Uber lève 100 millions de dollars auprès du géant indien Tata

Fonds mis à part, le conglomérat indien devrait aider Uber à surmonter les difficultés législatives et réglementaires qu'il rencontre dans le pays.

Des financements… et un investisseur local très stratégique. En levant environ 100 millions de dollars auprès de Tata Opportunity Fund, le véhicule d'investissement du conglomérat indien Tata, Uber fait d'une pierre deux coups. D'abord, la société californienne de VTC a récemment annoncé son intention d'investir 1 milliard de dollars d'ici le début 2016 pour accélérer le développement ses activités en Inde. Un pays où ses rivaux locaux lui opposent une sévère concurrence (et en particulier Ola, qui vient de lever 400 millions de dollars) et où il rencontre de multiples difficultés légales et réglementaires. Tata devrait donc apporter à Uber, son premier investissement dans uen société étrangère, une aide, une expérience et un réseau précieux pour surmonter ces embûches. Notons qu'Uber a confirmé l'investissement du groupe indien mais n'a pas commenté son montant, révélé par le New York Times.

En Chine, Uber prévoit également d'investir 1,1 milliard de dollars cette année, notamment grâce à un deal similaire de 600 millions de dollars conclu fin 2014 avec Baidu. Au printemps, dans un mémo interne qui avait fuité, son PDG Travis Kalanick indiquait en outre qu'il lancerait le 22 juin un nouveau tour de financement spécifiquement pour Uber China. Depuis fin juillet la société, active dans 330 villes de 60 pays, est valorisée plus de 50 milliards de dollars.

Levée de fonds / Uber