Priscille Giani (Hureca) "33 000 euros pour un référenceur en Province, c'est bien payé"

A quel salaire peut prétendre un débutant en référencement ? Un confirmé ? Y-a-t-il des profils en tension dans le SEO ? La directrice de l'agence de recrutement spécialisée Hureca décrypte les changements qu'elle a observés.

Dans le secteur du référencement naturel, le marché de l'emploi a beaucoup évolué ces dernières années. C'est ce qu'a pu observer Priscille Giani, directrice France de Hureca, agence de recrutement notamment spécialisée dans ce domaine et le webmarketing.

Les salaires, notamment, ont grimpé en flèche. Certains référenceurs ont pu en jouer et en bénéficier, et un véritable jeu de chaise musicale a eu lieu dans le secteur. "Mais il en a aussi laissé sur la touche", fait remarquer cette spécialiste dans cette interview vidéo réalisée lors de SEO Campus 2012.

Selon ses observations, aujourd'hui, un référenceur junior peut prétendre à un salaire situé entre 28 et 35 000 euros par an. Avec 2 à 5 ans d'expérience, leur salaire pourra atteindre 55 000 euros. Les plus expérimentés peuvent émarger à 80 000 euros. "Il s'agit évidemment des salaires à Paris", ajoute Priscille Giani, qui précise qu'"en Province, si un référenceur confirmé gagne 32 ou 33 000 euros par an, il pourra s'estimer bien payé".

Chargement de votre vidéo
"Priscille Giani (Hureca) : "Les salaires SEO montent en 2012""

Interview vidéo réalisé lors de SEO Campus 2012 par Synerg'héTiC.

Les différences entre Paris et la Province ne se distinguent pas exclusivement sur les rémunérations proposées. En effet, si les entreprises cherchant des référenceurs à Paris semblent désormais souvent savoir exprimer leurs besoins avec beaucoup de maturité, ce n'est pas toujours le cas ailleurs en Province. C'est ce dont s'est rendu compte l'experte, dont l'agence a récemment ouvert de nouveaux bureaux en région.

De manière plus générale, l'experte a aussi pu voir que certains profils étaient moins demandés que d'autres. Actuellement, ce sont ainsi les référenceurs spécialisés, et notamment ceux qui ont des compétences en développement informatique qui sont les plus recherchés. Les référenceurs généralistes étant, à en croire Priscille Giani, bien moins prisés aujourd'hui...