Comment booster son trafic depuis Pinterest

Comment booster son trafic depuis Pinterest Le réseau social dédié au partage d'images assure driver des internautes en pleine démarche d'achat. Voici comment en profiter, en quatre étapes.

Les internautes naviguent sur Pinterest pour réaliser un projet ou trouver de l'inspiration. C'est en tous cas ce qu'assure le réseau social, selon qui 90% de ses utilisateurs sont dans une logique d'achat. La promesse, donc, d'un trafic naturel qualifié vers son site. Voici quelques bonnes pratiques pour générer des visites.

1. Ouverture d'un compte professionnel

Sur Pinterest, "75% du contenu de la plate-forme émane de professionnels de tous bords, marques, éditeurs, influenceurs et autres bloggeurs", rappelle Adrien Boyer, responsable de Pinterest en Europe de l'ouest et du sud. Tous commencent par ouvrir un compte professionnel. Gratuit, ce dernier se distingue du compte classique en faisant le lien entre le site Internet et Pinterest. De plus, il permet d'afficher le favicon de l'entreprise, de présenter ses épingles (les images associées à des liens vers le site source constituent la forme essentielle des publications sur Pinterest) sous un format structuré et d'accéder à des données analytics détaillées sur la fréquentation et l'engouement des utilisateurs.

Le favicon de la marque accompagne l'épingle même après qu'elle est partagée par les internautes. Cliquez pour zoomer. © JDN

Virginie Clève, experte en stratégie digitale et dont l'agence, Largow, accompagne depuis plusieurs années ses clients sur Pinterest. Elle conseille aux marques de s'y ouvrir un compte pro car "de toutes façons, des internautes peuvent épingler les images d'un site et les faire circuler sur la plate-forme". Alors autant occuper l'espace soi-même grâce à des épingles mieux construites, reliées à des pages stratégiques et visant des mots-clés pertinents. Le parcours des internautes arrivant par ce chemin sera aussi plus facile à retracer et le branding de l'entreprise plus compréhensible. "Pinterest demande peu de temps et de moyens et le trafic qu'il draine va généralement croissant lorsque la marque a suivi les bonnes pratiques", ajoute la consultante.

Sur une requête "petit bateau", seules deux épingles sur ces 14 renvoient vers le site de la marque Petit Bateau. © JDN

2. Optimisations on-site

Pour augmenter le trafic depuis Pinterest, quelques actions se déroulent à même le site Internet de la marque. En particulier, les balises de données structurées Schema.org (recette, produit et article), implémentées dans le code source des pages, permettent d'obtenir des épingles enrichies (ou rich spins).

Les épingles enrichies proposent plus de contenu, mieux structuré. © JDN

"Il y a quelques mois encore, relate Virginie Clève, seuls les formats de données structurées en itemprop et itemtype étaient acceptés". Depuis peu, elle constate que le format JSON-LD, plus connu des référenceurs et recommandé par les moteurs de recherche, est également pris en compte, même si les pages d'aide de Pinterest "ne mentionnent toujours que itemptype".

Pour favoriser la propagation des images accompagnées d'un lien direct vers le site d'origine, Virginie Clève recommande également aux référenceurs d'installer le bouton "enregistrer" de Pinterest sur leur site. Les internautes qui ont un compte peuvent alors épingler une image en provenance du site plus facilement sur leur profil. Tous les autres utilisateurs de la plateforme y ont accès, notamment par la recherche naturelle et peuvent à leur tour la partager. Un bout de JavaScript sur chaque page suffit pour intégrer ce bouton :

<script
    type="text/javascript"
    async defer
    src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"
></script>

Puis, une fois choisi le type de bouton souhaité, il ne reste qu'à intégrer un lien à l'endroit où il doit apparaître, comme dans cet exemple, fourni par Pinterest :

<a href="https://www.pinterest.com/pin/create/button/" data-pin-do="buttonBookmark">
</a>

3. Mettre en place une stratégie éditoriale

Les utilisateurs viennent sur Pinterest "pour voir de belles images des produits qui les intéressent en situation", souligne Adrien Boyer. "C'est ce qui les inspire et les pousse à cliquer sur le site". Or, 97% des recherches ne mentionnent pas de marque. En conséquence, le responsable de Pinterest en Europe met le choix des mots-clés dans le titre des images au centre de la stratégie. Un bon titre doit être descriptif et comporter des termes spécifiques parmi les plus populaires. On peut les trouver sur la ligne de mots qui s'affiche en haut des pages de résultats des requêtes génériques ou parmi les suggestions dans la barre de recherche. "Une partie de l'algorithme de Pinterest intègre la recherche visuelle, mais il repose principalement sur la sémantique", explique-t-il. Concrètement, intituler une photo "table de nuit scandinave couleur bois clair avec deux tiroirs coulissants" augmente les chances d'apparaître lorsqu'un utilisateur adepte du style scandinave cherche à meubler sa chambre.

Cliquez pour zoomer. © JDN

La notion d'arborescence s'applique sur Pinterest, où les épingles s'organisent en "tableaux". Un utilisateur peut décider de s'abonner à toutes les publications d'une marque, ou à un tableau seulement. Un tableau, n'est pas nécessairement le reflet des catégories du site. Il peut aussi suivre la logique d'une landing page sur un site e-commerce, dédiée à une actualité, comme l'arrivée de l'été pour un site de mode ou des profils types pour guider l'utilisateur en quête d'inspiration pour un cadeau de Noël.

La marque Kazoart a compilé des tableaux par profils d'acheteurs, indépendamment de l’arborescence de sont site. © JDN

Quant au rythme de publication, Adrien Boyer rappelle aux marques que "les épingles mettent plus de trois mois pour atteindre 50% de leur taux d'engagement, ce qui est beaucoup plus long que sur les autres réseaux sociaux". "Il faut néanmoins, ajoute-t-il, publier régulièrement du contenu frais pour maintenir et augmenter son positionnement".

Enfin, Virginie Clève conseille aux sites internationaux de veiller à maintenir une cohérence entre la langue utilisée dans l'épingle et celle de la page de destination, faute de quoi le taux de rebond risque de rendre le trafic obtenu inutile.

4. Suivre ses analytics

Pinterest propose à ses utilisateurs professionnels de nombreuses données permettant de mieux cerner son audience (données démographiques, géographiques et affinitaires) et de suivre le nombre d'enregistrements d'épingles et de clics de ces dernières vers le site. Reliées à Google Analytics et à la Search Console, ces informations permettent de retracer l'ensemble du parcours des utilisateurs, depuis l'inspiration sur Pinterest jusqu'à la conversion tant désirée sur le site.

Et aussi

Autour du même sujet

Comment booster son trafic depuis Pinterest
Comment booster son trafic depuis Pinterest

Les internautes naviguent sur Pinterest pour réaliser un projet ou trouver de l'inspiration. C'est en tous cas ce qu'assure le réseau social, selon qui 90% de ses utilisateurs sont dans une logique d'achat. La promesse, donc, d'un...