Météo Google en France : toujours plus de questions et de réponses dans les SERP

Météo Google en France : toujours plus de questions et de réponses dans les SERP Quelle part de requêtes fait remonter des résultats enrichis, que ce soit les featured snippets, les avis ou le knowledge graph ? Réponse avec les chiffres de SEMrush pour le dernier semestre 2019.

Avis sous forme d'étoiles, galerie d'images, box d'actus, vidéos... Beaucoup de requêtes font apparaître dans les résultats de Google.fr des contenus mis en avant par le moteur sous diverses formes, que l'on englobe sous le terme de snippets, ou résultats enrichis. Ces briques attirent l'œil et par conséquent les clics. Elles représentent donc des opportunités pour les sites web parvenant à s'y hisser et un risque pour les autres, dont les contenus se retrouvent mécaniquement moins visibles. Dans tous les cas, leur impact sur le SEO est conséquent.

Pour le JDN, l'éditeur SEO SEMrush analyse régulièrement  les résultats fournis par Google.fr sur desktop pour douze millions de mots clés français, afin de voir la part des requêtes ouvrant sur un snippet dans les résultats. Selon SEMRush, Google concentre désormais son attention sur le mobile, c'est pourquoi, depuis avril 2018, l'étude s'est enrichie d'un million de mots clés renvoyant vers des pages de résultats sur smartphone.

La part de mots-clés renvoyant vers une SERP pourvue d'au moins un résultat enrichi, quel qu'il soit, est de 96% en décembre 2019. Le taux le plus haut enregistré, en mai 2018, atteignait 98% sur desktop et 97% sur mobile. Tout au long de l'année, la part des SERP contenant un résultat enrichi a progressé, lentement mais sûrement. Les résultats enrichis contenant une image ou une vidéo font toujours partie des snippets les plus répandus sur les SERP de Google, sur mobile comme sur desktop.   

Featured snippets : un chiffre qui a doublé en un an

Ces briques de contenus sous forme de texte (paragraphe, liste, tableau : voir un exemple en cliquant ici) ont fait leur apparition dans les SERP de Google au printemps 2016. Depuis, elles ont pris leurs quartiers dans les pages de résultats où les internautes se sont habitués à leur présence. Leur nombre avait chuté au cours de l'année 2018, mais après une petite période de stabilisation, il a de nouveau beaucoup augmenté pendant 2019, sur desktop comme sur smartphone. Anna Kochegura, responsable marketing et communication chez SEMRush , y voit l'influence de la recherche vocale, que Google cherche toujours à promouvoir auprès de ses utilisateurs. Fin décembre, la part de SERP contenant un featured snippet atteignait presque 15% au sein des échantillons analysés par SEMRush . Leur plus haut taux depuis le début de cette étude.    

Avis : tendance à la baisse malgré un rebond en septembre   

Les avis (sous forme d'étoiles) font partie du paysage habituel des SERP. Pour cette étude, SEMrush analyse ceux présents sur les 10 premières pages de résultats de Google.fr pour les douze millions de mots clés analysés. Sur desktop, neuf millions d'entre eux présentent au mois un résultat muni d'un avis. Les avis restent, malgré leur chute vertigineuse sur mobile en juillet 2019, le résultat enrichi le plus fréquent parmi ceux observés par SEMRush . La tendance est cependant désormais à la baisse. 

  

Images sur smartphone : toujours en légère hausse 

Sur les pages de résultats de son panel de mots-clés spécifiques au smartphone, SEMRush traque les images qui apparaissent en format miniature à droite du texte pour illustrer certains résultats naturels. Ce type de résultat est présent dans seulement 0,11% des cas sur desktop. C'est donc bien un format réservé aux petits écrans. Entre février et décembre 2019, le nombre de résultats contenant une image a presque doublé, passant de 374 000 à 664 000 sur un million de mots-clés analysés. Il y a maintenant sur mobile plus de résultats images que de carrousels d'images.      

Vidéo : ça stagne

En 2017, les vidéos (une vidéo proposée en haut de la SERP) avaient le vent en poupe dans les SERP de Google, tout au moins sur le desktop. Le vent a brusquement tourné entre mars et août 2018, avec une perte de 51 points pour le desktop. Depuis, les résultats au format vidéo ont regagné un peu de terrain, mais sans retrouver leur dynamisme d'antan. Google cantonne désormais ce format à une part comprise entre 20% et 30% de ses résultats. Les carrousels de vidéos, le format rival des vidéos, qui apparaissent seules, ont désormais une longueur d'avance. Le mobile conserve une légère avance. 

Actualités : priorité au smartphone 

Au cours de l'année 2019, le nombre de SERP comportant un snippet "A la une" a eu tendance à augmenter légèrement, pour flirter avec la barre des 5% sur les écrans de smartphone, et les 3% sur le desktop. Notons que la part de mots-clés qui ouvre sur une actualité est en moyenne deux fois plus importante sur le mobile que sur le desktop. Les contenus touchant à l'actualité sont plus susceptibles d'être lus depuis un petit écran. Un fait à prendre en compte dans l'UX et la rédaction de ces contenus. Ce format est toutefois limité par l'actualité : la plupart des mots-clés n'ont pas de contenus frais à relayer en permanence.  

Knowledge graph : plafonné à 14%

Les internautes ont plus de chances de tomber sur un knowledge graph (qu'ils voient apparaître à droite des résultats) si Google décèle une intention informationnelle dans leur requête. Ce grand encadré associé à des requêtes de culture générale n'a plus autant la cote qu'en 2017 aux yeux de Google, qui a réduit puis stabilisé sous la barre des 15% ses apparitions depuis 2018. L'année 2019 n'a pas, sur ce résultat enrichi, apporté de changement notoire.  

 

Local Packs : en perte de vitesse 

Cet encadré relié aux données de Google Maps et Google My Business (offrant un choix de commerces géolocalisés), apparaît maintenant sensiblement plus souvent sur desktop que sur mobile. Google associe ce snippet aux requêtes ayant une intention de recherche locale (comme "resto à Paris", mais aussi "resto" tout court dans le cadre de la géolocalisation). Les recherches locales sont souvent associées à l'usage du smartphone, il est donc surprenant de voir leur nombre baisser sur ce support.  SEMRush a par ailleurs observé depuis le mois de mars l'émergence de nouveaux résultats enrichis locaux : les Hôtels Packs, qui captent de façon stable entre 1,7 et 1,9% des pages issues de requêtes locales. 

Réponses instantanées : vers une convergence mobile desktop à 1,8% 

Les "instant answers" (sorte de featured snippets mais sans lien vers un site internet source, voir exemple en cliquant ici) font partie des fonctionnalités qui sont limitées à un nombre de requêtes restreint de mots-clés.  Depuis leur apparition en 2016, ces onglets de réponse se cantonnent en effet à des requêtes qu'une réponse brève et précise peut satisfaire et leur proportion n'a jamais dépassé 4% des pages de résultats. Pendant l'année 2019, leur nombre a baissé sur le mobile et stagné sur le desktop. Désormais, seules 1,8% des réponses, quel que soit le device, revoit une réponse sous ce format. 

Carrousels d'images : toujours une priorité pour Google  

Malgré une baisse des carrousels d'images fin 2019 sur le smartphone, ce format (voir exemple ici) reste l'un des plus fréquents dans les SERP de Google.fr, sur desktop comme sur smartphone. Leur nombre n'a toutefois pas progressé au cours de l'année 2019. Il a même baissé sensiblement sur le mobile et légèrement sur le desktop au cours du dernier trimestre. Anna Kochegura met en relation "cette baisse sur le mobile avec la hausse du format image", qui accompagne les résultats naturels : il n'y a pas moins d'images sur les écrans mobiles, elles sont justes réparties différemment. Depuis 2018, Google redonne de l'importance au référencement des images, et l'occupation de la SERP par les carrousels d'image en est une manifestation, même si d'autres formats existent et peuvent cohabiter sur une même page.   

Carrousels de vidéos : solidement ancrés dans les SERPs 

Les carrousels vidéos (exemple disponible ici) ont fait leur apparition sur le desktop au printemps 2018, mais ils existaient déjà sur le mobile. Le carrousel offre une variété de résultats très séduisante pour les internautes, ce qui explique en partie son succès. Leur part ne s'est pas étendue sur le desktop au fil du dernier trimestre 2019, mais elle a augmenté sur le smartphone. En décembre, on trouve autant de carrousels vidéos sur smartphone que sur mobile, soit un peu plus de 40%. 

Les résultats shopping : c'est surtout pour le desktop

Pour le troisième trimestre 2019, SEMRush a analysé le nombre de mots-clés qui renvoyaient un résultat shopping (offrant sous un format enrichi quel qu'il soit un lien sponsorisé vers un site d'achat). Premier constat, le smartphone en propose sensiblement moins, et cette différence ne prend pas pour l'instant le chemin de se réduire, malgré une tentative en septembre. Il est aussi intéressant de noter que sur desktop, un résultat sur cinq ouvre sur un format shopping. Ces résultats occupent de la place sur la SERP, aux dépens des liens bleus naturels. A noter : certaines pages contenant des résultats shopping offrent tout de même un nombre normal de liens bleus (voir exemple ici), alors que d'autres en présentent beaucoup moins (voir exemple ici). 

 

People Also Ask : toujours en progression

Pour ce petit snippet apparu dans les SERPs fin 2017 (voir un exemple ici), l'année 2019 a été synonyme de visibilité croissante.  Désormais, entre 20 et 25% des mots-clés ouvrent sur une SERP munie de ce résultat enrichi. L'écart entre la part observée sur le smartphone et sur le desktop est stable. Ce snippet contribue à augmenter le nombre de réponses présentes directement dans la SERP et à cerner l'intention de recherche en lui adjoignant des questions alternatives et quelques mots de réponse, issus d'un site Internet sélectionné.