Comprendre la gestion du cycle de vie des données avec le Data Lifecycle Management

A l’instar de nombreux concepts dans l’information, la gestion du cycle de vie de données ou Data Lifecycle Management (DLM), revêt aujourd’hui une importance particulière pour les utilisateurs en entreprise.

Cependant, tous ne saisissent pas encore l’entièreté du concept. En schématisant, il s’agit d’accompagner les données tout au long de leur durée de vie sur la base de règles qui peuvent être automatisées.

Si une donnée entre dans une base de données, soit elle sera utilisée pour différentes raisons, soit elle sera stockée sans utilité, jusqu’à ce qu’elle devienne obsolète. Dans un cas comme dans l’autre, les données peuvent se voir appliquer à tout moment des opérations et des validations. Cependant, tôt ou tard, chacune arrivera au terme de sa durée de vie utile et sera archivée et/ou purgée. C’est ce concept de définition et d’organisation des données que l’on appelle Data Life Cycle Management.

Data Lifecycle Management versus Information Lifecycle Management

Ensemble des principes directeurs qui définissent et automatisent la phase de la durée de vie utile des données, le DLM est le catalyseur qui fait passer une donnée d’une phase à l’autre, depuis sa création jusqu’à sa suppression. Mais à quel moment une information peut-elle et doit être supprimée ? C’est ainsi qu’entre en jeu un nouveau concept, l’« Information Lifecycle Management » ou ILM. Plus nuancé, il cherche à savoir si l’information est pertinente et exacte.

D’une certaine façon, le DLM et l’ILM sont les deux faces d’une même pièce. Une stratégie ILM efficace ne saurait se passer d’un système de gestion des données robuste, c’est-à-dire de DLM. Là où il va porter sur des pans de fichiers entiers, l’ILM va se focaliser sur le contenu des dits fichiers. Il s’assure que chaque donnée présente dans un fichier soit exacte et à jour pendant sa durée de vie utile. Au regard de l’ILM, même les métadonnées prennent une importance particulière.

En outre, avec une stratégie DLM les fichiers les plus utiles et les plus récents sont accessibles rapidement et facilement. Toutefois, en vertu des principes du DLM, à mesure qu’un fichier franchit les étapes définies de son cycle de vie, il tend à devenir obsolète. En conséquence, la vitesse et l’accessibilité ne sont plus prioritaires pour les données périmées. Le DLM et l’ILM constituent donc des volets essentiels de la stratégie globale de protection des données d’une entreprise.

Quels avantages pour les entreprises ?

Il est essentiel pour les entreprises de mettre en place un processus de DLM et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord en vertu des diverses réglementations de mise en conformité et de gouvernance des données, chaque secteur obéit à ses propres règles de conservation des données. Des règles auxquelles la mise en œuvre d’une stratégie DLM aide les entreprises à se conformer. De plus dans le dispositif général de protection des données, le DLM et l’ILM ont chacun leur propre rôle à jouer. Une stratégie DLM efficace assure une redondance de sorte que les données soient en sécurité en cas d’urgence. Elle contribue également à éviter que les données clients soient dupliquées dans différents endroits de l’infrastructure et parer ainsi les problèmes de sécurité.

Le socle de l’ILM est le DLM. Afin de mettre en œuvre une véritable stratégie ILM qui garantisse l’actualisation et la sécurisation des données, les entreprises doivent tout d’abord disposer d’une stratégie DLM efficace qui accompagne les données au long de leur cycle de vie. Le principal intérêt de toute solution informatique réside dans les gains d’efficacité qu’elle procure. Ainsi lorsque le DLM et l’ILM sont mis en œuvre de concert, les données utiles sont propres, exactes et directement accessibles aux utilisateurs. L’automatisation facilite ce processus, dont l’ensemble aidera l’entreprise à gagner en agilité et en efficacité.

Si le DLM n’est pas encore un processus universel connu de tous, il n’en reste pas moins important pour les entreprises. Une stratégie DLM utile et efficace se fera de concert avec l’ILM, même s’ils sont distincts, les deux sont nécessaires et utiles. Pour les entreprises désireuses de gagner en agilité et efficacité, une solide stratégie DLM n’est pas négociable. Le DLM est un investissement essentiel dans l’élaboration d’une approche de gestion du risque pour assure la conformité permanente de l’entreprise

Annonces Google