Les 100 premiers jours d’un chief data officer

Le point sur le métier de chief data officer et sur la démarche à suivre pour tout nouveau CDO souhaitant asseoir sa vision.

Le chief data officer (CDO) est responsable de missions très variées, puisque ses attributions vont de la gestion des données à l’analytique en passant par la data science, le traitement des questions éthiques et la transformation digitale. Il est un des principaux moteurs de changement en entreprise, puisque c’est lui qui l’accompagne dans l’adoption d’un modèle bâti autour des données. Signe de la rapidité de la transformation digitale des entreprises, plus de 10 000 ont déjà nommé des cadres à ce poste. Mais comment les nouveaux CDOs peuvent-ils réussir dans un métier aussi récent que complexe ?

Durant ses cent premiers jours, le CDO bénéficie, de ce qu’on appelle la période « lune de miel ». Quelques semaines ou mois qu’il doit mettre à profit pour asseoir sa vision et s’assurer que les actions qui en découleront sont claires aux yeux de ses collègues.

Pour chacune des activités stratégiques, il lui faudra élaborer des plans bien conçus et suffisamment détaillés, qui s’accompagneront de benchmarks et d’indicateurs permettant de mesurer, en continu, les progrès accomplis.

À l’heure actuelle, 51% des CDOs sont rattachés directement à un des dirigeants de leur entreprise, et 29% rendent compte à leur PDG. D’ici 2021, le métier de CDO bénéficiera du meilleur taux de diversité des sexes au sein des postes technologiques à responsabilité : 33% des CDOs seront des femmes, comparé à 18 % aujourd’hui.

Les différents objectifs du CDO doivent être catégorisés dans une feuille de route destinée à encadrer ses cent premiers jours. Chaque phase prévoit des résultats cibles, des actions et des ressources, ainsi que d’autres idées à mettre en œuvre si le temps et les moyens dont on dispose le permettent.

Préparer

Avant de prendre ses fonctions, le CDO doit s’entretenir avec sa future équipe et les principaux dirigeants et responsables IT, sans oublier de préparer le nécessaire pour présenter ses expériences. S’il fait partie du secteur depuis longtemps et a accepté d’endosser la casquette de CDO, il devra s’assurer de ne pas oublier pour autant d’évoquer brièvement les précédentes étapes de son parcours professionnel. Il est indispensable également qu’il sache montrer sa bonne compréhension de l’entreprise.

Évaluer

Organiser des tête-à-tête pour affiner sa compréhension de l’entreprise et nouer de solides relations de travail avec les principaux acteurs sera essentiel à tout nouveau CDO. Il devra consacrer au moins la moitié de son temps à s’entretenir avec eux et à leur expliquer les attributions de son poste, mais aussi la façon dont il souhaite les aider à atteindre leurs objectifs les plus stratégiques.

Nous recommandons de se concentrer sur un maximum de cinq questions plutôt que de chercher à aborder tous les sujets. De même, il lui faudra accorder une vigilance accrue aux sources de mécontentement chroniques et aux échecs essuyés par le passé,. D’autre part, il lui faudra sonder ses collègues pour se faire une idée du regard qu’ils portent sur le rôle du CDO et les autres postes liés aux données. Enfin, il devra aussi s’efforcer de comprendre comment ses collaborateurs perçoivent le DSI et la façon dont l’IT fonctionne dans l’entreprise.

Planifier

La phase de planification est celle où l’on convertit les enseignements tirés des deux premières étapes en plan d’action. C’est à ce moment-là que le CDO devra exposer sa vision du projet à son équipe, à ses supérieurs et aux parties prenantes qu’il aura interrogées en amont. Il pourra étayer la démonstration en évaluant le chemin à parcourir pour que l’organisation actuelle colle à sa vision des choses, sans oublier d’expliquer la stratégie qu’il compte mettre en œuvre pour y parvenir. Il ne faut pas non plus oublier de faire le lien entre ces ambitions et les indicateurs clés de performance (KPI) à respecter pour atteindre les objectifs fixés par la direction et les managers.

Agir

Le CDO devra également se concerter avec ses équipes pour délimiter le périmètre d’action et réfléchir ensemble à des indicateurs de performance. Il est également important d’apprendre comment les aider à mener à bien leur mission. Convier les dirigeants de l’entreprise à une réunion de présentation de l’avancée du projet et mettre en place un programme trimestriel est aussi conseillé. Contrairement à bien d’autres, ces réunions ne pourront qu’être productives. L’ordre du jour devra rester axé sur les questions les plus simples :

  • Quel est le programme des trois prochains mois ?
  • Quels avantages l’entreprise retirera-t-elle des actions que vous comptez mettre en œuvre ?
  • Quels objectifs la direction de l’entreprise souhaite-t-elle que le CDO atteigne durant la période suivante ?

L’équipe dirigeante devra déterminer de quelle manière les besoins du CDO peuvent s’intégrer à sa stratégie et définir précisément les résultats qui, à ses yeux, seraient source de satisfaction. Cela clarifiera les objectifs de ce dernier et lui permettra de structure les prochaines réunions.

Mesurer

Pour faire ressortir l’importance des actions menées par ses équipes projet, il faudra que les réunions dédiées aux rapports d’étape se concentrent sur les informations qui comptent le plus aux yeux des dirigeants chargés du développement commercial et des finances.

Autour du même sujet

Annonces Google