Pourquoi choisir le cloud pour vos communications d’entreprise

L’adoption du cloud s’accélère dans tous les pans de l’économie française. Mais derrière cette course technologique, l’humain reste le plus grand atout des entreprises : pour preuve, le fort dynamisme du marché des communications unifiées.

Avec 21% de croissance en 2017, le marché du cloud français pèse désormais 8,5 milliards d’euros et la technologie s’impose progressivement dans tous les secteurs de l’économie. S’assurer que son entreprise soit prête pour le cloud n’est plus une option, mais une nécessité. Chaque décision stratégique ou sortie produit est impactée par les nouvelles technologies disruptives comme l’IoT ou les nouvelles régulations comme le Règlement européen sur la protection des données (RGPD). La vitesse d’adoption d’un nouveau service par le grand public est telle que l’importance est maintenant d’arriver en premier sur le marché. Mais outre l’avantage concurrentiel permis par ces technologies, c’est l’humain qui reste le plus grand atout des entreprises. La preuve ? Le très fort dynamise des services permettant de connecter les humains, comme le secteur des « communications unifiées en mode service dans le cloud » (ou UCaaS), qui pèsera 79,3 milliards de dollars en 2024.

Choisir une plateforme agnostique

La vérité est qu’aucune plateforme technologique n’a pour l’instant su s’imposer partout dans le monde. En plus de cela, nous n’arrêtons pas de multiplier le nombre d’appareil pouvant être connecté à ces plateformes. Le plus grand défi auquel nous faisons face est que tous ces appareils ne sont pas créés pour fonctionner sur toutes les plateformes du marché.

Les fournisseurs technologiques les plus innovants considèrent l’interconnectivité entre les plateformes comme le défi principal. Lors du choix du service cloud, il est extrêmement important que le service se base sur plateforme agnostique. Dans le cas plus précis de l’UCaaS, cela correspondant à repenser votre salle de réunion pour faciliter la connectivité. En effet, on assiste à une forte augmentation du nombre de fournisseurs de plateformes Video-as-a-Service (VaaS). Le défi est donc d’étendre cette expérience de VaaS aux lieux physiques des salles de réunion en employant des appareils intelligents, capables de communiquer avec différents systèmes de plusieurs marques, la définition même des plateformes agnostiques.

Accéder à vos services de manière sécurisée et depuis partout

Le cloud a longtemps été considéré comme une alternative seulement viable pour les petites entreprises qui n’avaient encore aucune infrastructure. Mais au fur et à mesure de son adoption, les moyennes et grandes entreprises ont été progressivement conquises par la simplification que cette technologie permettait à tous les niveaux de l’entreprise : de la sécurisation des échanges à l’agilité permise, en passant par l’accessibilité d’un très grand nombre de services depuis n’importe tout et à la capacité de connecter facilement ses collaborateurs éparpillés partout dans le monde.

Si les interfaces de programmation applicatives (API) sont ouvertes, les clients peuvent alors atteindre un nouveau stade en termes d’interconnectivité. Personnaliser ces interfaces permet aux entreprises de créer des flux de travail plus robustes, plus agiles, réduire les temps de développement et rentrer dans une vraie logique d’industrialisation des échanges de données avec les ressources externes. Les standards basés sur des API ouvertes peuvent ensuite s’adapter aux nouvelles technologies de collaboration qui se multiplient de jour en jour. Par la suite, tout système peut être ainsi adapté aux méthodes de travail particulières de l’entreprise.

Vous permettre d’en savoir davantage sur vos assets

Les services cloud sont par nature évolutifs et c’est ce qui rend les technologies UCaas attractives pour les clients. La gestion des appareils à partir du cloud assure de nombreux bénéfices aux entreprises qui souhaitent gérer leurs différents terminaux à distance et améliorer l’expérience de ses collaborateurs dans ses salles de réunion. Les appareils peuvent alors être managés à distance par le département informatique, qui peut installer de nouveaux logiciels, faire des correctifs, tout en perturbant le moins possible l’expérience utilisateur. Ce mode de gestion permet également d’analyser précisément l’usage qu’ont les collaborateurs de ces terminaux. Elle permettra aux équipes informatiques d’avoir des données précises sur l’utilisation des assets de l’entreprise, de mieux gérer la disponibilité et l’achat de nouveaux appareils et avant tout, améliorer l’expérience utilisateur.

Annonces Google