Les 10 pépites sorties de ParisTech Entrepreneurs

Les 10 pépites sorties de ParisTech Entrepreneurs Depuis sa création, en 1999, l'incubateur a accompagné la création de 300 start-up. Retour sur les success stories de dix poulains de ParisTech.

Chaque année depuis sa création, en 1999, ParisTech Entrepreneurs reçoit plus de 300 dossiers de jeunes entrepreneurs. Pendant 18 mois, l'incubateur offre aux start-up sélectionnées un accès aux organismes de soutien à l'innovation et au financement et au réseau ParisTech (chercheurs, laboratoires, anciens élèves, grandes entreprises partenaires...). Adossé à l'école Télécom ParisTech, l'incubateur est cependant ouvert à tous les porteurs de projets. En 14 ans, il a contribué à la création de 300 start-ups. Tour d'horizon de dix pépites sorties de l'incubateur.

Adomik

Fondé en 2012 par Nicolas Schueller et Jean-François Bernard, Adomik optimise les revenus publicitaires des éditeurs de site web. La start-up les aide à monétiser leurs espaces sur les ad-exchanges grâce à une technologie propriétaire, bidExplorer, qui allie big data, mathématiques appliqués et ingénierie logicielle. En juin 2013, Adomik a levé 1,3 million d'euros auprès d'Iris Capital et d'Elaïa Partners. Le but : continuer à développer de nouveaux produits, augmenter les effectifs... La start-up semble vouloir marcher dans les pas de Criteo. En septembre 2013, Benjamin Lanfry, ex-responsable du développement commercial chez Criteo, a d'ailleurs rejoint son équipe.

Période d'incubation : octobre 2012 - septembre 2013.

Netvibes

Incontestablement l'une des plus belles réussites de ParisTech Entrepreneur. Netvibes, fondé en 2005 par Tariq Krim et Florent Frémont, est un portail web qui donne accès à de nombreux services et permet d'agréger des contenus. En février 2012, les fondateurs revendent la start-up à Dassault Systèmes pour 20 millions d'euros (Lire l'article : "Dassault Systèmes s'offre Netvibes pour 20 millions d'euros", du 09/02/12). Aujourd'hui, Netvibes emploie trente personnes et dispose de bureaux à Paris, Londres et San Francisco. Un demi-milliard de widgets sont alimentés chaque mois. Parmi les clients de Netvibes, "1 000 des plus grandes marques, des agences interactives, des organisations gouvernementales et non-gouvernementales ainsi que des entreprises à travers le monde".

Période d'incubation : décembre 2005 - décembre 2006.

Hellocoton

Le site Hellocoton a été créé en 2008 par deux anciens de Netvibes, Hubert Michaux et Victor Cerutti. Il agrège des blogs féminins et propose des fonctionnalités sociales. Il réunit aujourd'hui des contenus de 30 000 bloggeuses et ses rubriques sont enrichies quotidiennement. Le site revendique plus de trois millions de visiteurs uniques par mois. En 2011, la société a enregistré un chiffre d'affaires de près de 430 000 euros et un résultat net de 209 000 euros. En juillet 2012, elle a été rachetée par Prisma Media (Lire l'article : "Prisma Presse rachète le réseau de blogs féminins Hellocoton", du 18/07/12). Les sept salariés d'HelloCoton ont rejoint l'équipe Prisma Média, qui possède également, entre autres, les marques Programme-tv.net, Voivi, Femme Actuelle, Gala, Capital et Géo.

Période d'incubation : novembre 2008 - septembre 2009.

Pretty Simple

La start-up Pretty Simple, fondée en 2010 par Bastien Cazenave et Corentin Raux, développe des jeux vidéo en ligne pour les réseaux sociaux, et en particulier Facebook. "My Shops", lancé en décembre 2010, a atteint son premier million d'utilisateurs en à peine neuf semaines, et "Criminal Case" est devenu le deuxième jeu le plus joué sur Facebook dans le monde. Plus de 35 millions d'utilisateurs actifs chaque mois jouent à au moins l'un des trois jeux édités par Pretty Simple. Le fonds Idinvest Partners a investi dans la start-up en 2011 (Lire l'article : "Pretty Simple lève 2 millions d'euros pour développer ses jeux Facebook", du 12/05/11). En 2012, la start-up a enregistré un chiffre d'affaires de 840 000 euros.

Période d'incubation : avril 2010 - septembre 2011.

Actimagine

Fondée en 2003 par André Pagnac, la start-up Actimagine développe Mobiclip, un codec de compression vidéo adapté aux plateformes mobiles. En 2006, elle lève trois millions d'euros auprès de GRP Partners pour se développer sur les marchés américain et japonais. Objectif : s'imposer comme une référence en matière de vidéo mobile. En février 2012, Actimagine est rachetée par le groupe Nintendo. Parmi les clients de la nouvelle filiale, Sony Pictures, Apple ou la Paramount.

Période d'incubation : décembre 2002 - juillet 2004.
 

Plugnsurf

La start-up Plugnsurf, fondée par David Remaud et Yann Lopez en 2009, est à l'origine du routeur wifi/3G "Wobe", qui fonctionne comme un hot-spot wifi personnel, mis sur le marché en 2011. La société est rachetée par Netgem en 2012.

Période d'incubation : juin 2008 - septembre 2009.

Andtrade

Andtrade, fondée en janvier 2000, a développé une technologie permettant la mise en relation d'acheteurs et de fournisseurs pour les PME européennes. En novembre, elle est rachetée par Kompass France, filiale de la division Annuaires de Wanadoo, qui recense alors 1,5 million de pages vues et 90 000 visiteurs uniques par mois.

Période d'incubation : novembre 1999 - juin 2000.

Streamezzo

Créée en 2004, Streamezzo, spin-off de France Télécom R&D et du Groupe des Ecoles des Télécommunications (GET), propose une solution de navigation de contenus enrichis sur mobile. Les solutions de Streamezzo sont brevetées et reposent sur une technologie innovante permettant de naviguer et de lire en streaming des sites composés d'animations graphiques, de contenus audio et vidéo sur les téléphones mobiles. Grâce à plusieurs importantes levées de fonds (5 millions d'euros en 2004, 11 millions en 2006, 15 millions en 2007, 4 millions en 2009), la société a pu se développer en Europe et en Asie.

Période d'incubation : octobre 2003 - septembre 2004.

Lelivrescolaire.fr

Editeur d'une technologie d'édition collaborative et multiplateforme, lelivrescolaire.fr, fondé en 2009, propose des manuels scolaires aux formats numériques et papier. Les livres, écrits en collaboration par plusieurs enseignants volontaires, sont publiés sous licence libre Creative Commons et disponibles gratuitement sur le site. Les livres sont également disponibles en version papier à moindre coût. Trois ans après sa création, le site internet assure être utilisé par des enseignants dans 50% des collèges français. Il compte plus 120 000 utilisateurs réguliers (20 000 enseignants et près de 100 000 élèves) et a vendu 150 000 manuels papier à 1 000 établissements (7% de parts de marché de l'édition scolaire en 2012). La start-up a levé trois millions d'euros en 2012 pour financer son développement. La même année, elle a réalisé 950 000 euros de chiffre d'affaires.

Période d'incubation : décembre 2009 - août 2011.

Kwaga

Kwaga, fondée en 2009, édite Writethat.name, un service en ligne qui permet de mettre automatiquement à jour le carnet d'adresse des messageries électroniques et des systèmes de gestion de la relation client en identifiant les informations présentes dans les signatures des messages reçus. En janvier 2012, Kwaga a levé 1,2 million d'euros auprès d'investisseurs privés.

Période d'incubation : octobre 2008 - septembre 2009.

Les 10 pépites sorties de ParisTech Entrepreneurs
Les 10 pépites sorties de ParisTech Entrepreneurs

Chaque année depuis sa création, en 1999, ParisTech Entrepreneurs reçoit plus de 300 dossiers de jeunes entrepreneurs. Pendant 18 mois, l'incubateur offre aux start-up sélectionnées un accès aux organismes de soutien à l'innovation et au...