Des contrats de support qui ne sont plus en phase avec la réalité économique

Dans un contexte économique difficile, les entreprises y sont plus encore sensibles. Les hausses des coûts de licences décidées unilatéralement par les éditeurs agacent. L'annonce de SAP de faire passer le prix de son support de 17% du prix initial des licences à 22% a naturellement suscité la grogne. Le dossier pourrait cependant ne pas être clos. SAP a déjà accordé un répit d'un an à ses clients germanophones. Pour les autres, la hausse sera progressive.

Pour les DSI, la chose n'est pas nouvelle, et tous les grands éditeurs sont également pointés du doigt. La concentration des éditeurs et le modèle de licence pratiqué leur permettent souvent d'imposer les prix.

Suggestions de contenus