deux marches à gravir : déployer votre application à grande échelle et maintenir votre capacité à innover. Vous devez être en mesure de proposer votre solution novatrice à une part importante d’un marché donné et être capable de continuer à inventer. Si vous ne parvenez pas à innover encore et encore, vous serez dépassé par vos concurrents.

Ford offre une étude de cas intéressante sur l’innovation au fil des ans. Au début du XXe siècle, Henry Ford révolutionnait le secteur automobile en inventant la ligne d’assemblage moderne. Le groupe Ford Motor Co. est resté à la pointe de l’industrie automobile grâce à la mise en place de nouveaux modèles et à l’optimisation du processus de fabrication. Leurs concurrents ont eux aussi apporté des améliorations avant de finalement rattraper leur retard, faisant perdre son statut de leader à Ford.

Des décennies plus tard, Ford est en pleine relance après avoir modernisé ses opérations et compris l’importance des systèmes informatisés dans les voitures. David Bell, de chez Ford, déclare ainsi : "Certes, la turbocompression, l’injection directe et la distribution par arbre à cames sont des éléments clés des solutions EcoBoost de Ford, mais ce sont les logiciels qui font la différence". La société va jusqu’à s’impliquer directement dans le secteur des logiciels en investissant dans le logiciel Pivotal, ainsi qu’en créant une nouvelle unité commerciale axée sur les solutions automobiles nouvelle génération.

Le pipeline de l’innovation : intégration continue, déploiement continu et DevOps

Maintenir une capacité d’innovation en permanence est un des concepts essentiels sous-jacents à l’intégration continue, le déploiement continu et au DevOps. Les entreprises engagent de précieuses ressources pour garantir le succès de ces pratiques. Elles respectent les règles de l’intégration continue : intégrer et vérifier automatiquement chaque modification pour détecter les erreurs aussi vite que possible. Elles passent ensuite au déploiement continu, pour garantir que les logiciels soient livrables et prêts à être utilisés à tout moment. Enfin, elles mettent en place une culture DevOps et harmonisent leurs activités autour de valeurs communes telles que la collaboration, l’expérimentation et l’apprentissage afin de pouvoir proposer des logiciels aussi vite qu’elles les imaginent.

Ces bonnes pratiques ne permettent pas uniquement de s’assurer que les logiciels sont testés et prêts à fonctionner, elles transforment leur modèle opérationnel tout entier.

Ces pratiques élargissent le concept de développement agile tout au long du cycle de vie des logiciels et permettent par là même à l’entreprise entière de mettre en place un modèle agile. Les entreprises capables de développer et d’étoffer leur proposition de valeur en permanence, mais aussi d’offrir ces avantages aux utilisateurs de façon constante, laisseront leurs concurrents loin derrière elles.

Cependant, les innovations disruptives ne sont pas uniquement question d’agilité en matière de développement et de déploiement. Les entreprises qui se cachent derrière ces innovations se distinguent surtout par leur capacité à recueillir des retours de la part des utilisateurs et à réagir rapidement à l’évolution des marchés et de leurs clients. Elles sont ainsi capables de répondre aux besoins émergents pendant que leurs concurrentes tentent encore de comprendre ces changements.

Quel avenir pour les logiciels ?

Quel sera le rôle des logiciels, ainsi que du déploiement de logiciels à l’avenir ? C’est évidemment difficile à dire, cependant, les logiciels jouent déjà un rôle central dans nos vies et il est évident qu’ils seront au cœur de l’innovation et des bouleversements qui nous attendent.

Annonces Google