EasyLife Premium lance sa riposte à Amazon Premium

Le programme multi-marchands de livraisons et retours illimités est lancé au tarif early bird de 19€ par an. Les trente premières enseignes partenaires seront annoncées fin mars.

Lorsqu'un cyberacheteur prend un abonnement Amazon Premium, qui lui donne droit à des livraisons illimitées toute l'année, il achète moins sur les sites concurrents où il doit encore régler les frais de port. L'efficacité de cette captation se mesure parfaitement, en augmentation des sommes dépensées sur Amazon : aux Etats-Unis, 1 200 dollars par an au lieu de 700 dollars pour les clients non abonnés. Et la machine tourne à plein régime, la firme engrangeant chaque année des dizaines de millions de membres dans le monde. Les autres e-commerçants subissent donc de plein fouet cette loyauté des clients du leader américain, verrouillée à double tour. C'est en faisant ce constat que Patrick Robin, managing partner d'Avolta Partners et vice-président de France Digitale, a imaginé un outil permettant aux marques et marchands français de lutter à armes égales avec Amazon.

Après plusieurs mois consacrés à les convaincre de mutualiser leurs efforts, il lance aujourd'hui le programme EasyLife Premium (EL'P). Ce service, dont pourront profiter jusqu'à cinq personnes résidant à la même adresse, commercialisé 49 euros comme Amazon Premium, donnera droit à des livraisons et retours gratuits illimités pendant un an, sans minimum de commande. Jusqu'au 11 mars, EL'P est proposé en tarif early bird à 19 euros. Les trente premières enseignes partenaires seront annoncées à la fin du premier trimestre, ce qui marquera le lancement effectif du programme. A terme, l'objectif est de réunir une centaine d'enseignes partenaires.

Concrètement, EL'P s'adresse aux cyberacheteurs les plus actifs, ceux qui réalisent entre deux et quatre fois plus d'achats en ligne que la moyenne des 35 millions de cyberacheteurs français, qui pour leur part effectuent une vingtaine de commandes en ligne par an selon Médiamétrie. Selon EasyLife Premium, ces gros cyberacheteurs dépensent en moyenne plus de 200 euros par an rien qu'en frais de livraison. Une somme très conséquente qui les pousse régulièrement à abandonner leur panier, à se tourner vers des sites offrant les frais de port… ou à opter pour Amazon Premium.

Patrick Robin et les enseignes partenaires font le pari qu'en se rassemblant pour proposer une alternative, ils parviendront à créer un réflexe EL'P, qui aura aussi le mérite de s'attaquer à l'un des principaux motifs d'insatisfaction des acheteurs en ligne : les frais de livraison, les délais et la complexité des retours. Côté marchands, EasyLife Premium leur promet de diminuer leurs coûts d'acquisition, d'attirer et de fidéliser les gros acheteurs et d'augmenter le revenu moyen par client.

Amazon