Matthew Mengerink (X.Commerce - eBay) "Notre ambition : proposer un équivalent de Linux dans l'e-commerce"

En faisant de Magento l'une des principales briques de son offre de solutions d'e-commerce, eBay impose sa marque sur le créneau de l'e-commerce Open Source. Une interview réalisée lors de la conférence LeWeb.

JDN Solutions. Pourquoi avoir acquis Magento ?

Matthew Mengerink. A travers Magento, nous avons d'abord une communauté d'experts technologiques qui contribuent au développement de la plate-forme et qui, dans le même temps, en bénéficient. Ce sont des passionnés de cette solution. C'est la première raison qui nous a poussée à racheter Magento.

La deuxième raison est assez proche de la première. Nous avons été séduits par la qualité d'expertise des équipes de Magento. Elles sont dirigées par Roy Rubin [le fondateur de Magento ndlr] qui est capable de saisir à la fois les problématiques du commerce et en même temps comprendre la notion de communauté Open Source. Donc, la technologie est certes centrale dans le choix de ce rachat, mais les équipes et les hommes ont été beaucoup plus importants pour nous.
 

"Intershop et Magento sont des offres complémentaires"

Rappelons qu'eBay possède 27% du capital d'Intershop. Comment positionnez-vous Intershop vis-à-vis de Magento ?

Si on compare Magento et Intershop, ce qu'il faut analyser c'est la différence de positionnent que nous faisons entre GSI et Magento. L'offre GSI s'appuie en effet en grande partie sur la solution d'e-commerce Intershop. GSI cible les 500 premières entreprises mondiales, en termes de solutions commerciales, c'est-à-dire les principaux distributeurs mondiaux. Elle a pour but d'opérer l'e-commerce pour le compte de ces grandes marques : l'emballage, les expéditions, les aspects marketing...

A l'inverse, si un prospect ou un client souhaite mettre en place une plate-forme d'e-commerce lui-même, alors Magento est la solution qui lui faut. C'est donc deux offres différentes pour deux profils de client et des besoins différents, elles sont par conséquent complémentaires.

Magento constitue-t-il le socle de X.Commerce, ou simplement l'une de ses briques ?

 X.Commerce est une activité d'eBay qui regroupe l'ensemble de nos offres d'e-commerce. Elle recouvre plusieurs lignes de produit. Magento est l'un des plus importantes d'entre-elles. L'ensemble permet plusieurs points d'entrée, comme on l'a dit, et la possibilité de commencer petit puis de s'étendre. A travers l'environnement de développement The Fabric, nous proposons aussi de tirer parti de l'ensemble des solutions et services de X.Commerce pour créer des extensions.

Avez-vous une politique de développement d'API autour de X.Commerce ?

Fondamentalement, les développeurs sont l'un des éléments clés de X.Commerce. Nous travaillons avec eux pour faire croître directement le business des sites Web. Nous avons intérêt à le faire car ce sont aussi nos partenaires historiques. Il y a aujourd'hui 900 000 développeurs qui travaillent avec l'offre X.Commerce. Ce nombre continue de progresser rapidement.

"Nous voulons mieux prendre en compte dans Magento les besoins du marché européen"


Avec X.Commerce, notre ambition est de leur proposer l'équivalent d'un système d'exploitation complet pour le commerce. Si vous prenez Linux, ce n'est pas forcément l'OS le plus propre dans le monde, mais le plus important c'est que vous avez toutes les fonctions dont vous avez besoin et la possibilité de le contrôler à travers le modèle Open Source. Nous avons conçu X.Commerce, avec à la clé une politique d'API autour, dans la même logique. Nous avons créé une solution équivalente pour le commerce, avec toutes les fonctions nécessaires pour ce domaine. Un système qui est également basé sur l'Open Source pour permettre aux développeurs de le contrôler, mais également de l'adapter à leurs propres besoins. 
 

Comptez-vous mettre en place des ressources locales de support autour de Magento, notamment en Europe et en France en particulier ?

Naturellement. Le marché européen croît très rapidement. Nous avons 3 000 instances de Magento utilisées à travers l'Europe. Mais, le produit n'est pas encore assez bien adapté au contexte de cette région. Il n'a pas d'outil de traduction. Il n'y a pas non plus de lien entre la communauté des développeurs européens Magento et l'édition Entreprise de la solution. De ce point de vue, c'est surprenant que l'outil ait été aussi bien adopté en Europe.

Il n'est pas possible pour nous d'ignorer ce marché et cette communauté. Dans un premier temps, nous avons donc décidé de nous concentrer sur la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni en vue de proposer un meilleur niveau de qualité du produit dans la région. C'est prévu pour le 1er trimestre 2012.

La question de Patrice Bertrand (Smile, premier intégrateur français Magento) :

smile
Patrice Bertrand est directeur général de Smile, premier intégrateur français Magento. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Cela fait bientôt 4 ans que nous suivons et accompagnons la montée en puissance de Magento. Dès sa première année, ce produit a généré un intérêt extraordinaire d'une large communauté d'utilisateurs, d'intégrateurs et de clients. Certes, il fallait un excellent produit au départ, mais on sait qu'un bon produit ne fait pas un succès. Nous sommes convaincus que le caractère Open Source de Magento a été pour beaucoup dans ce succès, permettant une prise en main et une adoption ultra-rapide du produit dans le monde entier.

L'annonce du rachat de Magento par eBay a amené un peu d'inquiétude chez certains, car eBay n'est pas un acteur du monde de l'édition logicielle, pas non plus du monde de l'Open Source. Pouvez-vous rassurer nos clients, sur le fait qu'eBay conservera la stratégie qui a fait le succès de Magento, c'est-à-dire préservera son caractère open source.



Au sein de PayPal, j'ai toujours été le plus grand avocat de l'Open Source. Tous les serveurs frontaux de PayPal tournent sous Linux. Je ne connais aucun grand spécialiste des technologies qui ne soit pas en même temps spécialiste des technologies ouvertes. 

"L'Open Source est fondamental pour ce que nous mettons en œuvre"

L'Open Source est fondamental pour ce que nous mettons en œuvre. Je peux même dire que ce n'est pas la question. Nous garderons Magento Open Source. L'édition communautaire sera maintenue et renforcée, tout comme les liens existants avec la communauté. Si vous allez sur x.com/fabric, vous verrez la première maquette (proof-of-concept) que nous avons créée. Elle est Open Source.

L'Open Source n'est pas seulement une grande stratégie pour une entreprise, c'est aussi une démarche qui engendre une culture de développement communautaire.
 

Pour moi, la communauté Open Source est l'un des réseaux sociaux les plus originaux au monde. Il suffit de penser à l'exemple de Linux qui a été une vraie révolution.
La première chose que nous avons faite a été de nous assurer que Roy Rubin avait compris ce que nous voulions. C'est-à-dire qu'il continue à aller dans le même sens, et même qu'il améliore l'offre Magento. Nous continuerons donc à porter cette offre Open Source, en étant bien conscients de l'importance de contribuer avec un haut niveau de qualité.
 

"Notre ambition : proposer un équivalent de Linux dans l'e-commerce"
"Notre ambition : proposer un équivalent de Linux dans l'e-commerce"

  En savoir plus Site : X.Commerce JDN Solutions. Pourquoi avoir acquis Magento ? Matthew Mengerink. A travers Magento, nous avons d'abord une communauté d'experts technologiques qui contribuent au développement...