Ceseo : une certification pour les meilleurs référenceurs

Ceseo : une certification pour les meilleurs référenceurs Pilotée par des professionnels du SEO, et pensée pour répondre aux besoins réels du secteur, la certification Ceseo a déjà séduit référenceurs et employeurs d'envergure. Zoom sur une certification exigeante.

Mettre en place des examens pour délivrer des certifications aux professionnels du référencement : telle est la vocation, ambitieuse, du Ceseo (pour "Certification Expert SEO"). Imaginée par SEO Camp, l'association du référencement francophone, cette certification a pour but de répondre à des demandes exprimées par différents SEO mais aussi par leurs employeurs. Comme l'explique le site qui lui est dédié, il s'agit pour les référenceurs, de "justifier leur expertise en SEO" mais aussi de combler l'attente de "certains employeurs qui éprouvent également des difficultés à identifier les personnes compétentes sur le marché de l'emploi".

Obtenir la reconnaissance de ses pairs

"Certains référenceurs peuvent avoir occupé, au sein de sites Web, des postes aux intitulés trop flous pour bien rendre compte de leur expérience et leur savoir-faire en matière de SEO. La certification Ceseo leur permet de valoriser leurs compétences et expériences. Ensuite, nous avons les professionnels du SEO indépendants, qui comptent beaucoup d'autodidactes qui peuvent être à la recherche d'une telle certification, pour obtenir la reconnaissance de leur pair ou pour mieux attirer les prospects", détaille Philippe Yonnet, président de SEO Camp, mais aussi directeur de l'agence Search Foresight - My Media.

Un examen volontairement difficile

La certification a eu ses premières sessions d'examen en 2010. Depuis, elle a mûri, et des sessions sont assez régulièrement organisées à Paris, en Province, mais aussi en dehors de France. Des référenceurs expérimentés issus d'agence, ou travaillant pour les plus grands e-commerçants français sont désormais certifiés. Ils ne sont pas si nombreux, notamment car l'examen est volontairement difficile. Un candidat sur quatre, en moyenne, obtient la certification. A quoi leur a-t-elle servi ? "Elle a pu aider certains à se faire recruter. Et certains chasseurs de tête commencent à la connaître et à savoir ce qu'elle veut dire, cela a donc dû peser dans la balance pour certains recrutements", explique Philippe Yonnet, qui rapporte également que certains employeurs en quête de candidatures lui ont déjà demandé des noms de certifiés...

"Ne jamais avoir codé n'est pas éliminatoire"

Les épreuves

L'examen dure une journée. Il se compose d'un QCM de 160 questions, portant sur le SEO (crawl, indexation, affichage, optimisation SEO du code, PageRank, culture générale...), mais aussi sur l'univers technologique entourant le référencement (HTML, JavaScript, Web Analytics, monétisation, Adwords, CMS ...). Le tiers des questions relève d'aspects techniques, mais "ne jamais avoir codé n'est pas éliminatoire" prévient Philippe Yonnet.

Ensuite, il y a également une épreuve qui ne pourra pas vraiment se bachoter : l'audit de site. Un exemple réel de site web est présenté aux candidats, qui devront transmettre leurs recommandations. Exemple sur lequel ont dû plancher les candidats : analyser le référencement d'un site en AJAX. Philippe Yonnet souligne que cette épreuve est finalement la plus sélective. "Elle met les candidats dans des conditions réelles, face à des zones grises, pour lesquelles il n'est pas toujours évident de donner des recommandations, surtout en si peu de temps. Mais ce sont pourtant des conditions assez réalistes : réaliser un petit audit très rapidement pour faire ressortir les priorités et principaux points bloquants peut être souvent demandé aux professionnels du SEO en poste". Les résultats sont connus immédiatement après l'examen, et la réponse est binaire, sans score ou note finale.

Une certification pilotée par des professionnels du SEO

L'examen se passe dans une salle surveillée : des conditions qui ne sont donc pas comparables avec, par exemple, la GAIQ, la qualification délivrée par Google pour Google Analytics, où l'examen en ligne peut être réussi uniquement grâce à l'aide de collègues.

Par ailleurs, comme le rappelle le site officiel, la certification est pilotée par des professionnels du SEO pour répondre aux besoins réels des employeurs : "Le socle de connaissances à maîtriser pour être certifié a été élaboré par la commission Ceseo après une enquête auprès des agences de référencement, des sociétés employant plusieurs référenceurs, et de personnalités reconnues dans le monde du SEO". Passer la certification Ceseo est gratuit, mais il faut devenir membre de SEO Camp. Les prochaines dates d'examen sont désormais connues, et figurent sur la page dédiée.

Ceseo : une certification pour les meilleurs référenceurs
Ceseo : une certification pour les meilleurs référenceurs

Mettre en place des examens pour délivrer des certifications aux professionnels du référencement : telle est la vocation, ambitieuse, du Ceseo (pour "Certification Expert SEO"). Imaginée par SEO Camp , l'association du référencement francophone,...