Office 14 : l'arme fatale de Microsoft pour contrer OpenOffice

Le géant de Redmond est bien décidé à ne pas rater le coche des suites bureautiques gratuites. Attendue pour 2010, cette nouvelle mouture d'Office sera compatible avec Windows Seven, Vista mais également XP.

Dans la foulée du lancement de la version d'évaluation de sa suite Online Business Services - comprenant notamment des versions en ligne de SharePoint et d'Exchange - Microsoft a levé le voile sur plusieurs caractéristiques clés de la future progéniture de sa famille Office.

La plus marquante est certainement celle qui concerne le positionnement tarifaire de sa suite, précisé par Stephen Elop, directeur de l'activité Office chez Microsoft, à l'occasion de la tenue de la conférence Morgan Stanley Technology à San Francisco. Car Microsoft compte bien lancer pour la première fois de son histoire une version entièrement gratuite de sa suite bureautique.

Pour autant, on ne sait pas encore à l'heure actuelle si elle sera pourvue des fonctions similaires à la version payante, dont le prix est attendu avec une très forte décote qui pourrait bien la faire tourner autour des 99 dollars.

En passant Office du payant au gratuit, Microsoft opère un revirement stratégique majeur

Ce qui est acquis en revanche c'est que l'utilisateur de la version gratuite d'Office 14 devra accepter de cohabiter avec les nombreux liens publicitaires et autres bannières commerciales qui seront intégrés dans la suite bureautique. A la manière de ce qui se pratique chez la concurrence, comme ThinkFree en particulier.

En réalisant un tel virement stratégique au travers du prisme de la disponibilité en ligne de ses gammes produits significatives et du passage à la gratuité de sa suite bureautique, Microsoft affiche en tout cas clairement ses ambitions. Dont celle de tuer dans l'œuf les initiatives de ses compétiteurs directs que sont Google avec ses Google Docs et OpenOffice, qui ne cessent au fil des mois de gagner en crédibilité.

Avec Office 14, Microsoft ne place cependant pas tous ses œufs dans le même panier et veille à caresser les utilisateurs dans le sens du poil en leur laissant l'opportunité de choisir le mode de distribution de leur suite (en boîte ou en ligne) ou encore du confort d'utilisation (avec ou sans publicité). Cela étant, la firme de Redmond souhaite leur apporter un maximum de nouveautés pour éviter de les voir s'enfuir, attirés par d'autres sirènes du SaaS et de la gratuité.

Les nouveaux piliers d'Office 14 : interopérabilité en situation de mobilité et intégration de contenus dynamiques

Parmi les nouvelles caractéristiques d'Office 14, on attend notamment au tournant la très forte interopérabilité annoncée avec Office Web Applications, le socle bureautique en mode SaaS (pardon, Software + Services) conçu par Microsoft. Et ce, pour permettre l'édition, le partage mais également l'impression de documents entre ces environnements complémentaires.

C'est également du côté de l'accès et du partage de documents bureautiques en situation de mobilité que Microsoft est entrain de faire des efforts. Essentiellement pour transcender la fonctionnalité de visualisation de documents avec celles d'annotation et du partage de directement depuis une plate-forme mobile.

Alors qu'Office 14 devrait également faciliter l'intégration de contenus dynamiques (vidéos, animations Flash...) dans ses documents bureautiques, la suite Office en ligne ne sera pas en reste. En supportant les services Web REST, elle permettra de son côté de faciliter l'intégration de données depuis Office vers une application Web tierce tout en tirant partie des fonctionnalités d'affichage 2.0 de Silverlight. Mais l'utilisateur ne serra pas pour cela obligé d'équiper son navigateur d'une telle extension.

Le fait que Microsoft ne se soit pas laissé tenté pour forcer - d'aucuns diront une fois de plus - la main de l'utilisateur, constitue à n'en pas douter un autre élément significatif de l'évolution de la stratégie de l'éditeur, plus sage et mature.

Windows

Annonces Google