Evaneos lève 18 millions d'euros pour internationaliser sa marketplace de voyages sur-mesure

La plateforme met en relation les consommateurs avec des agences de voyage locales qui leur apportent une expertise pointue et des prix sans intermédiaires.

Lancée en 2009 par Eric La Bonnardière et Yvan Wibaux, la plateforme d'Evaneos met en relation les consommateurs avec des agences locales dans 150 pays, qui les aident à organiser leur voyage. Un modèle de marketplace de voyages sur-mesure, différenciant dans le secteur chargé de l'e-tourisme, qui allie expertise locale et tarifs sans intermédiaires. La start-up va maintenant accélérer son internationalisation et, pour ce faire, annonce un troisième tour de table de 18 millions d'euros auprès de Serena Capital, du Fonds Ambition Numérique de Bpifrance et de ses actionnaires historiques Isai et XAnge.

"Nous testions l'Espagne depuis 2011 et suite à notre levée de 2014, nous avons l'an dernier lancé l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni, explique Yvan Wibaux. Evaneos propose un nouveau moyen de voyager. Sur-mesure, certes, mais c'est un marché gigantesque. En mettant l'humain au centre du voyage et en répondant aux attentes croissantes de simplicité, de personnalisation et d'authenticité, nous pensons pouvoir prendre une place importante dans ce secteur."

Investir dans la techno et installer la marque à l'international

Depuis son lancement, Evaneos a fait voyager 120 000 personnes pour un panier moyen de 1 400 euros chacune (sans compter le vol, souvent acheté par ailleurs ou via l'agence locale). Son activité double chaque année et la plateforme est rémunérée par les agences comme un apporteur d'affaires. "Nous travaillons avec 650 agences locales, aux besoins desquelles personne n'avait jamais vraiment répondu, souligne Yvan Wibaux. Nous avons développé pour elles une interface dédiée, qui leur permet de gérer les demandes et de bâtir facilement des devis. Alors que les agents passent normalement une demi-heure à 4 heures à établir un devis pour un voyage, ils n'y consacrent plus qu'un quart d'heure maximum avec nos outils."

Sa troisième levée va d'ailleurs permettre à Evaneos de rajouter des briques à sa technologie pour les agences, ainsi que des fonctionnalités et des contenus qui permettront aux voyageurs de trouver de l'inspiration et de s'approprier les destinations. La société prévoit aussi de renforcer ses équipes, qui devraient passer de 80 à 200 salariés, et de consolider sa marque. "Nous allons la retravailler pour lui donner plus de force, améliorer notre renommée en France et l'installer à l'international", précise Yvan Wibaux. Les ventes à l'étranger pèsent déjà 40% de son chiffre d'affaires. Evaneos, qui lancera trois nouveaux pays cette année, souhaite d'ici 2020 porter la part de l'international à 80%. De quoi aussi laisser sur place ses petits copycats et leurs hommages flatteurs.

Eric La Bonnardière (CEO) et Yvan Wibaux (CTO), cofondateurs d'Evaneos © S. de P. Evaneos

 

Levée de fonds / Marketplace